Les bases de l'intimidation et comment y mettre fin

«Toute cruauté naît de la faiblesse.»—Seneca, 4BC-AD65



Il y a ceux qui disent que harcèlement est derrière toutes les formes de violence, de conflit, de persécution, d'abus, de harcèlement, de discrimination et de préjugé.

La mort de Phoebe Prince en 2010, une jeune fille du Massachusetts de 15 ans qui s'est pendue après avoir été harcelée par un groupe d'élèves de son école, met en lumière l'intimidation chez les adolescents. Et en fait, il y a eu de nombreux cas notables d'intimidation chez les adolescents, sur et en dehors d'Internet (c'est-à-dire des cyber-provocations sur Facebook) qui viennent à l'esprit lorsque nous pensons aux intimidateurs.



Trouver un thérapeute

Recherche Avancée

Cependant, ce ne sont pas seulement les enfants et les adolescents qui intimident. Bien qu'elle ne soit pas aussi évidente ou facilement identifiable, l'intimidation des adultes peut être plus répandue. «Des recherches indépendantes suggèrent que l'intimidation touche environ 1 personne sur 4» (extrait de «Life After Adult Bullying»). L'intimidation touche beaucoup d'entre nous, quel que soit notre âge.

Qu'est-ce que l'intimidation?



L'intimidation est définie comme «un acte répété comportement agressif afin de blesser intentionnellement une autre personne, physiquement ou mentalement »(Wikipedia). Il est caractérisé comme se comportant de manière à acquérir du pouvoir sur une autre personne. Et c'est une forme de abuser de . Je suggérerais que si vous reformulez l'action descriptive de «comportement agressif répété» à «éliminer les frustrations» de ceux qui sont plus faibles ou différents, l'intimidation devient un acte beaucoup plus courant et identifiable. En fait, c'est omniprésent.

Il existe différents types d'intimidateurs et différents environnements dans lesquels ils prolifèrent. Il y a des intimidateurs verbaux, des intimidateurs physiques, des intimidateurs en série, des intimidateurs de gangs, des cyberintimidateurs, des intimidateurs subordonnés, des intimidateurs involontaires, des intimidateurs au travail, des intimidateurs sadiques et des intimidateurs psychotiques et sociopathiques. Il y a des intimidateurs au travail, à la maison, dans les écoles, dans les gouvernements, dans les organisations religieuses, sur Internet et dans les cliques sociales.

Quel genre de personnes intimident?

Habituellement, les personnes amour propre et un certain ressentiment inconscient (envie, jalousie) qui pousse l'intimidateur à projettent leurs propres sentiments d'insuffisance sur vous tout en niant que quelque chose ne va pas avec eux. Tous les intimidateurs ne sont pas des intimidateurs en série. Parfois, la personne moyenne le perd sous pression et élimine ses sentiments de manière intimidante. Mais peu importe comment ou pourquoi cela vous arrive, ce n'est pas acceptable.



Ce que tous les intimidateurs ont en commun est l'utilisation de Puissance pour combler ses propres lacunes psychologiques. Chaque fois qu'un intimidateur se déplace contre quelqu'un de plus faible, il / elle se sent mieux dans sa peau pendant un instant. Mais comme ce sentiment ne dure pas, ils le font encore et encore. Parfois, l'intimidateur semble manquer de compréhension de son propre comportement (intimidateur involontaire), mais le plus souvent l'intimidateur le sait, mais choisit d'ignorer les considérations morales et éthiques auxquelles la majorité des gens sont liés. Les règles ne s’appliquent pas à eux. Ou ils ont projeté tellement de haine de soi sur l'autre qu'ils croient vraiment que ceux qu'ils intimident méritent exactement ce qu'ils obtiennent.

Pourquoi y a-t-il tant d'intimidateurs dans la société?

L'une des raisons pour lesquelles l'intimidation est si répandue est que la plupart des intimidateurs commettent des infractions non susceptibles d'arrestation. Et donc l'intimidation devient inconsciemment acceptable. C'est un exutoire - un moyen d'exprimer - la frustration et / ou la rage.

Il y a des intimidateurs adultes que nous pouvons facilement identifier. Hitler était un tyran; les racistes sont des brutes. Les parents et les frères et sœurs plus âgés sont connus pour intimider. Certes, les membres de gangs intimident. Mais qu'en est-il de ceux qui vous menacent, vous hontent ou vous intimident en faisant des choses que vous ne voulez pas vraiment faire? Cela arrive à la plupart d'entre nous, et quand c'est le cas, nous sommes victimes d'intimidation. Même quand cela vient d'une personne ou d'une institution que vous aimez, respectez, admirez - votre gouvernement, votre église, votre autre significatif, un membre de votre famille, un collègue professionnel. Parfois, il y a une ligne fine entre la coercition inoffensive et l'intimidation nuisible. Mais vous pouvez sentir la différence. Vous savez quand vous êtes vraiment ambivalent et ouvert à être parlé de quelque chose par rapport à quand vous êtes pressé contre vos meilleurs instincts, souhaits ou valeurs. Et si vous êtes victime d'intimidation par plus d'une personne (c'est-à-dire une organisation ou un groupe), il est encore plus difficile de vous défendre.



Plus insidieux et pernicieux est le type d'intimidation qui a moins à voir avec vous forcer à faire quelque chose et plus à voir avec «vous mettre à votre place» - vous minimiser ou même vous détruire pour que quelqu'un se sente mieux dans sa peau. Les gens font cela consciemment ou inconsciemment à cause d'un trou à l'intérieur d'eux-mêmes qu'ils essaient de combler en étant meilleurs que quelqu'un d'autre. Cela leur donne un sentiment de pouvoir et d'autorité dans le monde qu'ils ne pourraient pas expérimenter autrement. C'est un moyen d'extérioriser leurs propres sentiments d'insécurité, d'infériorité et / ou de rage en mettant ces sentiments sur quelqu'un d'autre et en l'attaquant ensuite.

Certaines brimades sont si subtiles que vous croyez vraiment l'intimidateur. Ils vous font vous sentir incertain de vous-même; mal dans votre peau. Ils peuvent même le faire sous couvert d'amitié ou d'amour. Cela devient plus un jeu d'esprit qu'une violation pure et simple. Mais c'est tout de même de l'intimidation. Nous ne pourrons pas débarrasser le monde des intimidateurs, mais nous pouvons apprendre à leur tenir tête.

Comment vous défendez-vous pour arrêter l'intimidation?

D'abord et avant tout, reconnaissez ce qui se passe et rappelez-vous que c'est l'intimidateur qui a le problème, pas vous. À moins qu'ils ne vous menacent physiquement, les intimidateurs sont des «tigres de papier». Si vous leur résistez calmement et confrontez leur comportement de manière rationnelle tout en faisant valoir vos droits, ils reculeront. Si vous les appelez sur leurs actions, ils n'ont généralement aucun endroit où aller - surtout si d'autres sont témoins de ces actions. Vous n’avez pas à attaquer un intimidateur; vous devez simplement vous défendre calmement et avec assurance. Vous ne voulez pas leur donner des raisons d’aggraver en vous engageant de manière passionnée ou émotionnelle. Vous pensez peut-être que cela semble plus facile qu'il ne le serait en réalité. Alors commencez lentement. Si vous ne pouvez pas résister immédiatement à un intimidateur, au moins ne jouez pas dans son comportement en essayant de l'apaiser.

Faites savoir à l'intimidateur par votre réaction que vous n'êtes pas intimidé et partez tranquillement. Pensez à ce que vous voulez dire et parlez-leur plus tard ou attendez la prochaine fois qu'ils se comportent de cette façon, puis appelez-les. Les intimidateurs n’ont aucun pouvoir réel une fois qu’ils réalisent que vous ne vous engagez pas dans leur jeu. Une fois que vous les avez exposés; ils disparaîtront.

Copyright 2010 par Roni Weisberg-Ross, LMFT - West L.A. Psychotherapy Group, thérapeute à Los Angeles, Californie . Tous les droits sont réservés. Autorisation de publication accordée à estilltravel.com.

L'article précédent a été écrit uniquement par l'auteur susmentionné. Les opinions et opinions exprimées ne sont pas nécessairement partagées par estilltravel.com. Les questions ou préoccupations concernant l'article précédent peuvent être adressées à l'auteur ou publiées sous forme de commentaire ci-dessous.

  • 145 commentaires
  • Laissez un commentaire
  • JUDE

    14 juin 2010 à 11:25

    Mon patron est un tel tyran ... a un penchant particulier pour moi et quelques autres ... nous gère un travail de longue haleine au dernier moment et nous donne des délais déraisonnables et continue de nous crier dessus et de nous dire à quel point nous sommes inefficaces et comment nous ne peut jamais correspondre à son plus jeune passé… Je voudrais juste le gifler et lui dire qu'il n'est rien de plus qu'un tyran et que je suis meilleur que lui, au moins dans l'aspect de traiter les autres avec un certain respect!

  • Se terrer

    4 novembre 2016 à 11:19

    Bork?

  • Kayla M.

    4 mai 2018 à 18:54

    Salut, je m'appelle Kayla et j'ai 17 ans. J'ai été victime d'intimidation indirecte depuis que j'ai commencé dans cette nouvelle école de Caroline du Nord en 2016 parce que nous avons déménagé dans une nouvelle maison. J'ai commencé là-bas en tant que junior maintenant, c'est 2018 et je suis un senior qui est sur le point d'obtenir son diplôme de la classe de 2018. Eh bien, c'est une longue histoire de comment tout cela s'est passé, mais cela a commencé avec ces nouvelles personnes qui conduisent mon bus et vont aussi à cette école depuis deux ans, je sais que je suis sur le point d'obtenir mon diplôme, je sais qu'il y aurait de nouveaux types de personnes et je sais plus tard que cette personne en particulier a dû découvrir et son groupe social parce qu'il y avait ce cours que j'ai suivi une fois et a eu quelques problèmes. Mais en tant qu'étudiante transférée, cette fille a toujours propagé des rumeurs sur moi uniquement et dit qu'elle est retardée, mentale, un bébé qui pleure, je la déteste, je ne peux pas la supporter, etc. En ce moment, ça a été vraiment pire et accablant. J'ai eu des dépressions mentales de la part de ces gens parce qu'ils se moquent de moi parce que je suis une personne spéciale, je n'ai rien fait de mal et j'ai été maltraité indirectement et leur devoir et leur langage corporel en disent long. Cela arrive à plusieurs reprises et ma mère a parlé au directeur de cette fille en particulier qui fait tout cela et rien n'a été fait à ce sujet ma mère a essayé et essayé. Je sais que c’est indirect et difficile à détecter et personne ne peut rien y faire, mais c’est le principal type d’intimidation, le principal problème en plus des autres types d’intimidation à mon avis. Je ne mérite pas ça, tout ce que je voulais, c’était rester seul et me débarrasser de ces gens. Ils n'arrêtent pas, ils disent toujours la même merde à chaque fois qu'ils me voient. Ils me détestent, ce qui est bien, mais j’ai été très très déprimé à cause de cela. Ils m'ont pris tout ce que j'avais l'habitude d'apprécier maintenant je suis très malheureux, le vide, la perte d'intérêt, même mon esprit de pensées et je ne pourrais jamais le récupérer. Comment l’arrêter Je ne sais pas que je ne mérite pas cela et il n’est pas juste à mon avis de maltraiter une personne spéciale ou spéciale d’une bonne manière parce qu’elle est différente. Veuillez m'aider dès que possible. Merci et postez un commentaire de votre réponse lorsque vous recevez cela.

  • L'équipe estilltravel.com

    5 mai 2018 à 9h18

    Cher Kayla,

    Si vous souhaitez consulter un professionnel de la santé mentale, n'hésitez pas à revenir sur notre page d'accueil, https://estilltravel.com/ et entrez votre code postal dans le champ de recherche pour trouver des thérapeutes dans votre région.

    Une fois que vous avez entré vos informations, vous serez dirigé vers une liste de thérapeutes et de conseillers qui répondent à vos critères. Dans cette liste, vous pouvez cliquer pour voir les profils complets de nos membres et contacter les thérapeutes eux-mêmes pour plus d'informations. Vous êtes également invités à nous appeler pour obtenir de l'aide pour trouver un thérapeute. Nous sommes au bureau du lundi au vendredi de 8 h 00 à 16 h 00. Temps Pacifique; notre numéro de téléphone est le 888-563-2112 ext. 1.

    Sincères amitiés,
    L'équipe estilltravel.com

  • À.

    5 mai 2018 à 15h59

    Kayla,
    Je veux juste vous dire que votre histoire a été significative pour moi. J'ai eu des problèmes avec certains enfants quand j'étais à l'école, et je sais à quel point il est difficile d'être victime d'intimidation et de devoir faire face à cela tous les jours à l'école. Récemment, j'ai récupéré un exemplaire du numéro de mai 2018 d'un magazine, WebMD (chez mon médecin, ils les distribuaient) et il y a une histoire sur Chrissy Metz, vous la connaissez peut-être dans la série télévisée «This Is Nous.' Vous aimeriez son histoire; elle dit qu'elle a été victime d'intimidation à l'école (même si elle a trouvé une façon différente de le gérer, en agissant comme un clown de classe) et qu'elle s'est toujours sentie seule. J'ai trouvé son histoire inspirante parce qu'elle a fait une grande partie de sa vie depuis. Je ne dis pas qu'elle est comme vous (elle me ressemble beaucoup) mais je pense que vous pourriez avoir un peu d'espoir dans les histoires d'autres personnes, comme Chrissy, qui s'est toujours sentie comme une étrangère et a trouvé son chemin vers une vie meilleure. Je sais qu'il est vraiment difficile de croire que cette période difficile de votre vie se terminera un jour - mais elle le sera, et vous arriverez à un point de votre vie où vous ne vous sentirez pas si impuissant et où vous avez beaucoup plus de choix que vous n'en avez maintenant. En attendant, si vous avez une conseillère scolaire décente, vous pourriez lui demander si elle pourrait vous aider à trouver un groupe de thérapie pour les enfants aux prises avec des problèmes comme le vôtre. Cela vous donnerait un groupe immédiat de supporters et d'amis. Il n’est pas nécessaire que ce soit à l’école; elle doit connaître les ressources communautaires dans lesquelles elle peut se pencher pour des choses comme celles-là, et vous pouvez le lui rappeler si elle ou il ne répond pas au premier abord positivement à votre demande. C’est ce pour quoi les conseillers scolaires sont employés, pour trouver les ressources de la communauté, PAS seulement à l’école, pour aider les enfants à réussir. Demandez-leur également quelle est la politique de l'école en matière d'intimidation. Et, où sont tes parents là-dessus? Est-ce qu'ils savent? Si vous avez du mal à faire monter l'école, j'espère que vous direz à vos parents qu'ils doivent s'impliquer. Vous n'avez pas à avoir honte. Ce n’est en aucun cas votre faute. J'espère que vous le savez vraiment. Je sais qu’il est difficile de se défendre, mais la dure vérité est que personne d’autre ne va vous défendre tant que vous ne le faites pas, car personne d’autre ne sait vraiment ce que cela vous fait. Je peux dire d'après votre message que vous êtes une personne intelligente et compatissante qui a beaucoup à offrir - alors soyez fidèle à vous-même, soyez aimant envers vous-même. Et, ne laissez pas le monde s’échapper avec vous. Tu mérites mieux. Beaucoup d'amour et d'espoir pour vous!

  • Kayla M.

    6 mai 2018 à 07:51

    Salut A.T. Je viens de lire votre commentaire de ma part J'ai tout dit à ma mère sur l'intimidation indirecte tous les jours et ma mère a parlé au directeur et même à mon professeur IEP M. Lewis et ils s'en chargeront mais devinez ce qu'ils n'ont rien fait jusque là. Donc, je veux que vous compreniez que oui ma mère est au courant de cela et elle est fatiguée de tout cela aussi personne n'a rien fait pour nous aider et mettre un terme à cela de la part de ces gens qui me harcèlent indirectement. Ma mère a déjà parlé au directeur, M. Lance S., et c'est comme s'ils ne faisaient pas leur travail. Ma mère cherche à trouver le bon thérapeute pour moi et je n’abandonne pas. Ma mère essaie très fort Je veux que ma voix soit entendue et je sais que je ne suis pas seule ici J'ai parlé aux gens de l'école où je suis sur le point d'obtenir mon diplôme Je ne veux pas parler à mon conseiller dans cette école à cause de la façon dont les gens gèrent cela, je ne pense pas que cela aidera. Parce que ma mère et moi sommes très en colère contre toute l’école et les gens dont nous avons parlé aussi parce que c’est comme si cela ne les intéressait pas. Je sais qu'il y a eu d'autres personnes impliquées dans l'intimidateur et j'ai l'impression qu'il y a des gens qui veulent me suivre et peut-être même me blesser simplement parce que j'essaie de me débarrasser du leader et d'arrêter de m'inquiéter pour moi. Cette fille et ses amis sociaux, car généralement un intimidateur n’agit pas seul, ils prennent également mon bus, ce qui est autre chose. J'ai été très paranoïaque et déprimé parce que je ne mérite pas d'être traité de cette façon parce que je suis différent et je suis une personne spéciale dans le bon sens. Ces gens sont très méchants et haineux simplement parce qu’ils sont comme ça. Ils traitent les autres correctement et équitablement, mais cette fille ne me satisfait pas du tout. Je les entends parfois dire que je la déteste et je sais que la haine est un mot très fort que ne pas aimer quelqu'un. Donc, à mon avis, les mots sont aussi très puissants et l'intimidation indirecte est quelque chose que j'ai vécu dans ce lycée et je l'ai vu partout aussi j'espère juste que cette personne peut parler aussi comme je l'ai fait même pour personne ne l'avait fait Je n'ai rien fait qui soit nul. Et encore une fois, l'intimidation indirecte me propage des rumeurs et des rumeurs sur une personne en particulier et ruine sa réputation pour la partie où elle a fait ça. Ces gens sont en deuxième année tu sais et je suis un senior, ils ont beaucoup à faire et je ne comprends pas pourquoi diable ils ont perdu leur temps à se moquer de moi et à m'en prendre tous les jours pour rien parce que rien de tout cela n'est de ma faute. Je ne suis dans cette école que depuis mes deux dernières années au lycée parce que je suis un étudiant transféré d’une autre école et je suis content d’avoir terminé, mais je trouverai toujours de l’aide là-bas. Merci.

  • À.

    6 mai 2018 à 20:23

    Salut Kayla,
    Heureux d'avoir le reste de votre histoire. De nombreuses filles ne parlent pas d’elles-mêmes et ne savent pas quoi faire; mes commentaires sont également pour eux. Votre maman a l'air bien, tellement contente qu'elle vous soutient… et, comme il est décourageant de ne rien faire! J’espère qu’elle continuera à demander, mais aussi à demander au directeur de lui dire quelle est la politique de l’école en matière d’intimidation. J'ai assisté aux réunions des commissions scolaires pendant 3 ans dans le cadre de mon travail et les commissions scolaires ont un processus. La prochaine étape peut être pour vous et votre maman de rencontrer un membre du conseil et de lui demander quel est le processus pour faire quelque chose. Si rien ne se passe, vous pourriez même essayer de développer une relation avec un journaliste de la région, l'angle pour eux étant de savoir comment l'école gère ou non l'intimidation en général, votre cas en faisant partie. C'est peut-être plus loin que vous ne voulez aller… juste une pensée. Il y a toujours plus dans l'histoire; Je suis sûr que je n’ai pas tous les faits - et les faits ne sont pas aussi importants que ce que vous ressentez. Dans tous les cas, aussi bonnes que soient mes intentions de vous répondre, je ne suis pas là et ne connais pas les personnes impliquées, vous devrez donc faire ce que vous pensez être le mieux. J'aime simplement encourager les gens à continuer à chercher de l'aide et des réponses de la meilleure façon et avec les personnes les mieux équipées pour les aider. Plus important encore, vous êtes dans mes pensées et j'espère que vous obtiendrez le soutien que vous méritez. C'est un bon endroit pour évacuer, et je suis heureux que vous l'ayez fait (comme je l'ai fait dans le passé).

  • NoBullyies

    3 juin 2018 à 16:32

    Kayla, défendez ces filles la prochaine fois et dites, avec toute la sincérité que vous pouvez rassembler: «Je suis vraiment désolé pour votre avortement. Cela doit être dévastateur de voir votre propre père vous mettre enceinte. Puis éloignez-vous. Rincer. Répéter. Oui, cela les mettra en colère et l'intimidation s'aggravera un peu, mais chaque fois que quelqu'un vous posera des questions sur quoi que ce soit, dites: 'Oui, c'est tellement triste à propos de l'avortement.' Elle vous laissera tranquille et cela ne prendra pas longtemps. Soyez très sympathique et ayez l'air compréhensif et triste pour elle. Ignorez tout ce qu'elle dit et, au besoin, dites: «Je sais que votre colère face à l'avortement et aux abus est à l'origine de votre intimidation. Je prie pour vous et votre bébé mort. ' C'est brutal, mais ça marche.

  • Kenneth C.

    26 juillet 2018 à 22:53

    J'ai maintenant 47 ans et je sais ce que c'était que d'être intimidé à l'école et à l'église lorsque j'étais au collège et au lycée. Pendant les six années que j'ai suivies dans une classe pour handicapés d'apprentissage, on m'a appelé un retard à chaque fois que j'allais déjeuner ou aux toilettes. Les enseignants et le personnel de l’école n’avaient pas fait de conneries à ce sujet à l’époque et j’ai dû le supporter. Procurez-vous un conseiller divin, un thérapeute ou même un pasteur que vous aimez pour vous aider à résoudre ce dilemme. Mon ennemi à l'école est mort dans un accident de voiture en deuxième année et je n'ai jamais versé une larme à cause de cela. Il était si mauvais. Nos brutes d'église étaient tellement détestées qu'à ma trentième réunion, un groupe de gars de ma classe de confirmation a parlé d'horribles taquineries malveillantes et tout le monde voulait savoir mon histoire qui était empathique. Je suis toujours leurs amis, pas les trois pires tyrans dont personne n'avait une bonne chose à dire. Kenneth

  • Toni

    5 septembre 2019 à 14:02

    Ma fille a été victime d'intimidation comme ça au lycée. Les intimidateurs ont parlé d'elle à tout le monde, inventé des choses et lui ont menti en disant qu'ils le faisaient. Ma fille était présidente de classe, capitaine de volley-ball, leader dans le jeu (Belle dans la belle et la bête) et a estimé que l'école ne traiterait pas correctement ce problème - comme vous l'avez vécu par maman. Après deux ans et ma fille m'a dit qu'elle ne voulait pas être sur cette terre - j'étais prêt à engager un avocat et j'ai intenté une action civile (pour une récompense en espèces) contre les parents et les étudiants. J'ai dit à quelques étudiants et l'un était un de ses amis ce que j'avais l'intention de faire. J'ai reçu un e-mail de la mère agissant comme si de rien n'était. Je lui ai dit d'une manière polie que je comprenais que nos enfants n'étaient pas amis mais que lorsqu'ils interagissaient, ils devaient être polis les uns envers les autres et ne pas parler en mal des autres. Elle était mon amie avant que cela n'arrive et elle savait que je porterais plainte. Ses 3 enfants et les intimidateurs fuient tous ma fille maintenant. Quand j'ai dit que j'allais poursuivre en justice, ils ont eu la photo.

  • Julia

    14 juin 2010 à 16:09

    Comment les adultes se permettent-ils d'être traités ainsi? À quel point devez-vous mal vous considérer comme un adulte pour que cela vous arrive encore?
    Je peux comprendre que cela vous arrive en tant qu'enfant, vous n'avez pas vraiment de moyen de vous défendre. Mais en tant qu'adulte, vous devriez avoir la capacité de vous défendre et de dire à quelqu'un qu'il ou elle fait mal!

  • Cynthia

    14 juillet 2016 à 20:14

    façon d'être une brute Julia….!

  • Bonnie

    20 octobre 2016 à 22:51

    Lol

  • Gatorex

    4 novembre 2017 à 23:12

    Réponse inappropriée Cynthia… wtf.

  • anonyme

    30 juillet 2016 à 05h05

    Pas quand toute la communauté est contre vous dans une campagne de dénigrement! Il n'y a nulle part où se tourner lorsque les autorités lancent une rumeur qui est fausse, qui fait de vous un être humain terrible. D'autres sont d'accord avec cela parce qu'ils ne veulent pas devenir eux-mêmes des victimes. Et beaucoup de gens pensent que si la rumeur se propage par le biais d'une figure d'autorité, la rumeur doit être vraie sur la personne en particulier qui est salie.

  • Tapoter

    21 septembre 2016 à 19:54

    Parfois, un avocat est le seul moyen de traiter les personnes toxiques.
    L'argent et la prison ont éliminé un intimidateur de ma vie.

  • mère

    24 octobre 2016 à 03:26

    cela m'arrive en quelque sorte, seulement j'ai des adolescents de x7 utilisant des mensonges que leurs parents ont utilisés avant de déménager sur la route. Récemment, j'étais en train de téléphoner à mon agent de placement pour un entretien et ils sont venus vers moi en m'accusant que je prenais des photos. J'ai appelé la police à ce sujet, mais j'ai fini par faire le tour du pâté de maisons avant de me garer chez moi. Ils se sont tous levés et ont applaudi. J'étais en colère mais aussi gêné. Ils sont revenus dimanche et sont allés directement à ma voiture pendant que je regardais de ma fenêtre, encore une fois les garçons criant. Je ne sais vraiment pas ce que je peux faire.

  • À.

    24 octobre 2016 à 11:39

    Salut Ana, je ne suis qu'une autre affiche sur ce tableau, mais ta situation m'a rappelé des choses qui m'est arrivée. Les mauvais voisins peuvent vous empêcher de vous sentir bien dans votre propre maison, et ce n’est tout simplement pas normal. Je voudrais commenter ma propre expérience d’intimidation par les gangs (en tant qu’enfant). Je ne peux pas dire si ces idées et ces pensées fonctionneront pour vous. Vous n’avez pas beaucoup expliqué votre situation, mais si je comprends bien, cela ressemble à des parents et maintenant les enfants l’ont fait pour vous. Si j'étais à votre place, je pense que je trouverais un avocat (un autre voisin, ou un ami, un pasteur? Un professeur?) Qui m'accompagnerait pour s'adresser aux parents, pour leur demander ce que j'ai fait pour les contrarier ... parce que tant que vous que les mensonges continuent, ils le feront. Vous pouvez expliquer que vous avez demandé à votre «ami» (avocat) d'être là simplement parce que vous avez eu du mal à l'approcher par vous-même. (L'ami doit être gentil avec le voisin, afin de ne pas paraître menaçant, ce qui nuirait à votre cause.) Vous devez être ouvert à entendre ce que les voisins perçoivent, puis être capable de corriger calmement toute contre-vérité et d'expliquer un peu sur vous-même pour qu'ils sachent que vous êtes une personne réelle et non menaçante et que vous, comme eux, voulez simplement pouvoir vivre et coexister avec vos voisins. Cela peut sembler trop simplifiant parce que je ne connais pas votre histoire, mais même ainsi, vous pouvez être cette personne qui prend les hauteurs et qui sort donc forte. En ouvrant une conversation de manière non menaçante, vous pourrez peut-être dissiper la situation. Au moins, vous montrez de la force et que vous êtes une personne, pas une cible. S'ils vous disent qu'ils ne veulent pas parler avec vous ou qu'ils deviennent combatifs, vous pouvez simplement leur faire savoir qu'ils peuvent soit parler avec vous, soit que vous aurez besoin d'impliquer des figures d'autorité. À ce stade, je n'hésiterais pas à demander à quelqu'un du service de police de vous parler du harcèlement et de lui demander de parler aux parents et aux enfants. Vous avez dit que vous n’aviez pas donné suite auparavant à la police. Je vous exhorte à croire en vous; si vous appeliez la police, il y avait une vraie raison. Et ce serait très efficace si vous pouviez accompagner l'officier et faire savoir aux voisins que vous ne leur faites aucun mal; vous souhaitez seulement résoudre la situation. (Encore une fois, vous apparaissez comme la personne forte et en bonne santé.) Une autre façon de procéder est avec le directeur de l'école, car c'est aussi quelqu'un avec une certaine autorité qui, s'il le souhaite, peut utiliser la détention ou la suspension pour réglementer le comportement. Je ne connais pas le système scolaire dans lequel vous vous trouvez, mais d’une manière générale, si quelque chose se passe juste après que les enfants descendent d’un bus scolaire ou rentrent de l’école à pied, vous êtes plus susceptible d’impliquer l’école. Je parle de mon expérience en tant que victime d'un gang d'enfance, et c'est ainsi que cela a finalement été géré. Certaines choses ont changé et je ne sais pas quelles sont vos chances d’impliquer les écoles maintenant. Mais si vous le faites… lorsque vous rencontrez pour la première fois le conseiller ou le directeur de l'école, il serait utile que vous ayez un rendez-vous et, encore une fois, que vous ayez votre propre avocat qui puisse se porter garant de votre personnalité. (Nous méritons tous que quelqu'un se lève pour nous de temps en temps.) Ce ne sont que quelques réflexions tirées de ma propre expérience, mais je crois qu'il est vraiment vital de ne pas laisser ces situations se prolonger, car elles mangent à notre amour propre. Il est facile de devenir amer; J'y suis allé plusieurs fois. Mais j'espère que vous ne laisserez pas l'amertume vous définir. Vous êtes bien plus que ça. J'espère que vous publierez à nouveau; Je vais le chercher.

  • Noonetotrust

    21 novembre 2016 à 12:16

    Un membre de la famille vit la même chose. Les voisins réagissent de manière excessive aux accusations forgées de toutes pièces parce que la soi-disant victime travaillait pour les bonnes personnes. Je ne peux même pas regarder un voisin sans que des frais supplémentaires ne soient déposés. A dû plaider coupable à des accusations ou aurait été laissé pourrir en prison.

  • liz

    24 janvier 2018 à 18:21

    wow anonyme - vous avez frappé dans le mille là-bas - c'est exactement ce qui m'est arrivé il y a un an dans le petit village où je vis - et devinez quoi - la dame et le vieil homme qui ont lancé la rumeur ont des gens qui les croient parce que - devine quoi?? - pourquoi diraient-ils que si ce n'est pas vrai - et plus vous dites non, ce n'est pas vrai, plus ces gens stupides croient à la rumeur - c'est une situation sans issue - je me suis retiré dans mon chalet de rêve dans un village de campagne de 120 personnes - et Je veux dire étrange maintenant avec probablement trop de métissage - lol - et les histoires qui circulent maintenant sur moi sont incroyables - personne ne vous demande la personne réelle sur laquelle il se propage - non - ils croient que le croisement aux yeux croisés néandertaliens - cela vous met en colère et oui vous voulez donner un coup de pied dans la rue, mais pour être honnête, vous ne pouvez rien faire - espérons simplement qu'un jour cela disparaîtra

  • En retard à la fête

    28 octobre 2019 à 12:14

    Je suis heureux de voir que son site est toujours actif car la personne qui a écrit l'article, Roni Weisberg-Ross, ne semble plus l'être. Je n'ai pas encore fini de lire tous les commentaires…
    A.T., j'ai presque votre âge et j'ai été victime d'intimidation après une immigration, dans une petite ville où tout le monde bavarde. J'étais sidéré. C'est allé assez loin. Cela a vraiment ébranlé ma croyance en les humains. (Dois-je ajouter que je n'ai jamais connu personne ici? LOL) Je pense que l'intimidation était principalement liée à des différences culturelles.

    Quoi qu'il en soit, à cause de cela, j'ai maintenant des problèmes avec mes deux voisins (qui ont emménagé plus tard que moi). Les ragots vous peignent de toutes sortes de façons sur lesquelles vous n'avez aucun contrôle, de sorte que les habitants pensent souvent déjà qu'ils «savent tout de vous» sans avoir la moindre idée de qui vous êtes. Je ne peux pas partir pour le moment, mais je le ferai évidemment.

    J'ai réalisé que les trucs avec les voisins affectent mes pensées, mon comportement et ma vie d'une manière que je n'aime pas. En tapant ceci, je remarque à quel point je réagis très différemment ces jours-ci, par rapport à ce que j'aurais fait avant que tout cela ne commence. L'intimidation a la capacité de mettre une perspective très différente sur les plus petits problèmes pratiques! Les taupinières deviennent l'Himalaya. Assez de cela.

    Vous avez raison, cela est en grande partie lié à l’insécurité ou à la volonté de contrôler tout et tout le monde. Je hausse les épaules à propos de beaucoup de choses parce que cela n'a souvent vraiment pas d'importance dans le grand schéma des choses. Habituellement, mon absence de réponse est très efficace, mais cela peut donner à certaines personnes une fausse impression et leur faire voir que je suis faible ou ce qu'elles pensent. Ensuite, vous devez trouver un moyen d'être discrètement efficace et de faire passer le message que vous ne serez pas appuyé contre le mur, que vous n'aurez pas peur d'eux ou que vous ne vous inclinerez pas devant eux.

    Parfois, oui, vous devrez peut-être faire quelque chose qui semble ridicule ou cruel, comme dire à quel point vous êtes désolé pour l’avortement, le divorce ou la rupture de la relation, comme NoBullyies l’a suggéré. Ou coupe de cheveux! Ou chien, voiture, travail! Parce qu'alors, vous parlez «leur» langue, et ils comprennent enfin le message. 'Reculez, car je ne vais pas rouler pour vous.' Je vais devoir m'en souvenir.

    J'ai trouvé cette page parce que j'essayais de trouver une solution pour quelque chose de pratique et qui fonctionne, mais en même temps ne me dépeint pas comme un «esclave» à l'un des caprices et manipulations de mon voisin. Vous voyez comment je transforme cette taupinière en une immense montagne? Il s'agit de me demander ce qui est le plus important, de faire ce que je veux faire et ce que je dois faire ou m'inquiéter de quelque manière que cette femme puisse l'interpréter, sur laquelle je n'ai de toute façon aucun contrôle. Si je m'inquiète trop de la manière dont cette femme pourrait interpréter tout ce que je fais, je pourrais finir par faire quelque chose que je n'aurais jamais fait sans le comportement enfantin de cette femme. Juste pour éviter sa possible réponse! Cela ne devient guère plus stupide que cela.

    (Ne riez pas. Il s'agit d'un système d'exclusion de 10 dollars. Cela fait une énorme différence, mais il n'est pas encore positionné de manière optimale. Sa réponse - que je pensais d'abord avoir imaginée - est telle que pendant un moment, je me suis sentie tentée de déchirer la chose de la porte et d'en finir. Au lieu de cela, je ferai simplement ce que je ferais si cette femme n'existait pas. Résolu!)

    $
    En lisant ce qui précède, j'ai du mal à croire quel genre de choses occupe mon esprit la plupart du temps ces jours-ci. Pouah. Cela, je peux changer, donc je le ferai.

  • Elsie

    7 août 2016 à 10h45

    Cela peut arriver à chaque fois qu'une personne dépend d'une autre personne, qu'elle soit adulte ou enfant. Cela m’arrive en ce moment, à 62 ans, parce que je n’ai pas les moyens de vivre par moi-même et que je dois vivre avec un membre violent de ma famille. Les loyers sont si élevés et la sécurité sociale si bas qu'elle expose de nombreuses personnes âgées à des risques d'abus.

  • Sara

    12 août 2016 à 18:22

    Désolé Elsie! Pouvez-vous peut-être assister à une bonne église et faire connaissance avec certaines femmes là-bas? Il pourrait y avoir une autre femme qui aimerait partager un appartement avec vous. Une mise en garde - assurez-vous doublement que vous la connaissez et vos paramètres. Exiger également des références d'au moins deux personnes. On ne sait jamais; ça pourrait marcher. Cela devrait prendre de plusieurs mois à un an environ, mais ce serait quelque chose vers quoi vous travaillez. Vous pourriez tous les deux prendre soin l'un de l'autre; mais il est essentiel que vous respectiez les limites et la vie privée de chacun pour réussir. Juste une pensée. Assurez-vous également que vous disposez d'un plan de secours au cas où cela ne fonctionnerait pas.

  • Surface

    5 avril 2019 à 02:52

    Il est temps de «secouer le bateau». Cela relèverait de la maltraitance des aînés, que ce soit la famille voisine ou un ami.

  • Debbie

    29 août 2016 à 15:54

    Vous avez l'air grossier, comme un tyran vous-même! Ouais… dis juste à l'intimidateur d'arrêter et ils le feront… A-Ha! Ne soyez pas ignorant.

  • Lyndsey

    20 novembre 2016 à 15:21

    J'aurais aussi dit et pensé exactement ce que vous avez dit ici précédemment si je n'avais pas été là tout ce que j'ai vécu ces derniers mois (presque un an maintenant). J'ai eu mon téléphone piraté, mon compte bancaire effacé d'une manière très discrète, ma fierté et tout ce que j'aime dans la vie complètement dépouillé de toute ma vie. Je n'avais aucune idée au début de ce qui m'arrivait même à moi et à «mes» biens, santé mentale et même physique. J'ai l'air fou et paranoïaque quand je commence à dire à n'importe qui ce qui se passe. Parce que c'est un très grand groupe / équipe de personnes travaillant simultanément pour me chasser de leur ville. Au début, quand j'ai commencé à remarquer les petites choses ici ou là, j'ai tout attribué à une seule personne. Jusqu'à ce qu'il y ait eu la paille qui a brisé les chameaux. Je ne suis toujours pas sûr que cela visait indirectement à ouvrir mes yeux sur une vue d'ensemble et à servir d'avertissement plus grand. D'autant plus que je n'ai pas encore abandonné aussi facilement que je pense qu'ils le pensaient. Le fait est que je n'abandonnerai JAMAIS! Je suis venu dans cette nouvelle ville avec l'intention de trouver et d'améliorer la vie de mon futur moi et de pouvoir donner à mes enfants à naître une vie juste et heureuse avec l'effort d'équipe d'un mari / conjoint aimant et méritant. À ce stade, je suis devenu ce que la plupart des gens considéreraient comme très dangereux. Pour le simple fait que (j'ai encore quelques choses) mais vraiment je n'ai rien en ce moment même de ce qui compte vraiment le plus en ce qui concerne notre âme, humaine, but laissé dans ce monde. Si quelqu'un sait comment convaincre une équipe de personnes très nombreuse et influente que vous êtes désolé pour les torts qu'ils ressentent méritent ce type de punition et que vous pouvez être pardonné et racheté ... Je suis ouvert et disposé à essayer tout ce qui est raisonnable et d'autres suggestions auto-nuisibles .

  • brumeux

    7 avril 2017 à 13:46

    Tout le monde n'a pas eu le luxe d'acquérir ces compétences. Dans mon cas, dès mon plus jeune âge, on m'a appris à respecter tout le monde quoi qu'il arrive, (c'est là que ça devient triste) parce que tout le monde sauf moi était digne de respect. Si j'ai été blessé par quelqu'un, c'est uniquement parce que j'ai fait quelque chose de mal et que je l'ai mérité. J'ai 30 ans maintenant et j'apprends juste que ce n'est pas comme ça que ça se passe…

  • Michelle

    7 juin 2017 à 03:44

    J'ai une brute qui vit dans le même immeuble que moi, et elle habite même au même étage que moi dans mon immeuble, elle reçoit le POSPH (Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées) et elle est accro à la vitesse. Elle renifle des speed pills, qu'elle achète au centre-ville. Et elle m'insulte tout le temps au quotidien, et elle ne me laisse même pas regarder dans sa direction, elle me dira «Arrête de me regarder, je vais te frapper, et pincez vos yeux. Je ne sais pas trop quoi faire parce que j’ai parlé à beaucoup de gens (personnalités d’autorité) et ils ne m’aideront pas. Que fais-je?

  • Chris

    17 août 2017 à 18:19

    Pourriez-vous changer pour même en bas ou un appartement à l'étage? ou essayez ceci, ça marche vraiment, quand vous la voyez,
    Mettez-vous dans la lumière blanche de Dieu pour vous protéger et imaginez une lumière blanche tout autour de vous, puis des miroirs tout autour de vous et reflétez son énergie vers elle. C’est la garantie de travailler à chaque fois. Je promets.

  • Anonyme

    18 août 2017 à 04:52

    Julia
    La stratégie de votre opinion semble pratique et simple, mais la psychologie d'un intimidateur est très différente de celle de la majorité de la population. L'intimidation est très grave. Les intimidateurs adultes ciblent d'autres adultes dans une poursuite intentionnelle pour détruire leur cible. Les intimidateurs adultes ciblent des personnes fonctionnelles et intelligentes sur le plan émotionnel. Quelqu'un qui menace sa position sur le lieu de travail ou dans la famille. Ce n'est pas un défi pour un intimidateur de cibler quelqu'un qui n'est pas un défi à briser. Les intimidateurs recrutent des alliés et mentent sans remords. C'est une personnalité calculée et à mon avis médico-légale. Lisez le livre d'Andrea Needhams «Bullying the Costly Business Secret» si vous comprenez la dynamique d'un intimidateur, vous pourrez peut-être aider cette dynamique qui sévit dans notre société.
    J'espère que cela vous aidera Julie car je pense que vous avez peut-être été mal informée.

  • Paul

    24 janvier 2018 à 9h14

    Amen, Julia !!!! Je ne comprends pas pourquoi un adulte autoriserait ce comportement à leur égard, mais malheureusement, je le vois au travail. Pire encore, je vois beaucoup apaiser l'intimidateur, y compris des personnes occupant des postes de direction!

  • je

    24 février 2018 à 16:39

    Ce n'est pas parce que l'on se défend soi-même et que l'on dit à l'intimidateur qu'il a tort que l'intimidateur s'arrêtera ou écoutera. Surtout lorsqu'il s'agit d'un groupe d'intimidateurs, ce qui est toujours le cas. Même si vous êtes plus fort que l'intimidateur ou l'intimidateur (pluriel). Souvent, ils éprouvent de la joie malade à quelqu'un qui se défend. Ils vous narguent davantage et vous demandent de faire des menaces, «qu'allez-vous faire à ce sujet?» Souvent, l'intimidateur ou les intimidateurs essaient de l'aggraver afin de faire passer la victime comme l'agresseur. Parce qu'après tout, comme on dit, «c'est juste ta parole, contre la nôtre».

    Comme si quelqu'un vous donnait un coup de pied dans le tibia pendant une semaine. Puis s'est moquée de vous lorsque vous leur avez crié de rester à l'écart et d'arrêter de vous donner des coups de pied. Puis, un jour, ils sautent et sont sur le point de vous donner un nouveau coup de pied dans le tibia, mais vous les assommez avant qu'ils ne le puissent. À ce stade, ils déposent des accusations contre vous, affirmant que vous êtes une sorte de monstre.

  • Enail

    24 février 2018 à 19:22

    Le manque de compassion ou de compréhension montré par ce commentaire démontre le désespoir d'essayer de lutter contre l'intimidation… la pauvreté… la maladie… les préjugés… etc. Les gens se battent et se défendent. Et ils l'ont fait pendant des siècles. Les gens ne sont pas des machines, ils finissent par manquer d'énergie. Ils tombent malades. Ils meurent. Il y a aussi beaucoup de gens qui ne veulent tout simplement pas se battre. Ils ne veulent pas gaspiller leur précieuse vie sur cette planète en étant impliqués dans des jeux d'esprit pathétiques ou en criant et en essayant de se défendre sans raison. Ils veulent pouvoir se concentrer sur leur propre vie, contribuer à la société, être heureux, s'entendre avec les gens, payer leurs factures et être laissés seuls en paix. ET que leurs intimidateurs fassent de même. Il n’est pas faible de s’inquiéter ou d’essayer de comprendre ce qu’une autre personne ressent ou traverse, ce qui la fait se comporter d’une manière monstrueuse que vous vous retrouvez alors à tolérer plus longtemps que vous ne l’aviez envisagé ou à ne plus tolérer. L'intimidation n'est pas une plaisanterie avec vos amis ou une taquinerie affectueuse par un être cher ou un amour dur. Cela ne crée pas de caractère, de confiance ou de respect. Ce n’est en aucun cas constructif; c'est complètement et totalement destructeur.

  • Dame de chat fou

    6 mai 2018 à 8h21

    Quand des enfants et des adultes ont-ils été intimidés dans les bus publics et ont même été intimidés dans les supermarchés par des dames OAP poussant un chariot dans mon ventre, alors arrêtez d'aller dans les supermarchés maintenant. Je sens que je suis un échec et en tant qu’adulte handicapé souffrant de dyspraxie et à moitié sourd, aucun monde ne se soucie du handicap, ne blâmez pas les enfants de me harceler dans le bus, je blâme les parents qui les élèvent sans aucun reproche. Comme les adultes intimidateurs utilisent le mensonge pour qu'ils finissent par abandonner votre travail de bénévole, le même rapport d'abus en ligne ne fonctionne pas, car si vous combattez l'intimidation, vous pouvez vous signaler et les croire, pas vous. Donc, je n'utiliserai pas maintenant Internet est un danger maintenant pour les personnes handicapées.Les adultes et les enfants détestent dire que le monde est maintenant un site de sorcellerie, mais à ce que je pense, même les intimidateurs ont également le sentiment qu'ils pourraient être victimes d'intimidation dans le passé sans écouter les personnes qui sont victimes d'intimidation parce qu'elles sont trop puissantes dans Monde des adultes.
    En fait, faites peur à bord des bus publics avec des écoliers et des adultes dans des bus aussi, alors ne montez pas dans le bus, alors vous allez rater les fermes parce que l'intimidation dans les bus le dit

  • Lisa

    14 juin 2010 à 16:52

    Roni, on m'a déjà dit que la pire chose que vous puissiez faire à un intimidateur (à leurs yeux) est de se moquer d'eux parce que cela enlève leur pouvoir. Recommanderiez-vous cela comme stratégie? Je pense davantage aux intimidateurs en ligne, pas aux patrons ou à une personne avec qui vous devez faire face en face à face. Je pense qu'effacer ce qu'ils disent avec un commentaire plaisant montre que cela ne vous dérange pas serait une bonne tactique.

  • Enseigner

    14 juin 2010 à 19h15

    Je viens de lire une nouvelle étude publiée au Canada sur l'intimidation en milieu de travail. Les résultats ont été que l'intimidation au travail peut être pire que même le harcèlement racial ou sexiste. C’est là un problème grave et jusqu’à présent, ce n’était pas illégal. Un nouveau projet de loi à venir ce mois-ci répond à cela.

    vancouversun.com/news/Bullying+work+worse+than+gender+racial+harassment+Report/3151623/story.html

  • JERRY

    15 juin 2010 à 04:24

    Je n'ai jamais été victime d'intimidation et je n'ai jamais intimidé personne non plus. Mais je ne comprends tout simplement pas ce harcèlement en ligne… Je veux dire, la taille ou la position n'a pas d'importance en ligne, n'est-ce pas…? De plus, vous avez la possibilité d ’« éteindre »l’intimidateur, non…?

  • Steve

    15 juin 2010 à 04h45

    les intimidateurs adultes sont risibles - ils font tout pour soutenir leur propre ego fragile - faites-leur savoir que vous savez cela à leur sujet et je vous garantis que l'intimidation s'arrêtera plus vite qu'elle n'a commencé.

  • Franc

    17 septembre 2016 à 20:14

    En disant cela, vous jouez totalement entre les mains des intimidateurs. Vous dites que c'est en quelque sorte la faute de la cible. Si vous n’avez pas été vous-même la cible d’un intimidateur subtil, sournois, insensé, sournois et constant, vous ne comprenez pas comment cela fonctionne.
    par exemple. mon intimidateur a insisté (car il commence à travailler une heure plus tôt le matin que moi) qu'il devait utiliser l'équipement de laboratoire le matin (donc je ne suis `` autorisé '' à l'utiliser que l'après-midi - après qu'il ait `` fini '') - MAIS - quand je me suis plaint auprès de lui de sa perte de temps - il a commencé à mettre un point d'honneur à rester assis au bureau pendant une heure ou deux tous les (TOUS) matin - pour montrer que non seulement je ne suis pas `` autorisé '' à utiliser l'équipement - il fait valoir qu'il m'empêche de faire mon travail - ET qu'il fait cela pour «m'atteindre». Mais si je devais dire à quelqu'un que «tous les jours, il s'assoit à son bureau pour« me pousser »- personne ne me prendra au sérieux! - personne ne le ferait - je devrais être un NUTTER complet pour accuser quelqu'un de cela !! - Tu as compris???

  • Earnshaw E

    15 juin 2010 à 12:13

    @Jerry: vous avez raison, ce n'est pas comme s'ils pouvaient vous suivre et vous narguer dans le monde réel ... mais ils le font sûrement, dans le cyber-monde ... ce n'est pas aussi simple que de s'éteindre ou de se déconnecter ... un site de réseautage social et cette personne en particulier vous intimide en publiant de fausses informations sur vous et en vous écrivant.vous pouvez bloquer cet utilisateur, mais il ne créera qu'un autre nom d'utilisateur et recommencera à vous intimider.et vous ne voudriez pas le faire. supprimer votre propre compte, voudriez-vous…?!

  • Martha

    15 juin 2010 à 19:58

    Phoebe Prince n’était pas une fille du Massachusetts. Elle venait d'Irlande et n'avait déménagé aux États-Unis que des mois auparavant. Son héritage faisait partie de ce qui faisait de cette pauvre belle fille une cible aussi. La jalousie était à l'origine de ces brimades, à propos d'un garçon avec qui elle sortait. Ces enfants l'ont tuée avec leurs mots et leurs railleries aussi sûrement que s'ils l'avaient abattue.

  • Cameron

    16 juin 2010 à 21:01

    Est-ce que les ignorer ne serait pas une meilleure stratégie que de plaisanter sur ce qu’ils ont dit, Lisa? Parce que lorsque vous plaisantez à ce sujet, vous attirez l’attention sur tout ce qu’ils ont publié. Si vous l'ignorez, cela n'attire pas l'attention dont ils ont besoin. Tous les intimidateurs en ligne que j'ai rencontrés ne détestent rien de plus que leurs diatribes et leurs commentaires de garce ignorés comme s'ils n'étaient même pas là.

  • perle

    16 juin 2010 à 23:14

    J'ai eu un patron une fois qui a harcelé tous les jeunes de l'endroit. Il a finalement été démis de ses fonctions parce qu'une plainte a été déposée contre lui. Les employés doivent savoir qu'ils n'ont pas à accepter l'intimidation au travail! Vous pouvez le signaler aux RH. Les chefs de harcèlement se nourrissent de votre peur et supposent que vous ne le ferez jamais. Rendez-le officiel si vous le pouvez.
    Une fois que vous le faites, tout est enregistré et ils ne peuvent plus intimider à cause de cela. Ils savent que les RH les regarderont parce qu’ils ne veulent pas de poursuites judiciaires.

  • rare

    3 août 2010 à 21:12

    seuls ceux qui ont été victimes d'intimidation peuvent vraiment se rapporter à ceux qui sont victimes d'intimidation, mais l'aide, le plus souvent doit provenir de ceux qui n'ont pas été victimes d'intimidation. il est facile de dire comment on peut se permettre d'être victime d'intimidation, mais c'est un fait que cela se produit et les intimidés sont impuissants. ils ne permettent pas aux autres de les intimider loin de là, s'ils peuvent quitter cette situation, je suis sûr qu'ils le feraient mais ils ne peuvent pas. Je ne sais pas si j'ai un sens, peut-être que ceux qui sont victimes d'intimidation peuvent comprendre ce que je veux dire.

  • kc

    20 novembre 2010 à 06:24

    Le plus souvent, vous ne pouvez rien faire à un chef intimidateur. Oui, leurs supérieurs le savent. Vous devenez un enfant dépendant de parents dysfonctionnels abusifs. Si vous êtes un employé du gouvernement. Seul Dieu peut vous aider.

  • trousse

    25 juillet 2016 à 14:26

    Oui. Agence gouvernementale. J'ai raconté une fois à un patron comment le patron précédent avait été dénoncé pour comportement contraire à l'éthique et renvoyé et j'étais impliqué. Je ne me vantais pas, c'était une question d'éthique que feriez-vous. Depuis lors, elle me regarde très secrètement et «suggère» constamment ceci ou cela quand les choses tournent mal. Pendant ce temps, elle a fait autant d'erreurs sur les horaires ou autres rendez-vous. Ce dont je ne me plains jamais. Le contrôle de la qualité de ces personnes et «vous avez un problème de performance» est une blague et un double standard. Je ne travaillerai pas sous cela. Je regrette mon honnêteté. Elle a manifestement menacé et a été

  • intimidé

    22 janvier 2011 à 9h10

    KC, vous avez raison. En tant qu'employé du gouvernement, mon patron est un type peu sûr de lui. Il a environ 6 ans de plus que moi et va harceler ou faire des commentaires chaque semaine en passant, en envoyant un zinger à ma façon ou en commentant mon nom. J'ai toujours l'impression qu'il veut que j'arrête, mais il dit que je fais du bon travail. Il a des problèmes de santé et souffre, mais il fait quelques-uns des commentaires les plus scandaleux que j'aie jamais entendus ou connus d'un manager. Et après examen, il l’a fait lors de réunions du personnel et pour notre groupe dans son ensemble. C’est étonnant qu’il n’ait pas été emmené aux RH et averti à ce sujet. Il nous a également confié qu’il enseignait l’histoire au lycée, qu’un élève lui avait dessiné un couteau et qu’il lui avait cassé le bras. Il a été renvoyé, mais je suis sûr qu’il a provoqué verbalement l’enfant. Les actions des enfants n’étaient pas justifiées, mais les adultes sont capables d’encourager et de contrarier aussi facilement que les enfants et les adolescents. La seule chose qui apaise mon angoisse est que je considère la source et réalise l'immaturité et le développement retardé de cet individu. Je me demande souvent s'il réfléchit à la connexion corps / esprit et comment cela peut aggraver sa maladie débilitante. Oui, je prie régulièrement pour cela et d'autres situations au travail.

  • roneyrode

    20 février 2011 à 13:47

    ils mentionnent toujours ce qu'était un hitler intimidateur et à quel point il était méchant. pourtant, ils oublient de mentionner quel staline était un tyran qui avait tué beaucoup plus de gens que Hitler ne l'avait fait plus brutalement et que Staline était un juif. vous oubliez de mentionner à quel point les États-Unis et Israël sont un tyran pour les Palestiniens innocents qui assassinent, massacrent et violent des hommes et des femmes. oh ouais c'est aussi une technique typique de l'intimidateur d'appeler la victime un intimidateur. grâce à malcolm x, louis farrakhan et kamau kabon et leonard howell des milliers de blancs innocents sont victimes d'intimidation chaque jour. vous connaissez les mots: cracker, honkey, white boy etc. n’est-ce pas de l’intimidation raciale?

  • Courtney

    22 avril 2011 à 10:15

    @Julia, c'est un commentaire assez insensible. Les personnes qui sont victimes d’intimidation ne veulent pas être et sont généralement victimes d’intimidation parce qu’elles peuvent être timides ou timides ou n’aiment pas remuer le pot.

    Et si votre responsable RH est celui qui FAIT l'intimidation?

  • Steph

    24 mars 2012 à 14h30

    un de mes superviseurs est un intimidateur pour moi et nous travaillons avec des enfants et nous l'avons affiché chaque fois qu'il s'agit d'une zone libre d'intimidateur et je suis allé voir mon manager et j'ai besoin d'aide à ce sujet. J'ai essayé de faire tout ce qui était en mon pouvoir pour dire quelque chose et elle va voir le patron et dit que Steph ment. Je n'ai jamais rien fait de ce qu'elle me disait.

  • Martha

    19 octobre 2012 à 02:58

    J'ai 46 ans et je suis actuellement victime d'intimidation par la première épouse sociopathe de mon mari sociopathe. Nous avons divorcé il y a plus de trois ans et cette semaine, sa première femme a décidé d'appeler la x-femme de mon petit ami actuel (qu'elle ne connaît pas) et de lui dire un tas de mensonges sur moi. Bien que toutes les informations soient fausses, cet appel téléphonique a causé tant de problèmes à tant de niveaux et a blessé tellement de gens que j'aime que je suis complètement submergé par mon sentiment d'impuissance. X épouse # 1 a essayé de ruiner ma vie depuis le premier jour et j'ai pensé quand j'ai divorcé du sociopathe que j'avais vu la dernière d'elle aussi mais elle attendait juste une opportunité. Et, franchement, je me fiche de ce qu’a été son enfance. Oui, l'intimidation des adultes est réelle et cela peut arriver parce qu'il y a des gens dans ce monde qui ont plus de haine que d'amour dans leur cœur.

  • Wendy

    22 novembre 2012 à 16:26

    Je suis une femme de 36 ans qui a été «assaillie au travail», mon manager était une amie qui a à chaque fois manipulé et abusé de sa position de manager. Après des années de cela et de nombreuses tentatives pour discuter du problème et essayer de le résoudre, je me suis ensuite plaint aux RH. GRANDE ERREUR - L'intimidation s'est intensifiée jusqu'à ce que tout le monde fasse constamment des commentaires personnels et des menaces intimidantes. Je n'ai pas pu continuer à travailler
    plus et je suis maintenant malade avec la dépression et le stress. Je m'appelle «MUD» et je n'ai aucune qualité de rachat. J'avais commencé à me sentir mieux, mais je viens d'avoir un énorme choc !! Les gens me maltraitent en ligne, les commentaires sont exactement les mêmes qu’ils étaient au travail et bien qu’ils n’aient pas mentionné mon nom, il est très clair à qui cela s’adresse. Je ne peux pas arrêter de pleurer, je suis absolument dévasté. Quelqu'un peut-il m'aider? Quelqu'un a-t-il eu des conseils qui me permettraient de faire face.

  • Erin

    7 décembre 2012 à 6h19

    Le propriétaire de ce message pourrait-il m'envoyer un e-mail si vous le pouvez? Je voudrais la permission de l'ajouter à une page Facebook que je crée, «Résister aux tyrans adultes».

    Je suis actuellement confronté à une paire d'intimidateurs adultes. Intimidateurs adultes SMART. Ils n’attaquent jamais quand il y a des témoins. J’ai eu recours à l’achat d’un enregistreur vocal dans l’espoir qu’à tout le moins cela les dissuadera de me déranger. Il fera son travail ou aggravera les choses…

  • bien ça a aidé

    21 octobre 2014 à 11:39

    Il y a plus de moyens de torture que de frapper ou autre, de la musique,
    Rugissement d'un jeu, motos, petits moteurs, comment le gérer et où trouver de l'aide.

  • Meldafrye

    21 avril 2017 à 10:46

    28 ans de mariage, les menaces, le harcèlement, tout ce qu’il ne cesse de dire, c’est que vous m’avez pris dix ans. Les choses qu’il a dites et faites avec l’aide de gagner un abri. Il m'a dit que je veux juste que tu sors de ma vie u fn pute, j'ai hâte de me débarrasser de toi, tu ne seras pas capable de te tenir dans une pièce rembourrée
    J'ai des ecchymoses sur les cuisses, comme si j'avais gagné 10 livres sur chaque tjigh. Beaucoup plus de gens m'ont dit qu'ils m'avaient mis à l'écart. J'ai peur d'affaiblir le jour de New York pour ce qui est fait. Même dans la maison des survivants, je suis juste foutu, mes derniers mots à la mode. Débarrassez-vous de lui b4 il vous tue. J'aurais dû écouter. Un ami m'a dit qu'il voulait juste que vous fassiez dix ans dans une pièce capitonnée ou que vous vous suicidiez. À peine perdu, il a menacé tous ses amis et parents de ne pas l'aider. C'est un très grand groupe de personnes
    St

  • Demander

    10 décembre 2012 à 11:43

    Wendy, désolé d'apprendre que tu souffres d'avoir été victime d'intimidation. Avant d'enregistrer quelqu'un, ATTENTION. Cela peut ne pas être légal dans votre pays / état / ville. Si vos intimidateurs sont intelligents, combinés à des punitions et à des vindicatifs, vous pourriez vous retrouver à regarder le canon d'un LAWSUIT. Mon intimidateur est un membre de la famille élargie qui prétend être religieux mais qui est une femme méchante et méchante avec des problèmes de contrôle. Elle est un peu malade en ce moment parce qu’elle a abusé de moi devant un certain nombre de personnes et elle a (à mon avis) tourné et fait tourner l’histoire depuis pour la faire bien paraître. Son erreur (et je pense qu'elle en fait rarement une lors de l'intimidation) est de quitter TÉMOINS. J'ai été complètement irréprochable dans ce que j'ai fait pour «gagner» son abus et… obtenir ceci…. Tout le monde convient que je n'ai rien fait. Donc, c'est une rare fois où elle a été PRISE et elle en est ébranlée. Je me suis défendu sur le moment (sans crier, naïvement ou quoi que ce soit d'autre) et je suis tellement fier que j'ai choisi de s'affirmer (pas de manière d'accord - j'ai entendu dire que la différence entre assertif et d'accord est que l'assertif se protège tout en étant agressif dépasse les étapes de se protéger et commence à fouler aux pieds les frontières des autres). Il ne lui reste plus qu'à essayer de convaincre les autres à quel point j'ai eu tort et le conflit se fraye un chemin à travers les témoins, avec même des excuses de la part des témoins qui ont tenté de répondre à sa propagande. Le seul sentiment que j'ai pour elle est: PRIS. Donc, à vous tous qui avez été victimes d'intimidation à tort, considérez ma justice comme un score karmique en votre nom. Amour et lumière à vous tous!

  • Demander

    10 décembre 2012 à 12:05

    Oups, mon commentaire d'enregistrement était en fait destiné à ERIN,

  • Juste

    5 janvier 2013 à 15:42

    Je viens de me disputer avec l'un de mes meilleurs amis. Il en a fait quelque chose d'assez désagréable et bouleversant, alors dans le but de savoir comment y remédier, je suis allé sur Internet.

    C'était un tel soulagement de lire ce post. Je pourrais identifier exactement son comportement, c’est presque un exercice de cocher des cases. Je sais que je ne suis pas parfait non plus, qui l’est, mais c’était bien de voir que sa colère et son attaque disproportionnées n’étaient pas vraiment méritées. Ayant toujours joué le rôle du pacificateur / conciliateur, je me sens encouragé à me défendre pour la première fois en 10 ans d'amitié.

  • Kel

    6 février 2013 à 9h11

    J'ai récemment regardé le Dr Phil après une longue période sans regarder ses émissions. J'ai arrêté de regarder parce que, pour moi, il semblait intimider un peu ses invités par la façon dont il les traitait. J'ai eu le même sentiment cette fois. Après avoir lu cet article, je suis plus convaincu que jamais que mon instinct est correct et que le Dr Phil est un bon exemple d'intimidateur adulte. Nous voyons plus d'exemples tout le temps en écoutant simplement les juges rabaisser les concurrents sur des émissions comme Idol, etc.

  • À.

    7 septembre 2016 à 9h34

    Cet article continue de fournir un endroit pour diffuser les histoires des victimes d'intimidation…
    lui-même est une raison de louer son auteur. Bien que l'article accorde l'attention nécessaire et une bonne explication des raisons pour lesquelles les gens intimident, Dans mon expérience en tant que victime ainsi qu'en observation, il existe de nombreuses situations où les intimidateurs ne répondent pas bien à un dialogue calme et non émotionnel ... Oui, parfois cela peut travail, surtout si la personne qui fait l'intimidation semble être une personne assez raisonnable. Mais dans de nombreux cas, les intimidateurs sont des accros au contrôle qui ne reculent que s'ils perçoivent l'autre personne comme étant plus forte qu'eux. C'est délicat. La question est la suivante: l'agression (verbale) est-elle jamais appropriée? Si vous avez été victime d'intimidation terrible, je pense que vous êtes plus susceptible de répondre «oui». Si vous comprenez la différence entre trouver l'endroit où l'intimidateur peut vous entendre et devenir un intimidateur vous-même, vous pouvez lui dire clairement et avec une force verbale appropriée que vous ne lui permettrez plus de vous violer sans conséquences. Je ne veux pas dire l’hystérie, je veux dire la loi - votre loi. Cela ressemble beaucoup aux arts martiaux: si quelqu'un vient à vous, vous devez faire preuve de force. Mon seul problème avec cet article est que je pense qu'il donne l'impression que vous ne devriez pas montrer de colère face à un intimidateur. Mon problème avec cela, c'est qu'un intimidateur perçoit les gens comme forts ou faibles. Nous, les destinataires d'un intimidateur, n'allons pas changer la façon dont l'intimidateur pense ou se comporte dans la plupart des cas. Il faut beaucoup de conseils pour y parvenir. En tant que victime d'intimidation, je crois que mon objectif est d'empêcher l'intimidateur de me percevoir comme sa victime.
    L'autre raison pour laquelle je pense que la colère est appropriée est que, en tant que victime, vous êtes en colère, et il est faux et prétentieux de laisser un intimidateur penser que son comportement ne suscite pas de colère. Personnellement, je me vois en train de fermer verbalement la porte au nez avec force. Donc, cela signifie pour moi que par le contact visuel, le ton de la voix, la position physique et la brièveté des mots, je leur dis: No More. Cela s'arrêtera maintenant. Sinon, alors (conséquences). Je précise clairement les limites et n'essaye pas de discuter de quoi que ce soit d'autre qui diluerait le message.
    Il a fallu 20 ans à mon mari pour le reconnaître pleinement et le faire reconnaître l'intimidation dans sa famille et ses conséquences pour nous deux. J'avais été victime d'intimidation des gangs pendant l'enfance, mais il m'a fallu autant de temps pour «encercler» complètement dans mon esprit les dommages que cette famille avait causés à nous deux et être prête à y résister. Il l'a tellement utilisé qu'il n'a plus remarqué ou pris conscience jusqu'à ce que j'écrive, avec sa permission, ce que j'ai vu dans son histoire familiale et comment cela l'avait affecté, ainsi que le comportement de certains membres de sa famille envers moi au fil des ans. . Nous sommes en train de confronter chacun des frères et sœurs / conjoints participants. Certains participent de manière passive, en ne corrigeant pas les mensonges qui ont été répandus. Les instigateurs adoptent une approche très ferme; les plus gentils mais les plus timides entendent comment ils ont participé en ne s'exprimant pas. En matière d'intimidation, il n'y a que deux groupes: ceux qui participent en incitant ou en permettant, et ceux qui dénoncent. Vous êtes l'un ou l'autre. Merci à l'auteur et à ceux qui ont commenté. À ceux qui demandent de l'aide ici et ne reçoivent aucune réponse, j'espère que vous continuerez à chercher l'aide que vous méritez.

  • Claire

    16 février 2013 à 8h11

    Comment trouver de l'aide contre l'intimidation et le harcèlement sexuel non liés à un ex-mari ou à un emploi?
    J'ai besoin d'aide et j'en ai besoin rapidement! Je ne sais pas quoi faire! Je me sens impuissant et maintenant désespéré!
    Toute personne ayant des informations, veuillez aider!

    Je vous remercie!

  • Patricia R

    8 août 2016 à 07:43

    Mon ex-mari me harcèle régulièrement et cela me fait peur et me fait peur. Il a récemment impliqué deux de mes amis dans ses attaques sur Internet. Son intimidation a également un impact sur le comportement de nos fils. Je vis dans l'État du Texas, quelles mesures ai-je pour l'empêcher de me harceler.?

  • L'équipe estilltravel.com

    8 août 2016 à 12:34

    Salut Patricia,
    Merci pour votre commentaire. Nous voulons vous fournir des ressources pour vous aider dans votre situation. Si vous êtes confronté à des abus émotionnels, physiques, sexuels ou autres, vous pouvez appeler la hotline nationale contre la violence domestique au 1-800-799-7233 (ATS: 1-800-787-3224). Ils fournissent une assistance confidentielle gratuite à tout moment, de jour comme de nuit. Faites appel à des ressources sur la sécurité dans une relation abusive ou en essayant d'en quitter une.
    De plus, vous pouvez rechercher un thérapeute dans votre région en utilisant l'annuaire estilltravel.com, ici: https://estilltravel.com/xxx/find-therapist.html .

    Sachez que nous pensons à vous et souhaitons le meilleur pour vous et votre bien-être.

    Sincères amitiés,
    L'équipe estilltravel.com

  • Dave

    1 juillet 2013 à 20:37

    Je suis actuellement victime d'intimidation par une «organisation» liée à un fait rare mais important me concernant. Chaque fois que je trouve quelqu'un comme moi à cet égard, ce groupe dirigé par la corruption trouve finalement cette personne et la retourne ensuite contre moi.

    Je cherche à trouver ou à former un groupe de soutien pour les personnes victimes d’inconduite similaire.

  • Judi van Emmerik

    21 octobre 2013 à 9h33

    Bonjour, j'ai été intimidé d'avoir une hystérectomie dont je n'avais pas besoin; à cause d'un problème d'incontinence relativement mineur que j'ai eu. Et j'ai constaté que je ne peux pas me plaindre de cela à mes amis ou à ma famille, ils ne sont même pas du tout sympathiques à ce sujet. J'ai 58 ans et l'expérience m'a appris que même ce que j'ai écrit ci-dessus serait nié par les quelques membres de mon cercle personnel. J'ai actuellement une aide juridique hors de l'État, et je n'en parle à personne autour de moi. Désolé d'avoir tellement utilisé le terme «je» dans cet article.

  • Jim

    6 février 2015 à 9h43

    Je n'ai jamais rencontré un intimidateur qui n'était pas un lâche. Quand ils sont confrontés à quelqu'un de taille et de force égales ou plus grandes et plus fortes, elles montrent leurs vraies couleurs - SANS ÉPINAGE. J'ai été témoin de cela plus de fois que je ne me souviens. Je n'ai aucune sympathie pour les intimidateurs et lorsqu'ils choisissent la mauvaise «victime».

  • Les marées

    7 septembre 2016 à 14:49

    Je suis d'accord avec votre déclaration Jim.
    Je préfère le mot cible plutôt que victime. Pendant de nombreuses années, j'ai fait partie des groupes familiaux Alanon. Un merveilleux programme pour soutenir la famille et les amis et les personnes vivant, travaillant ou même auparavant associées à des personnes qui ont des problèmes d'alcoolisme / toxicomanie. J'ai souvent remarqué le lien entre la dépendance active et l'intimidation des comportements de Jeckyl et Hyde. Les outils de ce programme ainsi que ma foi ont été une aide majeure pour maintenir la sérénité et la santé mentale et aller de l'avant en étant la cible de l'intimidation.
    Noter l'intimidation par une personnalité psychopathe / sociopathique diffère car généralement ces personnalités sont câblées et ne changent pas.
    Avec l'alcoolisme / la dépendance en l'absence de psychopathie / sociopathie, l'intimidation peut être modifiée avec les bonnes interventions et l'abstinence d'alcool et de drogues.
    Le programme Alanon, lorsqu'il est intégré dans sa vie avec une foi spirituelle, peut restaurer l'espoir de l'amour de joie et l'estime de soi pour les cibles.
    J'espère que cela aidera ceux qui sont victimes d'intimidation avec une autre option de soutien.

  • Eddie

    6 février 2015 à 9h59

    C'est là que l'article échoue au test décisif du monde réel: «Si vous leur résistez calmement et confrontez leur comportement de manière rationnelle tout en faisant valoir vos droits, ils reculeront. Si vous les appelez à propos de leurs actions, ils n’ont généralement pas d’endroit où aller, surtout si d’autres en sont témoins. » Dans le monde réel, c'est là que les intimidateurs doublent leurs insultes, deviennent physiques, ou leurs amis se lancent et se liguent contre vous.
    Il existe plusieurs stratégies et tactiques différentes pour lutter contre les intimidateurs, mais la réalité est que peu de choses peuvent arrêter un intimidateur. Vous êtes l'un d'entre eux. Les affronter de front (en ligne, métaphoriquement) et leur faire savoir leur comportement ne vous fera pas cligner des yeux, peu importe à quel point ils s'intensifient, les dégonfle généralement. Habituellement, lorsqu'ils réalisent qu'ils ne «gagneront» pas ou ne pourront pas vous «vaincre», ils recherchent une autre cible.

  • Jenn

    7 février 2015 à 9h21

    Un intimidateur est irrationnel. Ils ne peuvent pas et n'écouteront pas la raison.

    Le meilleur moyen est de sortir avant que cela n'affecte votre santé ou votre esprit. Pourquoi? Parce que l'intimidateur (ou la foule) est toxique et qu'il répandra sa toxicité tout autour d'eux. Les spectateurs / témoins deviendront silencieux parce qu’ils ne veulent pas être la prochaine cible. Les gens déplaceront leur attention de leur travail pour éviter d'être entraînés dans le conflit ou de devenir la prochaine cible. La productivité diminue. Le moral baisse. Le service client / la satisfaction diminue. Les revenus diminuent.

    La seule alternative est de sortir de cet environnement avant qu'il n'affecte votre santé et votre confiance. Pendant que vous planifiez votre évasion, vous devez rester sur vos gardes. Documentez chaque rencontre avec l'intimidateur ou la foule - c'est-à-dire écrivez tout ce qui a été dit. Paraphrasez ce qui a été dit, comment cela a été dit, qui l'a dit, où cela a été dit, l'heure et la date - ainsi que tous les témoins possibles. Ce sera un vous avez dit contre ils ont dit et l'intimidateur (et / ou la foule) mentira. Ils ont un objectif et cet objectif est votre élimination.

    Pour rester sain d'esprit, lisez des informations sur l'intimidation et le harcèlement moral. Trouvez des articles en ligne. Google Kenneth westhues, Anton hout, Tim Field, les Namies (Gary & Ruth - fondateurs de l'institut sur l'intimidation en milieu de travail)… ces personnes ont beaucoup travaillé dans le domaine de l'intimidation et du harcèlement au travail.

    Utilisez vos bienfaits pour la santé pendant que vous en avez - parlez à un thérapeute qui a fait face à l'intimidation / harcèlement au travail.

    Aller se promener. Faire de l'exercice. Rencontrer des amis. Prenez soin de vous et de votre esprit. Faire n

  • Arrêtez la violence du gangstalking

    10 octobre 2016 à 12:57

    J'ai déménagé à plusieurs reprises pour essayer de m'éloigner de l'intimidation des gangs. Il reprend juste dans le comté voisin. Je suppose que ce sont des gangs de rue qui sont partout. Une fois que vous entrez dans leur radar; l'ivraie méchante ne vous laisse jamais seul. C'est triste et démoniaque.

  • Jenn

    7 février 2015 à 9h34

    Désolé, j'ai accidentellement cliqué sur Soumettre!

    Un dernier point. Le donateur reste silencieux. Parlez à des amis ou à un thérapeute. Un intimidateur veut que vous restiez silencieux pour que vous deveniez isolé. L'intimidateur veut que vous vous sentiez petit.

  • Faieza

    17 février 2015 à 17h40

    Je suis mère de deux enfants adultes qui me harcèlent moi et mon mari, spécialement ma fille de 25 ans ne le savait pas jusqu'à ce que je tombe sur un article sur youtube décrivant ma fille et j'étais choquée en colère confuse toutes les années où je me suis blâmée et confuse que je fais peu importe pour elle mais rien n'est assez bien très triste de ne rien voir que je fais ne lui plaît.J'ai migré d'un endroit à l'autre mais pour être avec elle quand on apprend qu'elle est enceinte mais rien n'est bon en ce qui me concerne.Elle m'humilie parler derrière mon dos si triste comment un enfant peut-il faire cela.mon fils la copie récemment et ils ne se sont pas inquiétés pour mon enfant de 10 ans qui est émotionnellement une épave à cause de tout cela.nous revenons maintenant car de nombreux articles vous disent de vous éloigner de des gens comme elle m'ont vraiment épuisé émotionnellement

  • Tapoter

    4 mars 2015 à 12:38

    Je suis victime d'intimidation par mon propriétaire. Si je me défends, elle fait une crise de colère et commence à jouer avec mon bail et mes dépôts et augmente le loyer. Je ne peux pas bouger à cause de problèmes d’argent et d’animaux de compagnie. Elle nourrit son ego malade avec sa capacité à me crier dessus pendant que je dois écouter ses insultes verbales et les accepter, sinon je me retrouve sans abri. Son commentaire à moi est: 'vous ne savez pas avec qui vous vous embêtez.' J'ai déjà eu une réunion avec les représentants du logement de l'État. Ils m'ont dit de déménager et se sont demandé pourquoi je restais là-bas, mais comme je l'ai dit, peu d'endroits acceptent les chiens, les chats et un cheval à un prix abordable. Si elle est à l’extérieur, je rentre. Je reste loin d’elle, mais elle se cache toujours sur ma propriété avec ses animaux et ses amis, puis trouve quelque chose de fantastique pour lequel crier et menacer moi et mon mari. Elle a trouvé une victime parfaite à l'insu car je suis calme et à la voix douce.

  • Darlene

    5 mars 2015 à 10:34

    Je suis victime de harcèlement criminel par un gang à la suite d’un voisin visqueux qui a menti et a dit que je ne lui avais rien fait et maintenant mon nom est sur la liste noire. Je suis sur un type de registre en tant que potentiellement voleent et je suis montiroed 24/7. Je n'ai aucune vie privée. Dès que je quitte la maison, un e-mail ou un SMS est envoyé à un réseau de personnes et je suis suivi partout où je vais - dans mon véhicule et à pied. Je n'ai jamais rien fait à cette femme mais elle essaie de me chasser du quartier depuis des années. Maintenant, elle a porté son harcèlement à un autre niveau. Quiconque connaît un registre comme celui-ci, comment il pourrait s'appeler et comment puis-je effacer ma réputation? Elle a apparemment émis une fausse plainte contre moi et je n'ai pas été contacté pour obtenir ma version de l'histoire. Ma vie est un cauchemar vivant si vous pouvez l'imaginer. La prière est la seule chose qui aide à vivre cela, mais j'aimerais retrouver ma vie et ma tranquillité d'esprit. Merci ou toute réflexion que vous pourriez avoir à ce sujet. Il y a beaucoup d'informations sur le Web sur le harcèlement criminel des gangs. C'est réel.

  • Arrêtez la violence du gangstalking

    10 octobre 2016 à 13h02

    Je suis aussi traqué par un gang. Des gens du monde entier s'en plaignent. Je suppose que ce sont les cartels et les gangs de la drogue et nous sommes en quelque sorte sur le radar de quelqu'un. Le registre dont vous parlez pourrait être des sites comme whosarat.com où gangbangers mais nous sur leur registre. C'est ma supposition. Prier. La justice leur viendra un jour du seigneur. Ils pensent qu'ils s'en tirent avec quelque chose mais le Seigneur voit ce qu'ils font. J'ai déménagé plusieurs fois et cela ne sert à rien. Ils sont mauvais.

  • je

    9 avril 2015 à 13:48

    Un membre masculin de la famille nous harcèle depuis des années. Réalisant maintenant qu'il n'est pas forcément un «crétin» mais un tyran qui intimide, critique, il a toujours raison, etc. Récemment, il y a eu plus de signes d'intimidation physique - se rapprocher de la personne, «faire des virages» parfois, grimace méchante très laide sur visage. La famille en parle maintenant ensemble. Certains l'ignorent, certains ont du mal à ne pas se prendre personnellement pour «l'aider». Doit-on s'inquiéter de la violence physique qui semble maintenant s'accroître? Je pense que c'est possible. Que faire pour se protéger?

  • N

    14 mai 2015 à 08:34

    Ma belle-sœur est une brute. Ma mère et mon père la laisse me harceler devant eux. Je dis à mes sœurs qu’elles n’auront pas trop Lison un mot Je dis qu’elles me disent aussi sois gentille aussi Lori, la sorcière que je fais! Lori toutes ces années avant que mon frère ne se marie aussi Lori et après qu'il soit décédé, elle parle très mal de lui. J'ai même sur Hurd de mauvaises choses sortant de la bouche de Lori et de sa tante Rafina très mauvaises à propos de mon frère qui est parti maintenant ma famille prend son côté Lori sourit quand je rentre trop troble par ma famille. Je n'en peux plus.

  • N

    14 mai 2015 à 8h38

    Une fois, je lui ai dit que ma mère me disait aussi Applagize aussi elle fait semblant de pleurer aussi ma mère ma famille prend son parti, elle a été très mauvaise pour ses mauvaises manières.

  • Evette

    30 mai 2015 à 01h11

    Mon frère est un tyran. Il adore me harceler quand ma mère et mon père ne regardent pas. Un samedi, nous cherchions des journaux à lire tels qu'ils figuraient dans notre emploi du temps. Il m'a dit de trouver des journaux chinois mais j'étais trop occupé à trouver le mien pour ne pas l'entendre. Il m'a ensuite donné un coup de pied dans le ventre. C'était trop douloureux que je devais le renvoyer. Il a continué à me tirer les cheveux, à me donner des coups de pied, à me frapper. S'il vous plaît, aidez-moi à me débarrasser de lui. S'il vous plaît….

  • L'équipe estilltravel.com

    30 mai 2015 à 11:35

    Merci pour ton commentaire, Evette. Nous voulions fournir ici des liens vers des ressources susceptibles de vous intéresser. Nous avons plus d'informations sur ce qu'il faut faire en cas de crise à https://estilltravel.com/xxx/in-crisis.html

    Meilleurs voeux,
    L'équipe estilltravel.com

  • R

    30 décembre 2016 à 06:19

    Salut Evette
    Mon frère est comme toi, il le fait, de graves brimades menacent ma vie physiquement et mentalement quand mes parents sont dans une pièce différente, je sais pourquoi, et parler mal de moi devant des parents provoque une dispute dans la pièce, ce qui est une connerie * t en a inventé un, qu'il me rabaisse. Maintenant, il fait en sorte que sa nouvelle fille me déteste aussi comme il me le dit, mais les deux copines qu'il est décédé ont dû obtenir des ordres d'intervention sur lui quand il a rompu parce qu'il est violent et intimidant, est-ce que je parle à sa nouvelle petite amie des ordres d'intervention de son ex avant il devient violent.

  • pissenlit

    23 juin 2015 à 8h08

    Je vis avec mes amis de la famille depuis 3 ans maintenant, il y a 2 ans, la belle-fille de cette famille me détestait, puis m'aimait, puis me détestait, et maintenant cela fait un an depuis, la chose est-ce qu'elle pense que je sors avec «son mari», ce que je ne suis pas. Et maintenant, elle continue de me jurer et elle continue de me menacer de toutes les manières possibles. J'en ai assez de ça, je le suis vraiment, j'ai essayé de parler à son mari mais il m'a dit de faire tout ce que je pouvais pour agir en conséquence, c'est comme ça qu'elle est et il est aussi fatigué d'elle… Le truc c'est que j'ai besoin de faire quelque chose qui va la blesser pour le reste de sa vie, quelque chose qui va la remettre à sa place… Aidez-moi s'il vous plaît

  • Administrateur estilltravel

    23 juin 2015 à 8h25

    Merci pour ton commentaire, Dandelion. Nous voulions fournir ici des liens vers des ressources susceptibles de vous intéresser. Nous avons plus d'informations sur la violence psychologique à https://estilltravel.com/xxx/therapy-for-emotional-abuse.html et des informations supplémentaires sur ce qu'il faut faire en cas de crise https://estilltravel.com/xxx/in-crisis.html

    Meilleurs voeux,
    L'équipe estilltravel.com

  • Suzanne

    11 août 2015 à 18:35

    J'ai une nouvelle belle-sœur qui est apparemment intimidée par moi. Elle est allée bridezilla sur moi à leur mariage sans raison et a ensuite crié après ma belle-mère, la traitant de menteuse. Il y a 2 fils et je ne ferais jamais rien pour nuire à leur relation fraternelle. Cette fille utilise son nouveau mari pour mener toutes ses batailles. Je me suis publiquement excusé pour ma soi-disant accusation de mauvaise conduite lors du mariage (je ne sais toujours pas ce que j'ai fait…) par e-mail et je l'ai envoyé à mon beau-frère (parce que c'était l'adresse e-mail que j'avais). en difficulté pour ne pas lui avoir envoyé. Je ne peux pas gagner. Et pourtant, elle n'a admis aucune faute ni aucun caractère inapproprié. Elle est enfant unique et passe le plus clair de son temps avec ses parents. Mon beau-frère est venu me voir moi et mon mari seul, quand nous étions en ville. Elle ne verra mes beaux-parents que s'ils sortent dîner et, bien sûr, si je ne suis pas là. Cette cible sur mon dos doit se détacher. Je déteste ce que cela fait à la famille de mon mari, mais j’ai l’impression d’avoir fait tout ce que je pouvais, mais elle n’a accepté aucune responsabilité pour ses actes. Je suis fatigué de son intimidation….

  • Laura

    2 décembre 2015 à 02h44

    Cela ressemble tellement à ma situation. Le partenaire de mon frère me déteste et m’accuse de toutes sortes de choses. Je n'ai aucune idée d'où ça vient. Mon frère est farouchement sur sa défensive. C'est difficile quand tout le conseil est de s'éloigner d'un intimidateur - il est difficile et semble impossible de s'éloigner quand il est dans sa propre famille. Je suis maintenant très enceinte et elle le fait toujours.

  • Hannah

    4 septembre 2015 à 14:55

    J'ai commencé à être taquiné à un jeune âge. Deux filles ont commencé à me harceler tout au long du collège jusqu'au lycée. J'étais suivi partout où j'allais, dans les couloirs, suivi dans la salle de bain, constamment tourmenté. Je n'avais pas d'amis, tout le monde m'a été enlevé par les brutes ou à cause de rumeurs. J'ai passé la plupart de mes années de lycée dans l'isolement pour me cacher de cela. Cela ne s'est arrêté qu'après que les deux filles aient quitté l'école à la fin de ma première année. Après le lycée, j'ai dormi deux semaines d'affilée. Je n'avais pas d'amis quand j'ai obtenu mon diplôme et j'ai commencé à essayer de changer cela. Je pensais maintenant que je n'étais plus à l'école que ça s'arrêterait. Ça n’a pas été le cas. Ma sœur a commencé à me harceler. Elle était si horrible que c'était pire que tout ce que j'avais vécu. Cela se produit toujours. Cela a commencé par haine ou jalousie, ou quelque chose comme ça. Elle avait toujours attiré l'attention. Maintenant, je sais que le terme pour elle est un «Serial Bully». Elle a commencé à faire de petites choses comme passer devant ma chambre à chaque fois qu'elle passait, m'ignorer constamment, prendre le contrôle de certaines parties de la maison, me fixer du regard chaque fois qu'elle me voyait, et bien plus encore. Aussi petites que soient ces choses, elles m'ont le plus affecté. Je ne pouvais pas vivre confortablement chez moi, ces événements se produisaient tous les jours. La pensée que je sois heureuse ou que je réussisse la rende pire ou conçoit d'autres plans pour m'atteindre. C'est arrivé au point où elle a commencé à chuchoter des choses près de moi et à me harceler quand personne d'autre n'était là. Alors seulement je savais ce qui se passait. Un jour, j'en avais marre que personne ne me croie. Un jour, son Facebook a été connecté et j'ai utilisé la barre de recherche dans la boîte de message pour rechercher mon nom, des mots, le mot qu'elle et bien d'autres pour découvrir toute preuve que je pouvais qu'elle parlait mal de moi. Ce que j'ai découvert était plus dérangeant que je ne le pensais. Elle a dit à son fiancé 'raccrochons-la'. Ouais. Vivre dans une maison où deux personnes sont des brutes en série, c'est comme vivre au fond d'un petit trou noir. J'étais sans espoir. Alors je l'ai imprimé et montré à mes parents. Ils l'ont confrontée à ce sujet ainsi qu'à son fiancé. Ils l'ont nié. Pourtant je l'avais sur papier. Cela fait maintenant trois ans. Ils ont déménagé, et cela continue. Je suis constamment paranoïaque, je ne peux pas vivre une vie normale, j'ai été déchiré de grandir en tant que personne, et le pire est que ma famille le sait et ils ne font toujours rien. Je me suis levé contre eux une fois, et tout ce que j'ai eu était un sourire narquois et à qui j'ai parlé. Ce sont des gens malades. Et c'est mental, pas physique. Je ne sais pas quoi faire et je ne peux plus vivre comme ça. J'ai expliqué la vérité et me suis battu pour moi-même et rien n'a changé. C'est sans espoir. Je ne sais pas pourquoi j'écris ceci ici, je n'en ai jamais fini avec ça auparavant. Je suppose que je ne suis toujours pas prêt à abandonner. J’aimerais penser que quelque chose peut être fait à ce sujet et que je pourrai recommencer à vivre.

  • Jeanne

    29 septembre 2015 à 18:48

    Ce sont d'excellentes informations, mais je me demande ce que nous devons faire lorsque les faux profils et blogs que ces cyberintimidateurs ont créés dans nos noms commencent à apparaître dans les résultats de recherche Google. Existe-t-il une organisation à but non lucratif qui vous aide à générer ces profils et vous aide à promouvoir des sites positifs concernant vous-même jusqu'à ce que vous puissiez faire supprimer lesdits profils et blogs? De plus, je pense qu'il devrait y avoir un registre des cyberintimidateurs, en particulier pour ces cyberintimidateurs en série.

  • Nancy

    2 octobre 2015 à 23:16

    Je ne pourrais être plus d'accord avec ces sentiments! C’est lâche et hypocrite. Juger constamment les autres est une triste façon de vivre.

  • J. Anita

    23 octobre 2015 à 18:55

    Je suis une femme de 59 ans. Mon frère m'a intimidé de toutes les manières possibles en grandissant. Personne n'a rien fait pour l'arrêter. Il a réessayé après mes 18 ans. Je lui ai tiré un couteau avec l'intention de m'en servir. Ma vie, mon passé et mon futur ont défilé devant mes yeux mais cela ne m'a pas empêché de me protéger. Quand il a fait un pas vers moi, je l'ai poignardé mais il a sauté hors du chemin. Il m'a laissé seul après ça. C'était il y a 40 ans et s'il me dérange à nouveau, je ne manquerai pas.

  • Claudia

    21 décembre 2015 à 03h14

    Analyse stimulante!

  • Chandra

    18 février 2016 à 04:49

    Ignorer les tyrans adultes n'est pas toujours une option.
    Depuis près d'un an, je m'occupe des ramifications d'une campagne d'agression relationnelle initiée par un ancien entrepreneur. Ils ont endommagé ma réputation sociale et ma réputation commerciale avec leurs mensonges et leurs actions - au point que j'ai dû fermer mon entreprise de brique et de mortier (un petit studio de danse) tous ensemble. Lorsque cet intimidateur (et ses associés / cohortes) ont senti qu'ils n'avaient pas un impact suffisant sur MOI, ils ont commencé à cibler ceux qui étaient associés à moi et à mon entreprise (mettre sur liste noire les étudiants et les enseignants sous contrat avec moi à partir d'opportunités de performance et d'événements).

    Je suis en train de retravailler mon modèle d'entreprise pour en faire quelque chose qui (espérons-le) rendra plus difficile pour ces intimidateurs d'affecter notre capacité à gagner notre vie avec notre art. Je devais juste vous dire à tous qu'ignorer l'intimidation ne la fait pas disparaître… Les personnes malfaisantes / malveillantes continueront de faire des choses perverses / malveillantes parce que c'est dans leur nature de le faire.

  • Liam s.

    5 mars 2016 à 13h30

    J'ai été la cible d'intimidation au travail pendant quatre ans, que mes parents orchestraient. Il a maintenant évolué vers le harcèlement criminel et a pris sa propre vie. J'ai presque tout perdu et je n'ai peut-être plus aucun moyen de m'en sortir. Mon conseil est de gérer ces situations tôt avant qu'elles ne deviennent incontrôlables. Si vous êtes dans un lieu de travail toxique, faites tout ce qu’il faut pour en sortir. Malheureusement, il y a des gens vraiment pervers qui ne reculeront devant rien pour détruire les autres. Veuillez consulter mon blog ci-dessous où je documente mes expériences: organisedstalkinguk.wordpress.com
    Merci,

  • Laura

    8 mars 2016 à 03:36

    Je suis victime d'intimidation sociale des adultes depuis environ 2 ans maintenant. Je suis calme et timide et anorexique limite. Je suis érudit et scientifique dans l'industrie pharmaceutique. Je n'ai jamais eu beaucoup d'amis et je me suis toujours concentré sur la famille et le travail. Mais il y a environ 3 ans, mon mari et moi avons trouvé ce groupe que nous aimions, le rôle principal nous a plu et nous avons fini par aider. Au début, je suis devenu très populaire, j'ai fait des soirées avec ce groupe, et tout d'un coup, tout le monde a voulu être mon ami. C'était très étrange. Je ne l'ai jamais demandé, ce n'était pas vraiment confortable mais c'était plutôt amusant et différent. Puis tout a changé. Son équipe est devenue jalouse, tout comme un groupe de fans toxiques. L'équipage nous a poussés à l'extérieur et nous a bloqués et de nombreux soi-disant amis ont commencé à s'éloigner. Mais nous avons quand même adoré le groupe et sa musique alors nous sommes restés pour soutenir. Mais les choses ont empiré. Ce groupe d'amis si appelés a commencé à me narguer psychologiquement. Je ne bois pas ou ne mange pas beaucoup à cause de mon trouble de l’alimentation et ils ont constamment posté des photos d’eux-mêmes en train de manger et de boire et de dire à quel point ils étaient les meilleurs amis. L'un a commencé à moi. Elle est entrée avec un faux promoteur et a regardé agir comme une VIP. Donner des passes VIP et dans les coulisses stupides, à l'exclusion de moi. En demandant ce qui n'allait pas, je lui ai dit, gentiment et calmement. Cela n'a pas du tout fonctionné. Ça s'est empiré. J'ai essayé de me distancer lors de spectacles et socialement. Elle a regardé m'envoyer des courriels et des textos. Ce qui implique que j'étais névrosé et passif agressif. Je ne voulais pas tourner la queue et fuir la scène du groupe, mais ça a continué donc ça n'a pas pu être prouvé. Je l'ai bloquée sur Facebook et j'ai arrêté de lui parler. Ça s'est empiré. Les textes, les courriels, les accusations. J'ai continué à l'ignorer alors elle a commencé à attaquer verbalement un de mes amis qu'elle connaissait à peine. C'était vraiment moche. Mon mari a essayé de la raisonner. Tout le week-end, un week-end jusqu'à ce que je puisse le prendre. Cela ruinait et consommait ma vie. Ce n'était pas seulement elle non plus. C'était un groupe d'entre eux. L'un est un avocat avec un peu d'argent qui, à mon avis, est en fait l'instigateur silencieux. Quand je l'ai contactée, elle m'a dit qu'elle ne s'en souciait pas et qu'elle voulait juste aller à des spectacles et s'amuser avec ces brutes. J'ai finalement dû refaire l'amitié avec celle-ci pour qu'elle arrête de blesser des innocents. C'était calme pendant un moment. Mais cela n’est pas terminé. Ils ont fait quelque chose il y a quelques semaines contre moi. Difficile à prouver. Ils sont vantards et vantards et l'un d'eux a de l'argent et elle organise des fêtes et achète des boissons et d'autres choses aux gens. Ils me narguent toujours. Les gens restent loin de moi. Je peux arrêter d’aller aux spectacles, mais ce sera toujours là. Ils m'ont fait me sentir isolé, seul, déprimé et sans valeur. J'ai des e-mails et des SMS mais personne ne veut s'impliquer. Ils ne m'ont pas menacé physiquement, donc je ne peux pas les atteindre légalement. Mais ils me maltraitent mentalement depuis plus d’un an maintenant et ils ne lâcheront pas. Je suis au bout de mes esprits. Cela a détruit ma belle vie paisible et je ne sais plus quoi faire. J'ai essayé toutes les tactiques psychologiques comme indiqué dans l'article mais rien ne fonctionne. Je suis au bout de mes esprits.

  • Tammy

    27 mars 2016 à 16:56

    C'est un très bon article. C'est également très vrai. Les adultes ont des intimidateurs. Je l'ai vu davantage sur le lieu de travail avec ceux qui détiennent l'autorité - l'intimidation / la violence psychologique envers le personnel. Les entreprises stipulent qu'elles sont anti-intimidation. Cependant, un employé signale le comportement à la haute direction, en quelque sorte l'employé qui l'a fait sortir finit par être puni. J'aimerais voir les entreprises parler et marcher. Protégez vos employés de l'intimidation interne. Si la personne en autorité intimide / cause de la violence psychologique à quelqu'un au travail, que fait-elle en dehors du bureau - le comportement s'étend-il.

  • Evie

    19 mai 2016 à 22:54

    Cet article rend un très mauvais service aux victimes. Impliquer que nous nous permettons d'être intimidés, c'est comme dire que nous nous permettons d'être violés. La suggestion qu'une confrontation calme arrêtera chaque intimidateur - ou même une minorité - présuppose que tous sont fondamentalement rationnels et prêts à projeter les conséquences de leur propre comportement. En outre, il suppose que l'intimidateur reconnaît que les preuves nécessaires peuvent être rassemblées pour signaler à une figure d'autorité - présumée exister - qui est prête à prendre des mesures punitives. C'est risible. À qui signale-t-on, par exemple, lorsqu'une personne répand des rumeurs vicieuses dans un cercle social? La police? L'auteur manque non seulement clairement d'imagination, mais aussi d'expérience en tant que victime. La plupart des intimidateurs surdimensionnent leurs victimes en termes de force ou de statut, et même lorsqu'ils sont latéraux par rapport à leur proie, toute une vie d'expérience a appris aux intimidateurs qu'ils ne seront probablement pas tenus de rendre des comptes. De plus, le subterfuge est leur stock commercial, et ils savent comment ne pas faire de traces. Beaucoup ont un mauvais contrôle des impulsions. D'autres volent dans une rage violente. Il est dans leur propre intérêt d'être charmant et manipulateur, et il y a de fortes chances que si une victime parle, on pourrait même ne pas le croire. Aussi horribles que soient les effets, la plupart des brimades sont si subtiles qu'elles ne laissent aucune trace de preuves. Mon conseil? Il existe presque toujours des moyens de représailles, même si cela passe par une porte dérobée. Faire preuve de créativité. Parce que tous les intimidateurs ont une chose en commun: ils ne croient jamais que vous pouvez les visser. Et dans presque tous les cas, vous le pouvez. Sinon, ils continueront toute leur vie en toute impunité. Aidez à prévenir la prochaine victime.

  • Kathleen

    5 août 2016 à 9h20

    Mon problème est que je ne pense pas comme un tyran, alors les visser est un problème pour moi. Cependant, je n'ai aucun problème à me faire botter le cul.

  • À.

    10 septembre 2016 à 00:33

    Evie, je peux très bien comprendre les situations de travail que vous décrivez. Désolé pour la longueur de ceci et de mon autre article. Tellement cathartique! J'ai dû enfin quitter quelques bons postes au cours de ma vie professionnelle afin de m'éloigner des comportements d'intimidation. La dernière fois, c'était un travail que j'aimais, où j'ai accompli beaucoup pour l'organisation, et l'intimidation venait du haut vers le bas. Je crois qu’il y avait de la jalousie et de l’insécurité parmi la plupart des autres membres du personnel de huit femmes et ils ne voulaient pas travailler aussi dur.
    Dommage qu’il n’y ait pas de meilleures normes et de meilleures formations pour la direction… Le lieu de travail semble être un terrain propice aux comportements d’intimidation. Quand je travaillais comme intérimaire, je l'ai vu dans de nombreux lieux de travail et, heureusement, je pourrais alors être plus un observateur. Cela m'a rendu plus cynique vis-à-vis de la nature humaine, même si je sais que la plupart de cela est en fait une déclaration sur le nombre de familles coincées dans des schémas malsains et répéter ces schémas dans leur carrière.
    Plus récemment, je me suis demandé pourquoi j'avais tendance à être une cible, et j'en suis venu à le croire pour trois raisons: premièrement, parce que j'ai une nature sensible, et deuxièmement, parce que j'ai été élevé pour être poli. J'ai un solide ensemble de valeurs autour de la civilisation. J'ai aussi tendance à penser «hors de la boîte». Je me démarque donc souvent, ou en dehors du «groupe». Je me demande si ces qualités sont communes parmi les cibles de l'intimidation?
    Pour moi, les choses sont devenues si mauvaises que j'ai finalement décidé que je ne pouvais travailler que dans des postes où je travaillerais seul - la vente. Cela a fonctionné pendant un certain temps; puis j'ai repris un travail dans mon domaine et en quelques mois, je me suis retrouvé face à un épais mur de copains du patron ultra-riche. C'était un désastre et j'étais épuisé physiquement et émotionnellement.
    Après 40 ans de lutte sur le lieu de travail, j'ai abandonné - et j'ai eu beaucoup de chance de pouvoir arrêter le manège à ce moment-là, car je crois que c'était littéralement une expérience invalidante. Je suis une personne forte et consciente à bien des égards et je sais comment tenir tête aux gens quand j'en ai besoin, mais devoir jouer à ces jeux jour après jour n'est PAS une façon de vivre. Une grande partie de ce que j'avais encore à donner n'a pas été accompli.

  • Art

    2 juin 2016 à 8h55

    Il est très alarmant que Donald Trump soit un tyran. Son incapacité à ne pas assassiner ou rabaisser le caractère de toute personne apparemment qui promeut une perspective opposée à ses vues se heurte à une réponse non proportionnelle qui est très dangereuse en raison de son pouvoir.

  • Les marées

    6 juin 2016 à 19h46

    L'intimidation est endémique dans notre société.
    J'ai été victime d'intimidation dans ma famille et sur mon lieu de travail. Il y a un moyen de passer. Je suis heureux d'aider les autres qui vivent cette violence connue sous le nom d'intimidation.

  • Debbie

    22 août 2016 à 19:13

    Je suis victime d'intimidation depuis plus d'un an maintenant par la même personne, ma précédente propriétaire. Quand j'ai loué un appartement chez elle en juin 2015, j'avais un bail d'un an là-bas, que j'ai rempli, et j'ai également laissé l'appartement immaculé. En reculant un peu la 11e semaine où j'ai vécu là-bas, je savais que c'était une horrible erreur… il y avait des mini caméras espion partout dans mon appartement. Vous pourriez leur faire un clic. Sa fille vivait au-dessus de moi et la propriétaire était toujours là-haut. Ils m'ont suivi dans l'appartement d'une pièce à l'autre et en particulier dans la salle de bain pendant mes moments les plus privés et ils parlaient constamment de moi et se moquaient de moi. Je ne pouvais pas dormir dans ma chambre après un épisode où le mari de la propriétaire me filmait en direct et prenait des photos.Je me suis réveillé, ils parlaient en faisant cela et j'ai apparemment pensé que je ne les entendrais pas parler et le bruit des caméras. C'était si mauvais que je restais absent pendant des heures et même dormirais dans ma voiture en hiver jusqu'à ce que je ne puisse plus le supporter. Je suis ensuite resté dans un refuge pour sans-abri pour m'éloigner de ces flots. C'était en janvier et je suis retourné dans mon appartement et je me sentais mieux parce que j'avais un ami avec moi pendant environ un mois. Après son départ, les singeries ont recommencé, mais en pire. J'étais malade d'une maladie des voies respiratoires supérieures, et les bulllies ont soufflé des tonnes de fumée de cigarette par le conduit auditif et j'ai développé de l'asthme. La fumée venait de l'évent d'où je dormais sur le canapé. Chaque fois que j'allais aux toilettes, ils frappaient le plafond avec un bâton. Ça va encore mieux. C'était près du printemps, et j'étais heureux que j'allais déménager en juin 2016 .. cette année, et je me suis dit que je pourrais tenir le coup jusqu'en juin et j'ai cherché un endroit où vivre. Eh bien, venez le découvrir, son mari a mis un GPS sur ma voiture et pas seulement cela, mais a mis des mini-caméras dans la voiture qui sont toujours dans ma voiture. Donc, évidemment, ils ont découvert par le GPS où je me suis déplacé. C'est tellement bizarre. , mais ils. (La propriétaire et mon mari) se sont liés d'amitié avec la femme au-dessus de moi ou l'ont soudoyée avec de l'argent ou quoi que ce soit et maintenant ma précédente propriétaire reste au-dessus de moi en faisant les mêmes choses. Il y a des caméras dans mon appartement, elle souffle de la fumée à travers l'évent de chaleur, cogne au plafond et me suit partout dans mon appartement de l'étage. Me regarde ENCORE dans la salle de bain. Je n'ai aucune intimité à la maison ou dans ma voiture. J'ai contacté la police et ils ont dit qu'ils ne pouvaient rien faire et d'appeler mon propriétaire actuel, ce que j'ai fait et elle m'a essentiellement dit qu'elle pensait que j'étais fou en tant de mots. Je n'ai pas de famille qui me soutient ici et je dors toujours dans ma voiture parce que je me sens plus en sécurité et j'ai besoin de m'éloigner de sa présence physique. Elle parle encore de moi en se tenant au-dessus de moi à l'étage et je peux l'entendre. Elle rit de tout ce que je fais, de la cuisine, du maquillage, à la salle de bain. Elle a impliqué les voisins et leur a permis de se pencher sur ma vie et de parler de merde sur moi à mes nouveaux voisins dans mon immeuble. Elle est là tout le temps. Je ne comprends pas. J'ai envoyé un texto à sa fille une fois et l'ai suppliée de dire à sa mère de rentrer à la maison. Et elle était impolie et défensive. J'ai pris une raclée mentale et ça continue. Le stress me rend physiquement malade. AIDEZ SVP!

  • L'équipe estilltravel.com

    23 août 2016 à 07:46

    Salut Debbie,
    Merci de partager votre expérience. Veuillez noter que estilltravel.com n'est pas destiné à se substituer aux conseils professionnels, diagnostics, traitements, traitements médicaux, psychothérapie, conseils ou services de santé mentale. Un thérapeute qualifié peut être en mesure de vous aider avec le stress que vous mentionnez. Vous pouvez rechercher un thérapeute près de chez vous sur l'annuaire estilltravel.com ici: https://estilltravel.com/xxx/find-therapist.html

    Les événements et les situations que vous décrivez semblent extrêmement inquiétants. Si vous vous sentez en danger immédiat, il est très important que vous demandiez de l'aide immédiatement. Veuillez appeler le 911 aux États-Unis ou visiter votre salle d'urgence locale pour obtenir de l'aide et alerter les autorités nécessaires.

    Sachez que nous pensons à vous et nous vous souhaitons le meilleur!

    Sincères amitiés,
    L'équipe estilltravel.com

  • ROCHELLE

    23 août 2017 à 09h53

    J'ai lu votre article sur l'arrêt de l'intimidation. Vous avez dit que vous pouviez aider. Merci de bien vouloir me contacter.

    Rochelle (merci)

  • Christina H.

    19 août 2016 à 13:39

    Ma sœur a 26 ans et elle m’intimide. Mes parents disent qu’il suffit de l’ignorer, mais c’est difficile parce qu’elle répète des choses encore et encore et c’est la même chose. J'ai essayé de me défendre mais je bégaie parfois et je ne peux pas faire de phrase parce que je suis dans un état de choc parce qu'elle continue à faire ça et tout le monde dit que ça passera ou qu'elle s'en remettra. Elle m'abuse verbalement et parfois physiquement mais pas assez pour laisser une marque et c'est un coup de poing de sœur de base. Nous vivons sous le même toit. Je ne sais pas quoi faire. J'arrive au point où je suis coincé à cause du stress. Aussi, quand j'essaye de me défendre, elle se moque de moi. Je suis à perte. Je suis plus jeune qu'elle et elle sait entrer dans ma tête. Je l'ignore simplement et je me sens plus mal en faisant cela que de me défendre.

  • Dent

    25 août 2016 à 17:34

    J'ai été victime d'intimidation à plusieurs reprises sur le lieu de travail. J'ai récemment quitté un emploi de trois mois car mon superviseur était psychotique et ne me respectait pas. Je suis responsable de ne pas m'affirmer jusqu'à récemment et le lendemain de ma démission, par téléphone sans préavis. Aujourd'hui, je suis dans un meilleur endroit, financièrement sûr, et je n'ai pas besoin de rester dans des environnements de travail malsains. J'ai lu de nombreux articles sur l'intimidation pour adultes au cours des deux derniers jours. Quelle que soit la raison pour laquelle vous êtes victime d'intimidation, vous devez vous affirmer et protéger qui vous êtes ... et continuer à apprendre cela, être dans un endroit inconfortable, en gardant mon pouvoir et mon moi.

    J'ai été victime d'intimidation quand j'étais enfant et mes parents m'ont inscrit au tae kwon do pendant 4 ans et je me suis entraîné 5 jours par semaine. Cela m'a rendu physiquement plus fort, et mentalement, je suis devenu plus confiant et je me suis senti membre d'une communauté au cours de karaté. C'était l'une des meilleures choses de la vie que j'ai reçues. Aujourd'hui, je suis généralement intimidé par des femmes lourdes qui ont une position sur moi. Le dernier emploi était un homme de 58 ans, titulaire d'une maîtrise en psychologie et d'un premier cycle en travail social. Allez comprendre!

  • Anonyme

    27 août 2016 à 14:57

    Bien joué.
    Les intimidateurs de la famille ou du lieu de travail qui étudient la psychologie constituent une grande préoccupation. Je crois que cette connaissance augmente le risque que l'intimidateur utilise à mauvais escient ces informations pour faire plus de mal.

  • À.

    10 septembre 2016 à 00h42

    Mon commentaire aurait dû être une réponse à Tammy, pas à Evie (Evie, vous avez également fait valoir quelques bons points!

  • Pam

    10 septembre 2016 à 16:21

    Notre ville communautaire et notre quartier historique ont peur de notre propriétaire attenant lié à son «statut de personne puissante». Nous vivons vraiment dans une «ville» gouvernementale où la prise de décision est un bon vieux garçon. Permettre à cette personne d'ériger une clôture sur ma propriété n'appliquant pas le code de la ville, m'envoyant un courriel de ne pas toucher une tranchée qu'il a creusée sur ma propriété parce qu'il a commencé la propriété pour être la sienne. City alors ne nous laisserait même pas demander la correction de ce 6 sur 6 large dans une tranchée profonde pour la sécurité des enfants d'Hallowern, mais le laisser ensuite construire une clôture sur la propriété. J'ai dû plaider pour lui faire déplacer le juge de clôture ordonné par un autre sondage correct pour enlever la clôture. Cet homme, sa femme et son enfant de 26 ans et ses 2 chiens électroniques nous regardent pour venir aboyer à la limite de la propriété, grogner, fendre à chaque occasion un harcèlement d'intimidation constant. Il n'y a aucun recours pour nous, même une action en justice ne serait pas bénéfique. Autant de commentaires sur ce site et de méchants qui prévalent. Comment cela peut-il être difficile quand il y a de la courtoisie, qu'est-ce qu'un juge et un avocat préféreraient dans leur vie une personne comme tout ce qui précède ou une personne qui choisit d'agir de manière responsable avec gentillesse & u

  • Il pleut

    9 janvier 2017 à 02h28

    Pam:
    Vous devez vivre à Collingwood. J'ai reçu un ticket de stationnement dans une place de stationnement pour personnes handicapées, même avec mon permis de handicap visible parce que je n'ai pas «semblé» désactivé aux yeux de l'agent du règlement. Je suppose que le cours de sciences de 10e année qu'il a peut-être terminé avec succès lui a appris à savoir si quelqu'un est handicapé. Le juge n’en croyait pas ses yeux lorsque j’ai été aidé à entrer dans la salle d’audience le lendemain de ma sortie de l’hôpital, quand ils ont trouvé les deux vertèbres brisées T8 et T10 avec lesquelles je vis depuis plus de 5 ans. Une chose à propos de l'intimidation chronique, le cortisol et l'adrénaline avec lesquels mon instinct de fuite ou de combat inonde mon système chaque fois que je dois essayer de communiquer de manière professionnelle, courtoise ou même civilisée avec la racaille sale et ignorante qui pense à l'ancienneté en un appartement de location bas. en fait partie propriétaire du bâtiment. Dans ma position, je prie juste toutes les chances que j'ai pour moi ou l'intimidateur d'être éloignés de cette terre. De préférence moi car c'est ma dernière vie. Il ne me reste plus rien d'autre que Nirvana. Où en tant que tyran va renaître ici encore et encore et encore. Imaginez à quel point cette planète sera dégoûtante dans 50 ans environ.

  • Dayne M

    15 septembre 2016 à 1:52

    C'est une chose pour un adulte de se suicider en raison de l'intimidation, généralement de la part de quelqu'un sur son lieu de travail, mais c'est vraiment triste d'entendre qu'un adolescent se suicide pour avoir été victime d'intimidation à l'école, et cela arrive plus que nous n'aimons l'admettre. Je crois que nous devons éduquer nos enfants dès leur plus jeune âge sur la façon d'identifier et de gérer l'intimidation. Je crois également que nos écoles devraient offrir des programmes montrant aux enfants comment faire face à l'intimidation. J'ai joint quelques liens que les gens peuvent consulter, en particulier les jeunes parents et les enseignants.
    youtu.be/3SLRmbRJN-U
    bullyingzone.com/

  • Empathe

    19 septembre 2016 à 18:43

    Ce qui est l'intimidateur est un frère beaucoup plus âgé et ils vous intimident à propos de l'héritage qu'ils pensent devoir obtenir - même s'ils ne sont intervenus que récemment pour vous aider. Il s'agit maintenant d'une campagne de dénigrement, de mensonge et d'appels de la police. Je ne suis pas disposé à subir le traumatisme que j'ai subi pendant mon enfance. Je ne ferai plus jamais confiance à ces gens et c'est ce qui me fait me sentir idiot - que j'étais à moitié dupe.

  • Il pleut

    9 janvier 2017 à 02h32

    Empath, j'ai été escroqué de 500 000 héritages par mes demi-sœurs monstres. Je vis loin, bien en dessous du seuil de pauvreté. Je n'ai pas les moyens d'acheter de la nourriture Mais, sachant que ces porcs mourront misérables et seuls (pas par choix) parce que quand l'argent qu'ils m'ont volé pour acheter le deuxième mari sera épuisé, le porc, le deuxième mari aussi. Karma, karma, karma, je peux toujours trouver quelque chose de joyeux.

  • Coup de peau

    29 septembre 2016 à 17:23

    Excellent article et commentaires sur l'intimidation. Nous avons un gang de trois brutes dans notre association de propriétaires. Difficile de savoir vers qui se tourner pour obtenir de l'aide. Cela semble plus facile de ne pas s'associer à ces intimidateurs. Pourquoi les personnes abusives semblent-elles donner de leur temps dans ce type d'activités? Besoin de plus d'informations sur les ressources et d'aide pour faire face à une bande d'intimidateurs.

  • kiwi

    21 novembre 2016 à 14:07

    J'apprécierais quelques lignes directrices sur ce qu'il faut faire dans cette situation.Je me suis retrouvé à l'âge de 60 ans et j'ai vécu une vie relativement calme - déménagé dans une petite ville de campagne magnifique et l'appréciais beaucoup - j'ai rejoint un club de poterie fait des femmes de la région - j'ai commencé à remarquer ce que j'appelais un comportement méchant - 1. vous avez été ignoré lorsque vous êtes arrivé pour faire de la poterie - 2. si on vous a parlé et qu'on vous a demandé comment était votre semaine au moment où vous avez fini de dire - super passer un moment merveilleux - ils roulaient des yeux et détournaient les yeux - 3. totalement ignoré et pas parlé était la norme la plupart des semaines - à moins qu'ils ne voulaient quelque chose - 4. après avoir montré à un autre potier comment faire une technique simple qui était différent du soi-disant président non élu du groupe des potiers - on lui a dit la semaine prochaine «les gens de la ville qui déménagent à la campagne devraient apprendre à se taire - ils pensent qu'ils savent tout et ils ne le savent pas alors pourquoi ne se tais-ils pas» après cela, j'ai été ignoré et finalement no5 - il y a 2 semaines, le club de poterie avait un feu - oui, une chatte du conseil local a approuvé un four à poser sur un plancher en bois qui a bien sûr pris feu - cela a pris un certain nombre d'années mais la cuisson constante du four a séché le bois a tellement disparu qu'il est juste allé `` caca '' en fumée un après-midi - le chef des pompiers volontaires locaux a dit à sa femme - le président non élu du groupe de potiers - `` il y avait de l'amiante dans ce toit '', m'a-t-elle dit le lendemain - donc il y a 4 jours, on nous a dit de venir nettoyer - j'ai demandé si l'amiante avait été nettoyé et tout ce que j'ai eu était une répétition de venir nettoyer - alors j'ai appelé le bureau local du conseil et a fait la même demande - la réceptionniste est devenue très sournoise avec moi quand je ne voulais pas divulguer l'informateur - j'avais également impliqué le travail et la sécurité qui m'ont dit de ne pas entrer - le conseil ne l'a pas fait et comme on m'avait dit d'entrer, je suis entré - eh bien - cela a frappé le ventilateur - pas une personne ne me parlait mais je devrais être à 6 pieds sous les regards et attitude - apparemment, je n'ai causé aucune fin de problème - mais je me suis dit que depuis que j'ai soigné des hommes atteints de maladies liées à l'amiante, je n'en voulais pas - mais cela ne compte pas à leurs yeux - maintenant on ne me parle pas - quelques courriels laconiques demandant que je retourne les quelques articles que j'avais empruntés - je leur ai demandé de les récupérer mais ils ne le feront pas - ils `` sont trop occupés '' - cela ne semble probablement pas beaucoup, mais c'est une forme insidieuse d'intimidation que je ressens où Je suis en faute de ne pas être autorisés à entrer dans le bâtiment - et de devoir liquider le club de poterie jusqu'à nouvel ordre - je trouve que je suis ostracisé de nos jours et à mon âge totalement humiliant et je n'aime pas comment ils peuvent me faire tellement peur - et je ne devrais pas les laisser me faire ressentir quoi que ce soit - j'ai juste besoin de savoir comment leur rendre les articles car je sais que si je me présente avec eux, je serai attaqué verbalement - je suis suffisamment stressé et je suis maintenant malade - et tourne en rond pour savoir comment gérer un groupe bizarre de femmes

  • À.

    21 novembre 2016 à 22:38

    Kiwi, désolé d’entendre ce que vous vivez. Vous avez manifestement fait ce qu'il fallait avec le problème de l'amiante; J’espère que vous n’en doutez pas. Si quelqu'un fait une dissimulation, le département de la santé du comté devrait le savoir. S'il y a un journal, ils devraient peut-être le savoir. Certaines personnes peuvent ne pas vous aimer pour cela, mais d'autres peuvent vous voir comme un héros. Quant aux femmes. Je suis juste un participant sur ce forum comme vous et ce qui suit ne sont que mes opinions personnelles. Quand les gens agissent comme ça, je pense qu'il y a souvent une mentalité de «foule» en jeu (avez-vous lu un peu de sociologie? Je trouve que ces concepts sur le comportement humain sont parfois utiles). Ce comportement n'est pas spécifique au sexe, mais il y a une autre couche de concurrence étrange quand il s'agit uniquement de femmes. Mais de toute façon, les gens qui ne sont pas très sûrs d'eux-mêmes et / ou conscients d'eux-mêmes tombent facilement dans une dynamique de groupe où ils ressentent le besoin de prouver qu'ils ne sont pas des étrangers ... donc il doit y avoir un étranger pour qu'ils se sentent sûr d'être accepté dans le groupe. (Façon de vivre assez triste, je dirais!) Le seul type de personne qui a une chance (et pas toujours) de s'intégrer, du moins au début, est celui qui est capable d'être très soumis et timide, en afin de ne pas apparaître comme une menace. Cela peut intéresser certains des «membres» du groupe à prendre la nouvelle personne sous leur aile. Le problème est que vous devez alors rester sous l'aile pendant très longtemps et passer beaucoup d'énergie mentale et émotionnelle à essayer de ne pas vous démarquer. Et dans ce type de groupe, vous aurez alors d’autres dynamiques déplaisantes à gérer. Donc, si vous êtes différent d’eux, et que vous avez également des connaissances ou des capacités qu’ils n’ont pas, vous êtes très désavantagé. J'ai souvent des problèmes avec ces types de groupes parce qu'au fil des années, j'ai développé une forte personnalité, probablement en réponse à des brimades. Cela se traduit par amical mais pas disposé à être défini par eux. Des groupes comme celui-là n'aiment pas les gens comme moi. Et pour être honnête, j'en suis venu à décider qu'il vaut mieux être seul pendant un certain temps que d'être abusé par des gens qui agissent à leur niveau le plus basique. Avec le temps, je crois que la plupart d'entre nous peuvent (encore) trouver une véritable amitié. J'ai 62 ans. Il me faut maintenant beaucoup plus de temps pour trouver des amis que lorsque j'étais plus jeune, mais après plusieurs mois sans amis autour de moi, j'ai trouvé un groupe de personnes tellement plus authentiques, et je suis optimiste. Être dans une petite ville peut être décevant et isolant, et si vous décidez d'y rester, cela peut prendre plus de temps. J'ai abandonné l'idée après l'avoir essayée pendant environ 5 ans et j'ai décidé que j'avais besoin des choix de la ville. (Ce n'est peut-être pas votre expérience.) Personnellement, je trouve mon salut dans les gens qui ont touché le fond ou qui ont subi un traumatisme mais qui en sont sortis. Beaucoup d’entre eux ont perdu suffisamment pour avoir cessé de se mentir sur ce qui est important. J'espère que vous vous reconnecterez à ce forum; Pour ma part, j'aimerais savoir comment se déroule votre histoire. Pensant à vous!

  • liz

    22 novembre 2016 à 11:12

    merci beaucoup pour votre aimable réponse - vous avez raison - après des années d'intimidation de la part de la famille et du lieu de travail - normalement, je ne le supporte plus - mais cette fois - ouf - cela a été un glissement insidieux sur le côté - et Je n'aime pas ça - je suis déterminé à me défendre - quand je regarde en arrière ces 3 dernières années d'avoir vécu dans cette magnifique petite ville - je ne le regrette pas - mais je ne le prends plus - par exemple Je fais partie de ce groupe de poterie depuis 2 ans et demi - il y a 18 mois, j'ai eu un accident épouvantable et j'ai brisé ma jambe - tige en titane du genou à la cheville et ce n'est qu'au cours des 6 derniers mois que j'ai réussi à marcher de manière raisonnable - je était alitée pendant 3 mois avant que je puisse même recommencer à apprendre à marcher - j'ai trouvé que l'utilisation de la salle de bain était une mission que je peux vous dire - eh bien, ce groupe de femmes n'est même pas venu voir si j'étais en vie - elles ne sont pas venues voir si mon mari (qui a 70 ans) avait besoin d'aide - ils en ont ri et ont dit que ce n'était pas aussi grave que je le pensais - hein ???? - moi avec la jambe cassée je ne pensais pas que c'était si grave ??? - j'ai dû être mis dans l'hélicoptère de sauvetage et transporté par avion à l'hôpital le plus proche à 200 km - c'est là que j'ai commencé à prendre note de leur comportement méchant - remarques grincheuses et insultes - je suppose que cela peut arriver depuis un certain temps - et oui je poserais la question en un clin d'œil à propos de l'amiante - ce n'est pas gentil de soigner les vieux gars qui ont eu des maladies liées à l'amiante et pour ma part, je ne veux pas une barre de quoi que ce soit à voir avec l'amiante - oh je vis en Nouvelle-Zélande au fait et les autorités du conseil local sont très insulaires / incestueuses - vous ne les interrogez jamais - euh - je le fais - mais assez de cela pour le mois - je suis si heureux que vous m'ayez contacté - j'ai recueilli la force de vous et de votre réponse et sachant que je l'ai fait la bonne chose - je ne serai pas poussé - intimidé ou manipulé par ces femmes
    je resterai en contact avec toi - tu es incroyable

  • À.

    22 novembre 2016 à 15:31

    Salut Liz, j'étais heureux de voir ta réponse! Je suis si heureux d'entendre que certains de mes mots ont résonné. Vous semblez être une personne forte et gentille. Vous avez traversé une période terrible avec votre accident et vous avez dû réapprendre à marcher! Honte à ces femmes. Ils semblent avoir vécu dans la petite ville toute leur vie et n'ont aucune conscience de soi à montrer. Mais ne pas vous avoir contacté même superficiellement pour voir si vous et votre mari alliez bien, c'est au-delà. Vos mots «insidieux sur le côté retombent dans l’intimidation» sont une description si appropriée de ce qui arrive à tant d’entre nous, je pense… pour moi, je le supporte trop longtemps parce que je n’ai pas toujours une bonne boussole pour dis-moi quand je suis trop sensible, alors j'attends. Je ne réponds pas toujours à une insulte réprimée ou à peine voilée, mais j’ai bouclé la boucle sur cette réflexion et j’espère que je vais commencer à me confronter tout de suite. Un moment désagréable à l'avance vaut mieux que de laisser l'intimidateur penser que je suis une cible volontaire à long terme. J'ai essayé de trouver des réponses qui peuvent fonctionner dans la plupart des situations pour mettre une «pause» dans le comportement de la personne. Une réponse que j'ai trouvée est de demander: 'Que dites-vous exactement ici?' et de les appeler. Mais parfois, l'intimidation est une question d'attitude et de parler uniquement dans le dos. Ma nouvelle règle pour moi-même est que si je ne me sens pas bien la première fois, je sais que je suis suffisamment attentif pour avoir généralement fait la bonne évaluation. Ils disent d'aller à quelque chose au moins 3 fois, mais essayez comme je pourrais le laisser changer, ma première réponse instinctive ne change presque jamais. Une autre raison pour laquelle j’ai plus confiance en cela est que la première fois que j’ai assisté à un «bon» groupe, mon instinct a dit «oui» et cela n’a pas changé. Bien sûr, c'est un groupe avec un credo non dit que vous êtes là pour être tolérant aux différences et pour être globalement solidaire.
    Vous êtes en NZ - j'espère que vous n'étiez pas près de l'épicentre du tremblement de terre de la semaine dernière! Mes parents sont tous les deux décédés d'une maladie pulmonaire à 6 mois d'intervalle, et je connais l'amiante grâce à mon travail passé avec un groupe de maladies pulmonaires. Vous n’avez pas dit si les lois sont laxistes ou si c’est simplement que le conseil local n’a pas suffisamment de contrôle au niveau régional ou national, mais de toute façon, cela semble insidieux.
    L'une de mes compositrices-interprètes préférées était Laura Nyro, décédée très jeune d'un cancer. Sa voix et ses paroles sont incroyables et j'en tire de la force pour affronter «le monde» du comportement humain. Celui qui m'émeut tellement s'appelle «A Wilderness». Elle l'a écrit pour sa fille, mais j'aime penser qu'elle l'a aussi écrit pour elle-même. Voici quelques paroles:
    La Terre vous appelle
    Chaque jour dans tous les sens
    Maman a mis de la peinture de guerre
    Pour un peu de combat
    Tu as demandé la raison
    Tu dois te battre pour ta liberté
    Parfois tous les jours
    Dans tous les sens…
    Beaucoup de gens passent
    Pris dans les rôles et les règles
    De nombreuses rivières coulent librement
    Je ne veux pas écraser
    Le désert en ton enfant
    Ou le désert en moi
    Comment les garder tous les deux en vie?
    D'une manière ou d'une autre, ils doivent survivre
    D'une manière ou d'une autre, ils doivent survivre
    Bien qu'il y ait tellement de feu
    Et si peu de temps ...

  • À.

    22 novembre 2016 à 15:36

    Oups: les paroles de Laura Nyro que je viens de publier contiennent une erreur que je voudrais corriger. Ils devraient lire: 'Je ne veux pas écraser le désert en votre enfant ou le désert en moi ...'

  • liz

    22 novembre 2016 à 21:01

    À. - wow - je suis juste passé devant l'ordinateur - et j'ai pensé - je me suis demandé - êtes-vous là ??? et là vous étiez - je ne peux pas vous dire assez ou vous remercier assez pour la force que vous m'avez donné - ma tête se dégage maintenant du stress et de la peur qu'ils avaient réduit ?? moi - et cela n'arrivera plus - vous avez raison - ils ont tous vécu dans la ville et ses environs - 2 sont des femmes d'agriculteurs - depuis de nombreuses années - trop probablement - les 2 femmes d'agriculteurs ont une attitude de princesse - je suis J'essaye donc de ne pas être méchant - mais je ne pense pas que quiconque leur ait dit non - jusqu'à ce que je me sente plein des joies du printemps et de plus de 30 ans de connaissances en poterie - eh bien - comme c'est triste tant pis - ils doivent réaliser qu'il y a plus dans le monde qu'eux - mais oui - je gagne en force de toi et de tes gentilles paroles sages - je tiens mon ack plus droit et je ne me penche pas autant - j'ai même commencé à trier ma savonnerie et ma couture - non seulement il y a un chat et un mari à prendre en charge dans cette petite maison, mais je conçois des vêtements pour petites filles et je fais du savon - je fais cuire - et je fais toutes les autres choses traditionnelles que les femmes du passé ont faites - et j'adore le faire - même s'ils ont ridiculisé mon style de vie - ma domesticité comme ils l'appelaient - mais bon - je sais cuisiner Le pain et si ces tremblements de terre se rapprochent, je vivrai - ils paniqueront - et quant aux tremblements de terre - Dieu merci non - ils ne sont pas près de nous - nous en avons ressenti un mais c'est plus le mouvement de la terre tourbillonnant - pas les secousses et houle - effrayé les lumières du jour vivantes du chat - pauvre petite chose - une amie près de Culverden a eu une beauté la nuit dernière - sa maison pourrait être condamnée parce qu'elle est tordue et déplacée de ses fondations - je ne serais pas un campeur heureux avec ce lot - Je vais enquêter sur la fabrication de savon au sel - apparemment, vous pouvez l'utiliser dans n'importe quelle eau et il mousse - même l'eau de mer - ce qui économisera leur eau douce - et beurk - le problème des eaux usées semble dégoûtant un autre problème je suis si heureux je n'ai pas - ah - en avant et en haut - des choses à faire - des situations à concorder et à s'élever au-dessus - j'aime tellement avoir de tes nouvelles parce qu'il n'y a personne ici dans la région où je vis à qui je peux parler - pas de groupes d'aide - rien - Alors mon pote - tu es je suppose - merci des tas

  • À.

    23 novembre 2016 à 11:57

    Liz, c'est formidable de rencontrer des amis qui partagent les mêmes types d'expériences et de réflexions. Je l'apprécie autant que vous! Nous pouvons rester en contact via cette section de commentaires ou vous êtes invités à me contacter via le site Web de mon entreprise, qui est smartfamilysafety.com/ (c'est le seul moyen sûr que je connaisse pour nous mettre en contact à partir d'un forum de commentaires public). Si vous faites cela, sélectionnez simplement «Contactez-nous» en bas de la page d'accueil et demandez-leur de transmettre votre adresse e-mail à Anne. Tout ce que vous souhaitez faire est bien, ce n’est qu’une autre option. Je suis impressionné par le fait que vous essayez d’être pleinement fonctionnel, et il semble que vous soyez très créatif… c’est génial! J'ai du mal à me concentrer sur quoi que ce soit quand je suis au milieu d’une crise comme celle-là. Je reviens à certains intérêts mais lentement depuis que j’ai eu une crise récente avec un membre de la famille de mon mari. Des choses comme ça m'ont vraiment fait reculer. Demain, c'est Thanksgiving, donc je ne serai peut-être pas en ligne au cours des prochains jours. J'espère que vous avez de bons jours à venir et j'ai hâte de vous entendre à nouveau!

  • À.

    23 novembre 2016 à 11h05

    Je viens de trouver un autre article sur ce site Web qui va vraiment au cœur de certaines des caractéristiques communes des personnes qui sont ciblées par des intimidateurs:
    https://estilltravel.com/xxx/blog/coping-with-bullying-as-quirky-gifted-sensitive-adult-1123165

  • liz

    30 novembre 2016 à 13h07

    bonjour le monde
    je ne suis vraiment pas aussi mauvais que les gens le prétendent
    ça a été un enfer d'un mois avec des potins d'intimidation et des mensonges à gérer
    Tout d'abord, il y avait le problème de l'amiante où j'ai été victime d'intimidation du club de poterie parce que je me demandais si l'amiante avait été enlevé lorsqu'un incendie s'est produit là-bas. bien et dandy je pensais - c'est fini avec - alors - accrochez-vous à votre culotte - c'est reparti - un soi-disant ami de mes deux maris et moi nous avons appelé une nuit la semaine dernière - il est parti de son chariot chez mon mari en utilisant du mal langage - jurant comme un soldat qui rend le ciel bleu avec lui - lui et mon mari allaient ramasser le bois de chauffage dans les blocs arrière d'un fermier - ce vieil homme a décidé que c'était son bois et sa terre - ce que j'ai dit ??? son bois ??? sa terre ??? il appartient à un fermier et c'est à lui de décider si nous pouvons obtenir le bois gratuit - idiot moi - je pensais que c'était la fin - hier matin, j'ai découvert que les ragots de la ville concernaient moi - encore une fois - qu'ai-je fait? ?? eh bien - apparemment, j'ai dit au conseil local qu'un membre de la ville avait fait des constructions illégales sur sa maison - quand j'ai demandé ??? personne ne me le dira - alors j'ai dit à cette personne dont je me suis prétendument plaint si vous voulez croire les ragots - bien - mais demandez-moi comme je suis censé l'avoir fait - ils ne le feront pas - je me sens totalement abasourdi - cette communauté veut croire que les potins ont commencé par ce vieil homme qui a été méchant avec mon mari et ils ne me parleront pas - celui qui est censé avoir causé ce problème - quand cela s'arrêtera-t-il un jour ??? - j'aimerais que quelqu'un me dise quand j'ai appelé le conseil et ce que j'ai dit - je ne l'ai pas fait mais cela n'a pas d'importance - selon la ville mais je sais que la vérité et les faits n'ont pas d'importance dans ce cas - je reste pour moi - je je l'ai fait maintenant pendant plus d'un an après mon accident où j'ai fini par être transporté en hélicoptère à l'hôpital - je vis en milieu rural si loin de l'hôpital le plus proche - à cette époque, les gens que je pensais connaître ne venaient même pas voir si j'étais en vie - donc depuis lors, je suis resté pour moi et je n'interagis vraiment pas avec beaucoup de gens dans cette petite ville - comment puis-je surmonter la dernière attaque - parce que c'est ce que je ressens - je ne bavarde pas - je ne vais pas à l'hôtel local et je ne bois pas tous les soirs donc je ne suis pas dans la foule des buveurs - je ne visite pas les gens et je ne discute pas avec les autres autour d'un café - je vis une vie tranquille et solitaire - que dois-je faire ??? - J'attends avec impatience l'aide de quelqu'un à ce sujet et peut-être une vue sous un autre angle

  • A.T.h

    13 décembre 2016 à 23:07

    Salut Liz, la vie a sa façon de prendre le dessus, et je n’ai pas pu revenir sur ce forum depuis quelques semaines. Je suis désolé d'apprendre que les gens de votre ville ont été si blessants. Vous semblez être une personne si gentille et éthique, et pour moi, il semble que la petite ville a créé beaucoup de petits esprits. Avez-vous rencontré tout le monde là-bas? Espérez-vous qu'il y en ait d'autres là-bas qui ne sont pas comme ça? Sinon, êtes-vous assez proche d'autres villes? Cela semble un peu lointain, et cela le rend difficile. Vous avez dit que vous preniez soin de votre mari, alors cela signifie-t-il qu’un autre déménagement est hors de question? Je me suis demandé s'il y avait une église là-bas. Vous pourriez faire une rencontre avec le ministre et voir s'il a des idées, peut-être qu'il ou elle pourra vous présenter des gens sympathiques. Cela vaut peut-être la peine d'assister plusieurs fois au service et de voir si vous pouvez vous joindre à un comité là-bas. Je trouve que les églises sont délicates, mais là où vous vous trouvez, vous avez peu de choix, et les gens sont un peu plus enclins à être gentils. Y a-t-il d'autres groupes en ville? Et un conseiller en ville? Vous méritez certainement un soutien supplémentaire. Une autre pensée que j'avais: je crois que beaucoup de gens sont surpris par quelqu'un qui les aborde avec des excuses. Vous pouvez choisir quelqu'un qui n'est généralement pas du genre intimidateur et lui dire «Je voudrais m'excuser. Je pense que je vous ai offensé. Je ne sais pas ce que j'ai fait, mais j'espère que vous me le direz, car la dernière chose que je veux faire, c'est être offensant de quelque manière que ce soit. ' Cela peut être difficile à faire, mais cela montre à quel point vous êtes une personne attentionnée et gentille. Et vous pourriez en fait entendre comment vous avez été mal compris et être en mesure de le corriger. Juste une pensée. Je sais que j’ai le sentiment que dans de nombreuses situations difficiles, j’ai en quelque sorte été mal compris. Tellement frustrant! Parfois, le mur qu'ils ou moi avons construit est trop épais, mais d'autres fois non. Quoi qu'il en soit, je pense à vous et j'espère que vous trouverez un moyen de vous sentir en paix et d'être compatissant envers vous-même. Vous êtes une bonne personne et j'espère que vous ne laissez pas les autres vous faire vous sentir petit. Plus facile à dire qu'à faire, je sais, mais nous devons continuer à chercher du soutien lorsque nous en avons besoin. Alors je suis content de vous connaître!
    -Anne

  • Il pleut

    9 janvier 2017 à 1:02 AM

    A T h,
    Arrêtez de vous excuser auprès de ces animaux sauvages et commencez à prier pour qu'ils obtiennent leur réponse? C'est ce que j'ai été obligé de faire. Il y a 10 de ces crasseux, ivres, cochons, drogués. Désolé, il est juste préférable d'exprimer quelle fiole, des excuses dégoûtantes pour l'humanité abusant des potins, pigggy, pigg, piggs avec beaucoup d'adjectifs appropriés mais doux.
    On m'a appris «ne jamais lutter avec les cochons, vous vous salissez tous les deux et le cochon aime ça»,
    Moi aussi, je vis complètement dans une ville magnifique, et je veux dire que tous les domaines de ma vie handicapée sont peuplés d'intimidateurs. Je prie et je prie de nombreuses fois par jour pour que le chef du serpent à 10 têtes évite de chasser quotidiennement la montagne où nous vivons. J'utilise toutes les sortes de médecine spirituelle que je peux apprendre ou sur lesquelles je peux mettre la main. Ce que je trouve pire que les mensonges, les ragots calomnieux et l'assassinat de personnage que j'ai enduré pendant 50 de mes 56 ans sur cette terre, c'est à quel point la ville entière est rapide et entière avec la tête du serpent plutôt que d'être la prochaine. Ils connaissent la vérité qu’ils ne veulent tout simplement pas atteindre la prochaine cible. Je parie que ceux qui prétendent croire que les mensonges ont tous eu leur tour d’être le punching-ball des cochons. Désolé, je suis dans le vif du sujet en ce moment. Faire signer des pétitions et rédiger des lettres demandant que le Code canadien des droits de la personne soit amendé pour inclure les abus clandestins par l'intimidation.
    Il est 4 heures du matin et je n’ai pas dormi plus de 12 heures au total au cours des quatre derniers jours. C’est à quel point les porcs sont persistants en dehors de mon bel appartement. sont. Trois ou quatre sont toujours à l'extérieur de mon appartement. (ce qui est loin d'être tout ce dont ils ont besoin) parler très fort dans des tons ragots, négatifs, destructeurs de personnages. Même l'O.P.P. sait quels monstres cochons vivent ici et ils sont plus qu'heureux de m'aider à pétitionner et à faire campagne pour des règles plus définitives sur l'intimidation.

  • Il pleut

    9 janvier 2017 à 1:58 AM

    Liz,
    S'il vous plaît, ne laissez même pas entendre que c'est quelque chose de «mauvais» à votre sujet. Voilà comment ils gagnent. Ce n’est pas vous, c’est eux. Ces porcs sont des vampires psychiques causant des blessures psychologiques. La blessure est le SSPT. Veuillez pardonner que de nombreuses années d'abus physiques, financiers, émotionnels, spirituels et tout autre abus légal au Canada et d'autres qui ne le sont pas, avaient provoqué un ricanement à la Elvis sur le côté gauche de mon sourire et une incapacité à me référer à un intimidateur adulte comme tout sauf un porc parce qu'il n'y a rien d'humain chez l'intimidateur adulte. Juste un tyran d'enfance qui a grandi et a continué à s'en tirer.
    Vivez-vous à Collingwood, Keswick ou Richmond Hill, en Ontario ???
    En fait, ils n'appellent pas la ville de Toronto HOG pour rien. Oinky oink oink.
    J'ai déménagé de la grande région du Grand Toronto dans la région de York à Simcoe Gray. C’est la même chose ici aussi. Je soupçonne que dans une ville universitaire, vous trouverez le niveau émotionnel et intellectuel d'humanité et de coopération dont tout le monde, indépendamment de son éducation ou de sa santé financière, jouissait autrefois. Il est bien connu que «vous ne citez pas la bible de Keswick» C'est un dicton que les humains décents utilisent pour décrire à quel point 99,99999% des néandertaliens / primitifs sont positivement nés ou ont déménagé dans la chambre de T.O.
    Une chose dont j'ai pris bonne note, c'est que les familles diplômées de l'université et les personnes qui avaient autrefois de bonnes valeurs fortes, l'équité dans les attitudes et les croyances et la compassion, étaient généralement forcées par l'intimidation de vendre leur maison et de déménager dans un environnement plus sûr dans les deux ans. . Si le mariage a survécu.
    J'ai un sweat-shirt qui dit 'CE N'EST PAS MOI, C'EST VOUS'! Je regarde ma belle, vulnérable et infirme dans le miroir avant de prendre un Lorazepam pour calmer mon anxiété, de mettre mon sweat Ce n'est pas moi et de prendre mon marcheur / déambulateur (parce que je suis trop paralysé pour marcher seul ou m'asseoir sans douleur un fauteuil roulant), au bout du couloir pour essayer de récupérer le courrier des boîtes du hall où les brutes se rassemblent en attendant de se nourrir des énergies positives des autres toute la journée. 20% des résidents sont des intimidateurs flagrants, vraiment abusifs. Leur motivation est de remplir cet immeuble entier de 57 logements avec les membres de leur famille. La tête du serpent, Kevin Jameson (la tête du serpent dans ce bâtiment) et ses plusieurs manifestement horriblement maltraités en tant qu'enfants sœurs peuplent 10% des unités. Sur les six étages, aucun n'est à l'abri des ennemis.
    Regardez du bon côté… au moins vous avez un mari et peut-être des membres de votre famille à vos côtés. Pensez à moi, complètement seule de toutes les manières possibles, mourant littéralement de la pauvreté et de la médiocrité des soins de santé Ontario face à l'incapacité physique totale et complète causée par l'intimidation. Sérieusement, je ne plaisante pas.
    Mon médecin prévient que si je choisis de retourner voir l'un de mes agresseurs, il ne pourra plus me soutenir dans ma quête de bien-être. Dans l'état actuel des choses, le Dr et le pharmacien m'aident avec des informations statistiques sur l'intimidation et l'incapacité chronique. J'espère avoir un article en 10 parties très lisible sur l'intimidateur et ses cibles au début du printemps. Je n’approcherai même pas le Globe and Mail, mais le Star ou le Post pourrait imprimer quelque chose avec les noms de deux professionnels de la santé.
    N'abandonnez personne sur ce blog. Souvenez-vous simplement que «seuls les bons meurent jeunes» Les êtres humains survivent aux êtres porcins pendant de nombreuses décennies. :)

  • Denise

    11 décembre 2016 à 14:21

    Donc, je me suis calmement debout pendant que ma sœur hurlait et hurlait - faisant des commentaires désagréables et inexacts dans des lieux privés et publics. J'ai déclaré que je trouvais le comportement inapproprié. Je me suis éloigné - nous vivons sur des côtes différentes - et je limite strictement les conversations téléphoniques. Ma mère a tendance à essayer d'apaiser l'intimidation au point que l'on me reproche d'avoir «incité». Je sais que c’est un non-sens, mais je sais aussi si cela doit faire partie du problème. Ce que j'aimerais aider à comprendre est cette intimidation ou est-ce que cela se passe probablement autre chose ici comme un trouble de la personnalité? Nous sommes dans la cinquantaine. J'ai l'impression qu'il reste peu d'options pour MOI pour changer en dehors de l'évitement total.

  • À.

    13 décembre 2016 à 23h30

    Denise, je pense que tant de familles sont foutues, avec de vieux trucs que nous ne pouvons pas résoudre. J'ai aussi des problèmes dans le mien… sauf le contraire, que les gens ne parlent pas de période. Pour répondre à votre question, je pense qu'un comportement d'intimidation peut se manifester lorsque nous nous sentons poussés contre un mur. Ou lorsque nous rencontrons un mur (c'est-à-dire les mêmes vieilles réponses frustrantes). Parfois, la chose la plus saine est de dire cela à l'autre personne, puis de lui dire que vous pensez avoir besoin d'un peu d'espace de sa part, pour votre bien-être. Vous pourriez lui suggérer que vous pensez que 6 mois ou un an serait un bon espace pour s'absenter de la communication. Vous pouvez le dire d'une manière gentille. Cela ne semble tout simplement pas très sain pour le moment, comme vous le dites, et vous pourrez peut-être utiliser ce temps pour comprendre pourquoi cela se produit. Vous voulez être en mesure de donner suite à l'accord si vous faites cela; Je pense que cela pourrait vous aider tous les deux. Et il n'y a rien de mal à obtenir des conseils. Nous avons tous besoin d'aide parfois pour démêler les affaires familiales. J'espère que vous nous ferez part de vos pensées et que vous en prendrez soin!

  • Enail

    24 février 2018 à 18:49

    Ma sœur aînée (41 ans) est une brute en série. Elle m'a conduit au bord du suicide à de nombreuses reprises. Elle se tenait là et me disait à plusieurs reprises de le faire parce que je ne valais vraiment rien. Chaque fois que je lis ou j'entends parler d'adolescents qui se sont suicidés à cause de la cyberintimidation, cela me brise le cœur et me fait pleurer à cause de son insensé - je sais exactement ce que c'est d'être si sensible et de blesser autant. Mais cela me fait aussi me sentir seul parce que ma propre sœur m'a «intimidé» de toutes les manières imaginables. Elle a en fait publié un message de colère sur mon mur Facebook une fois (où tous mes collègues de travail et amis pouvaient le voir) à propos de moi ayant besoin d'une aide psychologique (je souffre de dépression et de maladies chroniques depuis mon adolescence). Juste avant de devoir aller faire une grande présentation au travail. Pendant des années, j'ai réussi à garder ma merde ensemble et à aller à l'école ou au travail sans que personne n'ait aucune idée de ce à quoi je devais faire face à la maison. Mais c'est devenu de plus en plus difficile. Cela n'avait aucun sens pour moi que les gens pensaient que j'étais confiant ou que quelqu'un s'intéressait à moi ou à ce que j'avais à dire sur quoi que ce soit. Vous ne pouvez pas simplement oublier ces choses même lorsque vous vous en êtes éloigné. Ce n’est même pas jusqu’à présent, en lisant cet article, que je me suis rendu compte que j’ai été victime de comportements d’intimidation classiques toute ma vie. J'ai eu tellement de thérapies au fil des ans pour essayer de faire face à ma sœur et à mes relations dysfonctionnelles. Je me suis aussi blâmé et j'ai essayé de me dire que ce n'est pas elle ou eux, c'est tout moi et je le perpétue et maintenant je devrais être en mesure de me séparer du comportement des autres et d'assumer l'entière responsabilité de mon réaction à cela et avoir une maîtrise totale de soi. J’ai honnêtement tout essayé pour essayer de résoudre les problèmes avec elle et de gérer ce qu’elle est - comme si je ne pouvais pas abandonner parce qu’elle était ma sœur. Mais c'est tellement horrible et insupportable. Je me suis beaucoup plus éloigné d'elle mais cela arrive tous les mois (peut-être que c'est lié aux hormones) et je peux le voir venir et je fais de mon mieux pour l'éviter, mais il y aura toujours une forme d'attaque. J'ai fermé mon compte Facebook et Instagram et j'ai dû la bloquer de mon téléphone et de ma messagerie. J'ai appris à ignorer la phase d'attaque, mais une fois que je l'ai fait, l'attaque ne s'est pas arrêtée parce que je ne répondais pas, elle s'est intensifiée. Ma sœur cadette a choisi de l'interrompre complètement et n'a plus rien à voir avec elle. Bien que je trouve ça triste, je sais que c’est le meilleur et le seul moyen pour ma petite sœur de pouvoir faire face et vivre sa propre vie. Elle a essayé de lui couper la parole à quelques reprises dans le passé mais ma petite sœur est tellement différente de ma sœur aînée, plus comme moi, je suppose… elle veut croire au bien des gens et qu'ils peuvent changer. Nous savons tous les deux que c’est parce que ma sœur n’est pas heureuse elle-même. Mais devrons-nous en assumer la responsabilité pour le reste de nos vies? J'espère qu'elle le verra et que les choses changeront pour le mieux pour de bon, mais je sais que ce genre de pensée ne me rend pas service dans d'autres domaines de ma vie parce que, contre toutes mes croyances, je me suis retrouvé dans un relation horriblement abusive avec un intimidateur flagrant il y a quelques années, et même si j'ai travaillé très dur pour reconstruire ma vie après l'avoir quitté, je suis devenu très conscient de mes propres faiblesses et très méfiant de mes relations avec les autres gens. Il était exactement comme ma sœur dans la façon dont, à l'extérieur des quatre murs de la maison, il charmait et impressionnait tout le monde et paraissait si doux et si doux, mais derrière des portes closes, il se transformait en monstre. C’est pourquoi si j’entends un jour une personne s'en prendre à une personne en public, je ne suppose jamais immédiatement qu’elle est un méchant ou qu’elle est impolie. Les intimidateurs semblent aimer parler doucement en public afin que personne ne puisse entendre ce qu'ils disent à la personne qui leur répond. J'ai enduré une fois un trajet en tram où personne d'autre dans le tram ne pouvait entendre ma sœur me dire à quel point j'étais inutile, grosse et laide et à quel point elle avait honte et honte de moi. Elle a ensuite fait semblant de descendre du tram bondé pour que je descende (je lui rendais visite dans une ville où je n’étais jamais allé auparavant), ce que j’ai fait, pendant qu’elle y restait. Je me demande toujours ce qui pourrait se passer à la maison pour que les gens réagissent émotionnellement en public. Je me souviens avoir été emmené en ville avec mon ex chez un opticien après qu'il m'ait poussé dans des escaliers à la maison - je pensais pouvoir trouver un moyen d'être seul et utiliser mon téléphone pour appeler quelqu'un pour obtenir de l'aide. Il m'a demandé à quoi ressemblaient de nouvelles lunettes. Évidemment, j'avais du mal à le regarder ou à dire quoi que ce soit de gentil ou même à penser clairement, mais je détestais aussi vraiment le style de lunettes qu'il connaissait déjà. Alors j'ai dit que 'vous savez que je ne suis pas fan de ceux-là'. Mais une étrange dame a entendu et j'ai réalisé que je devais avoir l'air méchant parce qu'elle a tourné la tête vers mon ex et a dit: «Eh bien, je pense qu'ils vous vont vraiment bien! Très agréable.' Je voulais pleurer et lui dire tout ce qui s'était passé et lui demander de m'aider mais je me sentais juste embarrassée et honteuse et je suis partie. Je ne peux pas croire que j'étais / suis / suis devenu cette personne.

    Je suis heureux d’avoir trouvé cet article, car la lecture sur les différents types d’intimidation m'a fait prendre conscience de mes propres tendances à me comporter de manière intimidante lorsque je suis soumis à beaucoup de stress ou de pression. Je veux sortir de cette situation et faire du vélo et n'avoir rien à voir avec quoi que ce soit. Ce n’est pas qui ou comment je suis ou que je veux être. Il y a eu des moments où j’ai eu l’impression que je devais être dur et dur pour tolérer la vie que j’ai / dans laquelle je suis parce que c’est ainsi que les autres avancent. Ma sœur aînée n'a aucun problème à dormir la nuit, à exceller dans sa carrière ou à rester en forme, alors pourquoi arrêterait-elle de m'intimider? Pourquoi l'un d'entre eux s'arrêterait-il jamais? Tout ce que cela m’a montré, c’est que si je suis faible ou faible ou moi-même, je finis par me faire marcher partout et abuser. Cela ressemble à un scénario sans victoire.

  • Mari victime d'intimidation

    26 décembre 2016 à 02:22

    Aussi étrange que cela puisse paraître, ce sont les parents de ma femme qui sont une bande d’intimidateurs. Et je ne peux partager cela avec personne car je déteste partager des problèmes personnels avec des amis et mes parents ne sont plus avec moi. En public, ils se comportent comme s'ils étaient si doux et gentils. Mais ils sont une personne complètement différente lorsqu'ils sont absents. Je me souviens encore de la dernière fois que je suis resté coincé avec eux dans la pièce. Au moment où ma femme est entrée, leur ton est soudainement devenu doux (elle est entrée silencieusement, mais ils se sont quand même arrêtés à temps, malheureusement pour moi)! Pour le bien de ma femme, je supporte cela. Elle refuse de croire - j'ai essayé et elle se déchaîne. Leurs disputes - ils veulent posséder complètement ma famille. Prenez les décisions dans ma maison. Lors de fonctions publiques, ils emmènent ma fille pour que personne d'autre (par exemple, de ma famille) ne puisse interagir avec elle. J'ai besoin d'aide! Mais comment?!

  • Il pleut

    9 janvier 2017 à 02:37

    Mari victime d'intimidation,
    Priez, priez, priez. Attention cependant ne doit pas inviter plus d'énergie négative que vous n'en avez déjà. Vous ressemblez à un homme qui a du chi doux. Ramenez ce pouvoir vers vous. N'ayez pas peur de croire que l'univers vous donnera de l'amour et de la paix si vous le demandez.

  • Pas irene

    9 juin 2017 à 11h10

    Je pensais, dans mon cas, je n'ai pas été victime d'intimidation, mais parfois, chaque fois que j'essaie de mettre mes chaussures dans ceux qui sont victimes d'intimidation, j'étais sûr que je pleurerais en partie parce que je ne mérite pas ce qu'ils font et aussi chercher l'attention ou faire en sorte que l'intimidateur se sente mal. Cela pourrait être comme montrer que je suis faible mais que vous travaillez sous terre; attirer la sympathie de quelques-uns et aussi des hauts gradés qui finiraient par être l'un d'eux à prendre mon parti et à m'aider probablement dans mon cas d'intimidation et puis je peux me riposter lorsque la situation me montre convaincante? Avertissement cependant, je pense que cela ne conviendra que lorsque je suis à l'école ou en classe. Je me demande cependant si cela rendra la situation meilleure ou pire ??

  • La victoire

    17 avril 2018 à 16:47

    Je suis victime d'intimidation quelques fois que certains peuvent dire que d'autres ne peuvent pas le dire, mais la plupart de l'intimidation parce que je suis à moitié sourd et que j'ai de la dyspraxie cache mon handicap non seulement les écoliers, parfois des étudiants et des OAP et j'ai une attaque de panique cette partie peut être bouleversée Je connais des amis dans le passé, essayer de se tuer à cause de l'intimidation maintenant l'intimidation est sur les écoles, les collèges, le travail, les bus publics aussi. La plupart des victimes d'intimidation ont continué parce que je ne vois pas la semaine si je dis quelque chose que l'on m'appelle des noms, par exemple Spect, les personnes sourdes ne devraient pas utiliser le bus public lorsqu'elles essaient d'aller à l'université sans mur, ce que Crybaby a fait quand le bus est tombé. debout, nous faisons »Je peux en dire plus, mais pas. C'est effrayant quand je suis victime d'intimidation première erreur que je riposte et que je suis banni de female.co.uk et que je n'écouterai pas à mes côtés, je ne me rendrai pas compte de la bouteille de gauche à la place. J'allais faire le rôle de bénévole Befriended de faire de la récupération d'espace pour la santé mealth et rejeté en raison du handicap de peau d'être à moitié sourd. Apprenez donc à bénéficier de l'assistance Stafford Staffordshire et ne soyez pas payé pour cela

  • Liz

    6 mai 2018 à 16:17

    Salut les gars - j'espère que quelqu'un pourra m'aider avec ça - cela peut être un petit problème pour la plupart, mais pour moi, cela devient maintenant un problème que je ne peux pas arrêter - c'est ma grande soeur - je ne peux plus avoir de conversation avec elle - elle sait tout - elle connaît tout le monde - y compris tous les politiciens - je ne sais rien - elle vit à un vol en avion, ce qui est parfois bien - par exemple Je voulais parler des problèmes agricoles qui se développent dans ce pays mais elle connaît les meilleurs agriculteurs, elle connaît les meilleures pratiques des animaux de ferme, etc. et ce que je disais sur les agriculteurs et leurs déchets - y compris les effluents - était absurde - je ne sais rien parce que elle sait tout et j'étais négatif - elle doit toujours se ceindre les reins - apparemment - avant de m'appeler - et elle se demande si elle (moi) sera à nouveau négative - parlera-t-elle toujours négative - elle prétend qu'elle ne peut plus gérer ma négativité - maintenant ses conversations doivent - juste avoir à - tourner autour de combien d'argent elle a dépensé - combien d'argent elle va dépenser - quels vêtements - chaussures - et choses pour la maison qu'elle doit simplement acheter - aussi ce qu'elle a mangé - ce qu'elle va manger et chaque putain de recette qu'elle a utilisée ou va utiliser - je dois me taire car mon opinion n'est pas assez bonne parce que je ne peux pas cuisiner - apparemment - je vis beaucoup trop légumes et pas assez de viande - beurk à la viande - donc je ne sais rien - tout doit contenir des tonnes de crème au beurre ou de fromage - révoltant - et parce que je cuisine de la nourriture simple, je ne sais rien - encore une fois - alors que faites-vous - elle est ma seule sœur et depuis qu'elle est presque 70 et à mon avis négatif - très opiniâtre - impoli - égocentrique et égocentrique - je vis à la campagne et mes amis sont mon mari - mes chats et quelques femmes que je connais dans la ville la plus proche à 150 km - tout conseil serait grandement apprécié sur la façon de gérer cette situation - on m'a dit de la laisser parler et parler, mais c'est vraiment difficile à gérer
    Liz

  • Liz

    7 mai 2018 à 12:51

    pour beaucoup de gens, ce n'est pas un problème - mais pour moi - je trouve que chaque fois que je me lève, cette sœur me coupe - je traversais une très mauvaise période dans mon mariage il y a quelques semaines - au point que je parsemais mon i et traversant mes t et se préparant à passer à autre chose - ai-je reçu son soutien ??? non - elle m'a demandé comment j'étais au début de chaque appel téléphonique, mais à la minute où j'ai parlé, elle dirait - assez de cela et puis commencer à parler de son argent qu'elle dépensait pour elle-même - je n'ai pas d'argent donc je ne peux pas participer à la conversation sur combien je dépense - je préfère parler des problèmes actuels et de ce qui se passe à propos des tremblements de terre - Hawaii - ce genre de chose - suis-je négatif ???? - merci pour toute idée ou aide

  • Molly

    20 juin 2018 à 18:50

    Je suis à la fin de mes esprits à propos des intimidateurs et de la calomnie et de la diffamation des intimidateurs et il salit le champagne là où je vis, rien ne fonctionne, pas les rapports de police, le bureau se plaint, l'ignorance, la gentillesse, le pardon, des années et des années de discours de haine et encadre ny intimidateurs faire semblant d'avoir un petit ami pour inciter d'autres hommes à vous laisser seul et non menacé et ne pas vous insulter verbalement ou venir à vous avec peut-être de la violence à partir de là, les femmes amies sont toutes des options dans le quartier

  • Liz

    21 juin 2018 à 13h30

    molly - jusqu'à présent dans la vie, j'ai trouvé très peu de gens avec qui je passerais du temps - donner mon amour à - et pour qui je me battrais - la plupart des gens que j'ai rencontrés dans les 60 ans de ma vie sont des brutes - des utilisateurs et des manipulateurs - de la famille et les citadins sont aussi mauvais les uns que les autres - je peux comprendre maintenant pourquoi les gens se suicident avec la façon dont ils sont traités - ils le voient vraiment comme la seule issue et une évasion complète de l'enfer et de la torture qu'ils vivent quotidiennement - Je ne sais pas quoi faire et j'ai vécu une vie d'intimidation toute ma vie - je me suis défendu - je n'ai rien pris couché - donné aussi bien que je reçois - et quand même - ils me viennent en pensant qu'ils sont dans leurs droits pour me traiter - la personne qu'ils attaquent avec un mépris total et total - pour les personnes ayant les compétences et les connaissances sur ce problème - quand elles disent 'bien les gens ne les traiteront que comme vous le permettez' je veux crier et me frapper du pied - là je ne permets pas que cela m'arrive la plupart du temps au quotidien - i fi ght it - je corrige leur comportement et pourtant cela arrive encore - je regardais le Dr Phil jusqu'à ce que même j'en ai marre d'être blâmé pour la façon dont les gens me traitent - je ne leur ai jamais donné la permission de me traiter comme ils le font - je ne consens pas - faites attention à vous s'il ne vous blâme pas, il blâme la mère - honnêtement molly si vous obtenez une réponse j'adorerais si vous la partagiez et nous pourrions mettre un terme à l'engourdissement du cerveau destructeur sans fin harcèlement

  • À.

    21 juin 2018 à 23:21

    Molly et Liz, je voulais vous répondre toutes les deux, car vous décrivez toutes les deux des luttes perpétuelles contre l'intimidation. Ayant traversé quelques périodes dans mon enfance où j'ai été gravement victime d'intimidation, je me suis retrouvé avec un traumatisme à vie que je souffre encore dans la soixantaine. Donc, je ne peux qu'imaginer ce que c'est que de se sentir coincé, la façon dont vous vous sentez tous les deux, dans cette folie. J'ai beaucoup lutté dans les situations de travail, car il semble y avoir toujours cette dynamique de gangs… et, à la lecture de vos commentaires, il semble que vous vous sentiez menacé chaque jour, peu importe où vous allez. À cause de certains problèmes de santé, j’ai pris du poids au cours des deux dernières décennies et j’ai perdu des personnes, y compris des membres de ma famille, parce que je ne ressemblais pas à la trentaine et à la quarantaine. Je sais, qui en a besoin, mais je ne savais pas à quel point ils étaient superficiels! Cela a été bouleversant, et je sais que je suis traité différemment maintenant et il est difficile de ne pas être contrôlé par ma colère à ce sujet. Je ressens donc ce que vous décrivez. Mais j'ai quelques bonnes personnes dans ma vie qui la rendent supportable, y compris un mari très solidaire. (Je dois aussi faire face à sa famille nombreuse et critique, donc 'LOL' comme on dit.) Vos deux situations semblent très isolantes et je suis en colère POUR vous et pour moi, que tant d'humains sont si peu développés et peu profonds.
    Je viens d'un système mixte dans ma famille où certaines personnes étaient (et sont, des générations plus tard) isolées des gens «qui ne les aiment pas» et d'autres (ma mère et mon beau-père) ont lutté contre l'alcoolisme - et ce sont eux qui en sont sortis un beaucoup plus sain mentalement et émotionnellement que les autres membres de leur famille. Parce qu'ils ont touché le fond et se sont retrouvés «à l'extérieur», ils ont dû enfreindre les règles de la famille et de la société pour devenir authentiquement qui ils étaient. Je ne veux pas paraître hautain à ce sujet - mon point est que grâce à leurs expériences des AA, j'ai été exposé à de «vraies» personnes qui comprenaient que les gens qui savaient lutter devaient se forger leur propre compréhension de la façon de construire une vie plus saine, au-delà tout besoin de contrôler les autres. Il y a beaucoup de gens qui sont vraiment foutus - ils doivent croire qu'ils contrôlent les autres parce que leur vie est tellement incontrôlable, et c'est le terrain propice aux comportements d'intimidation. Il existe des moyens autres que la toxicomanie ou des groupes en douze étapes pour trouver des personnes plus authentiques, mais vous les trouverez certainement là-bas, car ce sont ces personnes qui ont dû abandonner toute prétention. (En passant, beaucoup de gens se moquent des douze groupes d'étapes, mais les douze étapes sont assez profondes, et elles m'aident à donner un sens à ma vie et à mes propres luttes. Il existe des groupes «Enfants adultes d'alcooliques» qui tout le monde peut y aller.) Quoi qu'il en soit, je pense que trouver des groupes de personnes en lutte, qui peuvent comprendre ce que c'est que de se sentir isolé, est la seule façon de trouver notre chemin. C’est normal d’être différent - cela fait de vous une personne beaucoup plus introspective et intéressante que les gens «normaux». Et quand quelqu'un nous fait honte de nous sentir mal dans notre peau, cette personne est le perdant. Nous devons juste trouver les AUTRES; ce sont les seuls qui comptent.

  • Liz

    22 juin 2018 à 13:24

    Merci d'avoir répondu AT - je ne sais honnêtement pas quoi faire - je me suis maintenant isolé avec un seul contact avec mon mari chéri et mes enfants chéris - ils étaient difficiles à trouver et donc je les chéris - ma sœur intimidatrice et maintenant mes 2 frères qui suivent ses traces sont maintenant à bout de bras - je n'interagis plus avec ma petite communauté de village - l'un des habitants ici s'est mis à ma réputation et a totalement détruit - les autres habitants du petit village l'ont écouté et je ne suis pas venu me demander pourquoi - ils ont choisi de croire ce vieil homme vindicatif - je ne sais toujours pas ce que j'ai fait à part lui dire de reculer et de ne pas répandre de rumeurs sur d'autres personnes - et j'ai écrit que j'ai réalisé pourquoi il l'a fait - ah bien - je me tiens occupé avec ma vie d'art - fabrication de savon - concevoir des vêtements pour petites filles - essayer de vivre autant que possible hors réseau et maintenant que son hiver et la plupart des jours commencent à moins 6 degrés C jardin pour le nex t saison - mais encore une fois merci pour cette réponse si impressionnante et utile - cela m'a donné quelque chose à penser vraiment - passez une journée bénie et que la bonté soit avec vous

  • À.

    22 juin 2018 à 16:06

    Liz,
    Je suis heureux que vous ayez trouvé quelque chose d'utile dans mon message. J’essaie d’être réfléchie, même s’il est facile de dire la mauvaise chose ou de se tromper. Je pense que la meilleure sympathie est l'empathie, et chaque jour j'ai ces inquiétudes sur la façon dont je serai perçu «là-bas» dans le monde, donc j'ai certainement de l'empathie. Je suis heureux que vous ayez trouvé un moyen de trouver un sens à votre style de vie, quelque chose qui fonctionne pour vous et que vous ayez la famille que vous avez créée. Difficile de perdre des frères et sœurs, mais les familles sont toujours à la recherche de quelqu'un pour le mouton noir, et parce que vous vous démarquez de leur système familial, elles vont être menacées par cela. Cela m'est arrivé quand j'étais enfant, et il n'y a aucun moyen d'en sortir - ils ont BESOIN de quelqu'un pour se sentir mieux. Maintenant, je l’ai avec la famille de mon mari, parce que j’ai des valeurs différentes et je ne me soumets pas à leurs «règles» sur ce à quoi vous devez vous battre dans la vie. J'ai l'air et j'agis de manière quelque peu conventionnelle pour essayer de m'intégrer, et je suis assez intelligent et lettré, mais je sais que je découvrirai généralement que les autres que je rencontre sont plus intéressés à m'adapter à leur moule. Et je ne le ferai pas. Ce n’est pas moi. Cela rend beaucoup de gens fous. (Parce qu'ils ne peuvent pas me contrôler!) Mais j'ai aussi rencontré un certain nombre de personnes quand j'étais plus jeune qui étaient sur leur propre chemin, donc je sais qu'elles sont là-bas. Ce sont les musiciens, certains des artistes et écrivains (ceux qui ne sont pas conformistes par nature), les cow-boys, les nomades, les «excentriques». Cela ne veut pas dire qu'ils sont tous sympathiques, mais je sais qu'ils sont là-bas et de temps en temps, j'en rencontre un bon. Même en ligne, je peux trouver un blogueur de temps en temps qui est un non-conformiste dans sa pensée. Ce n’est pas une véritable amitié, mais cela m’aide à traverser les jours les plus sombres. Je pense que ma sensibilité (la capacité de «lire» les gens peut être une malédiction le plus souvent) fait de moi un accessoire de mes réactions négatives. Je veux dire que certaines personnes ne sont pas conscientes des réactions des autres à leur égard, ou bien elles les acceptent dans la foulée, ou elles ont d’autres capacités d’adaptation. Le traumatisme causé par l'intimidation peut rendre très difficile la réponse émotionnelle. Mais nous ne sommes pas seuls. Il semble que ce monde oriente tant de gens vers une vie isolée.
    Si vous et votre mari / famille pouvez voyager du tout, je pense qu’il est réconfortant de le faire, car vous rencontrez toutes sortes de gens sur la route et ils n’ont pas de territoire à défendre, vous êtes donc tous sur un pied d’égalité. Nous serons beaucoup sur la route dans plusieurs mois et je sais que cela nous libérera de bien des façons.

  • Liz

    24 juin 2018 à 00h12

    Merci AT - j'ai survécu à un autre jour d'intimidation de la part de ma sœur - exigeant que je comprenne comment elle et son mari soutiennent un pédophile condamné et comment je dois comprendre comment elle croit que la victime est un menteur, etc. - pas question - cette fois, j'étais fier de moi-même - je me suis levé contre elle et lui ai dit d'arrêter et très clairement sans crier ni déclamer - je lui ai dit exactement ce que je pense d'un pédophile et comment ils gaspillent de l'oxygène précieux - elle a continué à vouloir savoir à qui je parlerais elle et ses maris soutiennent ce monstre mais comme je lui ai clairement dit - si elle est prête à soutenir la créature vile, elle doit être prête à être nommée avec lui - mmmmm - qui est tombée comme une tonne de briques - alors elle était exigeant de savoir pourquoi j'ai une position si immobile à l'égard des pédophiles - je ne lui dis pas - c'est mon affaire - entre moi et Dieu - et je sais que ce serait juste de l'eau au moulin et elle dînerait avec ses amis pour les prochains mois - jusqu'à ce qu'il y ait quelqu'un d'autre à qui elle peut passer pour se nourrir - si je pouvais m'offrir un bus ou même un petit camping-car, je serais parti comme si vous poursuiviez l'horizon - pouvoir voyager sur la route de la liberté serait magique - merci encore pour votre compréhension et m'aider à me voir à travers la dernière session de manipulation et d'intimidation de cette sœur - espérons que vos journées seront remplies d'amour et de soleil - voyager en paix

  • anonyme

    11 août 2019 à 23:06

    je suis tout le temps victime d'intimidation. ce n'est pas seulement moi mais aussi mon meilleur ami. nous sommes tous les deux intimidés à propos de notre sexualité et nous ne savons pas comment l'arrêter, nous sommes intimidés pour ne pas pouvoir faire quoi que ce soit dans le hpe et cela m'a donné une dépression et une anxiété vraiment grave.

  • L'équipe estilltravel

    12 août 2019 à 8h02

    Merci pour votre commentaire. Si vous souhaitez consulter un professionnel de la santé mentale, n'hésitez pas à revenir sur notre page d'accueil, https://estilltravel.com/ et entrez votre code postal / zip dans le champ de recherche pour trouver des thérapeutes dans votre région. Si vous recherchez un conseiller qui pratique un type de thérapie spécifique ou qui traite des problèmes spécifiques, vous pouvez effectuer une recherche avancée en cliquant ici: https://estilltravel.com/xxx/advanced-search.html

    Une fois que vous avez entré vos informations, vous serez dirigé vers une liste de thérapeutes et de conseillers qui répondent à vos critères. Dans cette liste, vous pouvez cliquer pour voir les profils complets de nos membres et contacter les thérapeutes eux-mêmes pour plus d'informations.

    Le blog estilltravel peut également être une ressource précieuse pour trouver certaines des informations que vous recherchez. N'hésitez pas à parcourir nos milliers d'articles sur la santé mentale et la thérapie.

    Si vous rencontrez une situation d’urgence qui met votre vie en danger, que vous risquez de vous blesser ou de blesser les autres, de vous sentir suicidaire, dépassé ou en crise, il est très important que vous obteniez une aide immédiate! Des informations sur ce qu'il faut faire en cas de crise sont disponibles ici: https://estilltravel.com/xxx/in-crisis.html

  • Anabel

    22 janvier 2020 à 12:42

    très belle soumission, j'aime vraiment ce site web, continuez dessus

  • Natalie

    25 janvier 2020 à 12:44

    Il s'avère qu'après avoir été intimidé par mon père, je suis devenu un intimidateur… de mes proches. Je suis une femme de 60 ans. J'ai tellement honte et je veux changer. Je le remarque maintenant, mais souvent pas avant que je ne puisse laisser tomber quelque chose et que je m'excuse. Aucun conseil.

  • Valérie

    2 juin 2020 à 00h08

    Salut Kayla M. Comment ça va? Votre histoire est la première et la seule que j'ai lue aujourd'hui. J'espère que les choses se sont améliorées depuis le lycée il y a deux ans.
    Valérie

  • Anonyme

    2 septembre 2020 à 16:55

    Wow, vous venez de décrire ma vie. J'ai été victime d'intimidation par ma famille et au travail. Et j'ai rencontré beaucoup de gens qui ne cessent de vous pousser dans les yeux, et lorsque vous vous battez, vous êtes soudainement l'agresseur et celui qui a tort. J'essaie de prendre la bonne voie, de répondre d'une voix basse et calme, mais cela ne sert à rien lorsque les intimidateurs occupent des postes de direction. Je suis trop près de la retraite pour faire une recherche de rétrogradation pour un autre emploi qui paie autant ou mieux. La vie est trop chère quand on est célibataire. Quand j'ai trouvé ce blog, il a cloué ma situation au tee. Cependant, la dernière étape pour «simplement marcher» est un peu loin de ce qui est réaliste. Merci à tous pour vos histoires. Cela faisait vraiment sentir moins seul de lire vos histoires.