Asperger et hygiène: des solutions pour un problème négligé

garçon regardant son père se raserEnfants et adolescents avec Syndrome d’Asperger (SA) manquent souvent des signaux sociaux de base, ce qui empêche leur capacité d'interagir avec succès avec les autres. Parmi les signaux sociaux manqués, il y a des considérations d'hygiène personnelle, qui passent souvent inaperçues par les enfants Asperger. Parents des enfants atteints de SA se plaignent fréquemment qu'il est difficile d'amener leurs enfants à se brosser les dents ou à se peigner les cheveux. À mesure que l'enfant grandit à l'adolescence, des problèmes d'hygiène supplémentaires, tels que l'utilisation de déodorant, deviennent problématiques. Comprendre les causes de ces défis peut aider à améliorer l'hygiène personnelle en permettant aux parents et aux proches de fournir des soutiens appropriés pour des comportements appropriés.

Pourquoi l'hygiène est-elle un problème si difficile?



Problèmes d'hygiène pour le enfant ou adolescent avec AS semblent provenir de deux choses: les problèmes sensoriels et la conscience sociale. De nombreux enfants atteints de SA refusent de se doucher ou de se brosser les dents. Bien que les soignants puissent initialement croire que ces réponses sont dues à la paresse de l'enfant, dans de nombreux cas, le refus de s'engager dans des activités d'hygiène personnelle résulte de problèmes sensoriels rencontrés par l'enfant. Pour illustrer ce point, considérez l'enfant SA qui a de la difficulté à essayer de nouveaux aliments en raison de leur texture. L’insertion d’une brosse à dents avec du dentifrice abrasif dans la bouche peut submerger les sens de l’enfant, créant une aversion pour le brossage des dents. Par conséquent, l'enfant SA peut ne pas se brosser les dents de son plein gré chaque nuit malgré les efforts déployés pour informer l'enfant des dommages potentiels qui peuvent en résulter.

Un manque de conscience sociale peut également avoir un impact sur la prise de décision en matière d'hygiène personnelle. À mesure que les enfants atteignent l'adolescence, leurs besoins en matière d'hygiène personnelle deviennent plus importants. Les garçons et les filles devront utiliser un déodorant, se raser, se peigner les cheveux et s'assurer qu'ils sont correctement et convenablement habillés. Ces problèmes d'hygiène sont particulièrement importants pour les adolescents afin qu'ils projettent une image de soi positive et acceptable pour leurs pairs. Étant donné que de nombreux adolescents atteints de SA n'ont pas une compréhension de base de la conscience sociale, les questions d'hygiène peuvent ne pas être une considération importante pour ce groupe. L'adolescent atteint de SA peut ne pas considérer la mise en place d'un déodorant comme étant importante malgré le fait qu'il soit nécessaire de prévenir les odeurs corporelles: un obstacle qui peut entraver l'interaction avec les pairs.



Ce qui peut être fait?

Sachant que l'hygiène est une question si difficile et stimulante pour les enfants et les adolescents, il est important que les soignants réfléchissent à ce qu'ils peuvent faire pour promouvoir l'hygiène personnelle sans accabler leur enfant ou adolescent de problèmes sensoriels ou de critiques négatives. Bien que les besoins d'hygiène spécifiques de chaque enfant soient différents, les parents et les tuteurs peuvent prendre certaines mesures pour améliorer les résultats dans ces domaines:

  • Intégrez l'hygiène personnelle à la routine quotidienne:La routine et la structure sont des éléments importants pour réduire le stress chez les enfants et adolescents atteints de SA. En intégrant des activités d'hygiène personnelle telles que le brossage des dents et la douche à leur vie quotidienne, les personnes atteintes de SA en viendront à considérer ces activités comme faisant partie intégrante de leur vie quotidienne. Cela peut réduire le stress lié à la participation à des activités qui peuvent causer des problèmes sensoriels.
  • Modèle d'hygiène personnelle pour votre enfant: Parents de même sexe devrait travailler avec l'enfant ou l'adolescent pour modéliser les activités d'hygiène personnelle. Par exemple, un soignant masculin devrait aider un adolescent à apprendre à se raser. En modélisant le comportement, le soignant fournit non seulement un soutien pédagogique important, mais sert également de modèle pour l'importance de certaines activités d'hygiène.
  • Pensez à utiliser des aménagements pour faciliter l'hygiène personnelle:Un exemple utile dans ce domaine est l'utilisation de brosses à dents électriques pour résoudre les problèmes sensoriels liés au brossage des dents. Les brosses à dents électriques peuvent stimuler les gencives et les dents, ce qui apaise l'enfant atteint de SA. L'utilisation d'aménagements peut rendre les activités d'hygiène personnelle plus agréables pour les enfants atteints de SA.
  • Envisagez une aide et un soutien professionnels:Si vous continuez à lutter pour promouvoir les problèmes d'hygiène personnelle avec votre enfant ou adolescent, envisager une aide professionnelle . Les thérapeutes peuvent être en mesure d’évaluer les besoins de votre enfant en matière d’instruction et d’éducation à la mesure de sa capacité à comprendre les problèmes d’hygiène. Les thérapeutes peuvent travailler avec vous pour traduire les compétences acquises dans le cadre thérapeutique à la maison. À mesure que votre enfant mûrit jusqu'à l'adolescence et que la maturation sexuelle se produit, il peut être essentiel de l'aider à guider votre enfant dans l'expertise professionnelle.



Copyright 2014 estilltravel.com. Tous les droits sont réservés. Autorisation de publication accordée par Michael Clatch, PsyD, thérapeute à Glenview, Illinois

L'article précédent a été écrit uniquement par l'auteur susmentionné. Les opinions et opinions exprimées ne sont pas nécessairement partagées par estilltravel.com. Les questions ou préoccupations concernant l'article précédent peuvent être adressées à l'auteur ou publiées sous forme de commentaire ci-dessous.

  • 38 commentaires
  • Laissez un commentaire
  • LizaQ

    29 juillet 2014 à 15:32

    Je sais que ce n'est pas quelque chose dont il faut se moquer et apparemment un gros problème dans certaines familles, mais si j'étais la mère, je devrais vérifier sérieusement mon enfant avant même de le laisser sortir si c'était un problème récurrent. problème pour lui.

  • Kelly S

    26 juillet 2016 à 03h31



    Mon garçon Aspie a 11 ans. Au début, il ne lui fallait pas se brosser les dents chaque jour et nuit. Maintenant, il semble que ce soit des averses. Enfin, il a pris l’habitude de se brosser les dents quand il le fallait. J'espérais que la douche prendrait. Il ne se douchera toujours pas à moins d'y être invité. Il n'y pense jamais. Ma copine veut toujours que je le punisse pour ne pas le lui dire tout le temps. Je suis tellement en colère contre elle, et je ne sais pas quoi faire.

  • Kelly S.

    26 juillet 2016 à 19h35

    Voici la petite amie. Je ne veux pas qu'il le punisse tout le temps. Cependant, je pense que notre garçon est capable de comprendre les conséquences positives et négatives lorsque papa lui dit qu'il doit faire ceci ou cela va arriver. Alors quand ça n'arrive pas, papa ne tient pas debout! Notre garçon est TRÈS intelligent et est à l'extrémité supérieure de cet autisme fonctionnel et papa essaie d'excuser tout comportement comme «dû à Asperger»? C'est un enfant qui N'EST PAS DÉFIANT, très bien élevé, TOUJOURS désireux de nous plaire. Il nous a fallu un certain temps pour régler tous ses «problèmes» et je suis sûr qu’il y en a d’autres à venir. Et je ne doute pas que nous les surmonterons non plus. Ce n’était pas qu’il ne voulait pas se doucher ou se brosser les dents. Il a mis le truc des dents en place après quelques jours d'incorporation dans la routine de «brossage juste avant le coucher». Mais la douche, tout comme les «études», n’était pas faite tous les jours, mais censée l’être tous les jours, alors on n’y a pas pensé. Je suis fier de dire que nous ENSEMBLE en tant que parents, nous avons mis au point une routine quotidienne qui reste la même maintenant avec certains moments pour l'hygiène, les études, les douches tous les jours inclus et notre homme incroyable après la première nuit, nous avons décidé de cela, hier soir, puis aujourd'hui il a effectué TOUTES ses tâches quotidiennes importantes, à temps, SANS avoir besoin d'être invité. Donc, apparemment, nous faisons quelque chose de bien. Mais j'ai l'impression qu'il est conscient des actions et des conséquences et si papa dit que cela doit arriver ou que cela va arriver, alors c'est ce qui doit arriver. Comment notre garçon va-t-il apprendre à assumer la responsabilité de ses actes s'il n'est pas tenu responsable lorsque les règles ou les directives ne sont pas suivies?

  • Denise

    27 juillet 2016 à 8h30

    Salut la petite amie de Kelly S :), Félicitations pour avoir fait un si bon travail et travailler ensemble. C'est si important! Je suis parent d’un garçon Aspie et mon fils est également très «performant» (plus je vis avec mon fils depuis longtemps, plus je pense que ce terme est trompeur, mais c’est peut-être un autre sujet) et testé très doué. Je ne comprends pas pourquoi DU TOUT, mais Aspie, malgré sa grande intelligence et même sa compréhension au niveau intellectuel, ne «comprend» vraiment rien sur les conséquences. Cela ne veut pas dire qu'il est injuste d'imposer une conséquence dans la bonne situation, mais quelque chose ne se connecte pas là comme il le fait avec les enfants de NT. Même s'ils comprennent vraiment pourquoi et comprennent qu'il y aura une conséquence, le comportement de suivi ne se produit tout simplement pas toujours. J'aurais vraiment aimé connaître un moyen de «résoudre» ce problème, car cela leur cause de vrais problèmes dans le monde réel, mais cela ne semble pas être une question de discipline inadéquate ou d'explication insuffisante. Peut-être qu'avec le temps, ils l'obtiendront, du moins c'est ce que j'espère. Les routines aident (là où cela a du sens, comme pour l'hygiène) et il semble que vous faites très bien les choses. Mais sachez simplement que lorsqu'ils ne font pas quelque chose (quel que soit le nombre de fois où le besoin a été expliqué, quelles que soient les conséquences promises ou imposées par le passé), ce n'est pas parce qu'ils ne veulent pas vous plaire et certainement pas parce qu'ils souhaitent être provocants (en règle générale), cela semble vraiment être quelque chose avec lequel ils luttent vraiment et ont besoin de notre aide pour surmonter. Il est tellement plus difficile de trouver le bon équilibre qu'avec les enfants NT. D'autres parents ne peuvent pas comprendre ce que c'est - ce n'est pas de leur faute, mais ils n'ont pas l'expérience réelle pour comprendre la différence. Ce que nous ne pouvons pas faire, c'est laisser les conséquences devenir une «punition» ou un sentiment que nous les désapprouvons en tant que personne; nos enfants se retirent de nous et les choses empirent très vite. Les Aspies sont très, très sensibles au fait de ne pas être «assez bien» et se sentir puni ou désapprouvé devient immédiatement personnel et peut entraîner un sentiment d'indigne d'être aimé, une dépression profonde et des inclinations suicidaires ou d'automutilation (c'est courant et très effrayant; nous 'ai été là et c'était une expérience déchirante, à un plus jeune âge qu'on ne le pense possible; chez les jeunes garçons, cela ressemble généralement à de la colère et du défi plus qu'à la dépression). Sachez que je ne dirige pas tout cela vers vous ou quiconque sur ce fil; vraiment juste réfléchir à haute voix sur ce sujet en général. Peut-être que cela aidera quelqu'un à éviter certaines de mes erreurs.

  • Tricia

    4 décembre 2016 à 8h48



    Je viens de découvrir que mon enfant de 11 ans souffre d'Aspergers et de TDAH. J'ai du mal à lui faire brosser les dents. Il s'améliore en prenant des douches, il faut juste qu'il les prenne à la même heure tous les soirs. Il a également des problèmes sensoriels, il ne mange pas certains aliments et il crie quand il entend des bruits forts. Mon fils est mon monde.

  • Denise

    26 juillet 2016 à 13h02

    LizaQ, si vous avez un enfant Aspie ou autiste et que vous n'avez PAS ce problème, vous faites partie des plus chanceuses. C'est un vrai problème, ce n'est pas une question d'indifférence des parents ou de manque d'efforts de la part des parents pour enseigner, instruire, former ou encourager leur enfant. Ce n'est pas non plus une question de défi ou de non-respect volontaire de la part de l'enfant, pas plus que la difficulté que de nombreux Aspies ont avec un contact visuel direct (par exemple). Je sais parce que je traverse ça avec mon fils aussi.

  • Marie

    27 août 2018 à 14:41

    Exactement. Je vous remercie.

  • Kathryn

    28 juillet 2017 à 23:45

    Myt petit-fils a 10 ans et refuse de prendre une douche ou de se laver et le fait chaque semaine depuis près d'un an maintenant, sauf pour l'occasion. Nous nous faisons cracher des coups de pied et faisons démolir la maison régulièrement. C'est très pénible pour toutes les personnes concernées. Les parents ne veulent pas que cela se produise et ne veulent pas que nos enfants sentent ou soient mal à l'aise, ce qui est plus le point pour moi. S'il vous plaît, ne jugez pas les parents qui ont des difficultés, c'est déjà assez douloureux

  • Thomas

    29 juillet 2014 à 17h12

    Ensuite, je suppose que tout le monde avec Asperger a ses propres petites bizarreries et des choses comme ça, mais cela ressemble à une hygeine et passer par ces mouvements n'est pas toujours en haut de leur liste. Je me demande pourquoi cela semble être vrai? S'il y a beaucoup de choses pour lesquelles quelqu'un avec cela va être un vrai casse-tête, alors pourquoi est-ce ce domaine qui semble être abandonné?

  • CAMY

    2 mars 2017 à 17h45

    Vous devez choisir vos batailles. Vous ne pouvez pas tous les combattre, mais vous devez mener certaines batailles à chaque fois. Mon enfant de six ans atteint de TSA n’aime pas se baigner. Il a une crise, mais il sait que c'est une bataille que je ne vais pas le laisser gagner. Cependant, ce ne sont pas seulement les personnes atteintes de TSA qui ont des problèmes d’hygiène personnelle. En fait, l'hygiène personnelle est la première chose à faire avec les personnes qui ont une maladie mentale grave. C’est un indicateur solide d’une maladie mentale grave.

  • Judith

    30 juillet 2014 à 04:16

    Créer une routine à laquelle on peut s'en tenir est essentiel pour toute personne atteinte d'Asperger ou de toute autre maladie qui fait que la personne devient facilement submergée et donc sujette à l'évitement. Je veux dire, pour moi, la routine est essentielle et je n'ai pas de problèmes comme celui-ci, donc je sais que pour quelqu'un qui le fait, il est encore plus important d'établir une routine avec laquelle ils se sentent à l'aise et avec lesquels ils peuvent rester.

  • pelley t

    30 juillet 2014 à 15h02

    Vous devez trouver un moyen d'atteindre l'enfant et lui montrer l'importance d'une bonne hygiène. Ceci est important non seulement pour leur santé physique mais aussi par rapport à leurs pairs.
    Si vous devez leur demander 10 fois par jour s'ils se sont douchés ou brossés les dents ou quoi que ce soit qui leur manque, alors allez-y et faites-le parce que si vous ne le faites pas, les autres ne voudront rien à voir avec eux.

  • Scott

    31 juillet 2014 à 04:14

    Mes garçons n’ont pas d’Asperger et pourtant ce sont des adolescents qui ne s’intéressent toujours à rien de tout cela. Il peut être difficile de leur demander de porter des vêtements propres chaque jour! Donc, je suppose que ce que je veux dire, c'est que pensez-vous que cela vient en partie de l'âge et du manque de soin que les jeunes garçons ont en particulier pour rester propres? Peut-être que c’est quelque chose qui finira par devenir important pour eux, non pas que vous ne vouliez pas continuer à les encourager, mais peut-être simplement que c’est quelque chose qui finira par se résoudre tout seul?

  • Jill

    31 juillet 2014 à 13:28

    Non, ils ne le feront pas. Si vous ne comprenez pas Aspergers, vous ne comprenez pas le problème d'essayer de raisonner quelqu'un avec lui, c'est bien différent de ce que vous pourriez imaginer.

  • Denise

    26 juillet 2016 à 13h03

    Ce que Jill a dit!

  • Cheri

    31 juillet 2014 à 9h51

    Ils ne se soucient pas de l'hygiène parce que ce n'est pas important pour eux et ils n'ont pas la théorie de l'esprit pour projeter les pensées des autres à leur sujet. Tout cela doit être enseigné, le pourquoi? d’hygiène personnelle, puis les amener à se soucier de ce que les autres pensent, car beaucoup ne le font pas. Je le rattache toujours à la capacité d'obtenir un emploi, ce qui devrait être un domaine d'intérêt pour eux.
    Donnez aux enfants des listes ou des visuels de ce qui doit être fait dans la routine et accompagnez-les pour la parcourir après le premier rappel. Donc, fondamentalement, ne leur dites pas 10 fois ou plus, prenez-les et demandez-leur de faire les mouvements et de se retirer lentement pour qu'ils partent d'eux-mêmes. Ou lien vers un renforçateur.

  • Tammy G.

    31 juillet 2014 à 10h52

    Cheri- Vous avez raison avec votre réponse. Il faut montrer à mon fils comment et pourquoi pour qu’il se conforme à quelque chose qu’il ne veut ni faire ni comprendre… comme se raser. Merci pour votre contribution. Il est apprécié par cette maman de fils avec Aspergers!

  • DJ

    17 août 2014 à 9h13

    C’est tellement vrai que ceux qui ne sont pas exposés à la SA n’ont pas la moindre idée de ce que vivent ceux d’entre nous. Ma fille de 15 ans a dû prendre une douche / un bain tous les jours de sa vie. Elle a commencé à se montrer à l'âge de 9 ans. À ce jour, si je ne suis pas là pour la regarder, elle ne fera pas un travail suffisant. Cet été, elle a commencé à se brosser les dents sans dentifrice. Et ne me lancez pas sur «cette période du mois». C'est tellement frustrant. L'année dernière, en 9e année, elle s'est mouillée deux fois et les deux fois, un enseignant lui a dit d'aller au bureau des infirmières pour se changer. C’est comme avoir affaire à un enfant de 5 ans parfois. Quelqu'un at-il eu de la chance avec la thérapie. Je serais prêt à l’essayer, si je pensais que cela aiderait.

  • Emma

    22 août 2014 à 07:19

    Mon petit-fils a 16 ans et est autiste de haut niveau. Ce que j’ai trouvé qui fonctionne pour nous, c’est de faire un graphique pour le matin et le soir. Chaque tableau montre les fonctions qu'il doit faire, par exemple se brosser les dents, se brosser les cheveux, se raser, etc. Lorsqu'il a terminé la tâche, il la coche sur le tableau. Je fais également un tableau des tâches qu'il doit accomplir. Juste une suggestion.

  • Denise

    22 août 2014 à 20:48

    Je ne savais pas s'il s'agissait d'une maladie d'Asperges ou simplement de ma fille avec un problème d'Asperges.Je suis heureux de savoir que je ne suis pas le seul à devoir lui rappeler de prendre une douche ou de se peigner les cheveux.Quand on lui dit de le faire, elle saute dessus, mais Je suis toujours comme si tu ne te sens pas :) Elle dit oh ouais je pue et va se doucher. Drôle.

  • JSD

    23 août 2014 à 06:02

    Avec ma fille, elle traîne les pieds le matin parce qu'elle est fatiguée, alors je dirais de sauter X pour qu'elle puisse se rendre à l'école à l'heure ce jour-là. Elle commence à sauter X tous les jours… Maintenant, elle est plus âgée et l’hygiène ne fait pas partie de sa routine. Elle était enfant unique depuis 8 ans et j'ai pu la guider dans sa routine. Quand ses frères jumeaux sont nés, je n'avais ni le temps ni l'énergie pour les inciter constamment. Elle est opposée provocante en plus d'Aspergers et suivra des instructions verbales (vous devez l'inviter plusieurs fois). Elle ne suivra pas une routine écrite ni n'utilisera une liste de contrôle.

  • Anjeannette

    29 août 2014 à 00:58

    J'ai noté les choses que mon fils devait faire sur un tableau effaçable à sec et petit à petit c'est devenu une routine et il n'en a plus besoin. Il se lève maintenant seul le matin, son bus vient le chercher à 6 h 45 et me réveille à l'arrivée de son bus. Il prend soin de son hygiène sans qu'on le lui dise. On prépare son déjeuner la veille et il met les vêtements qu'il va porter sur sa commode. La routine est la clé pour les individus sur le spectre.

  • Nicole

    9 novembre 2014 à 15:31

    Lorsque j’étais spécialiste de l’emploi, les problèmes d’hygiène étaient un gros problème qui affectaient sérieusement la capacité des gens à occuper un emploi, alors veuillez continuer à le faire :-) Mes propres enfants AS sont tous les deux adolescents maintenant et c'est sur ma liste de problèmes. J'apprécie les conseils ici. Merci!

  • Kelly S

    3 août 2016 à 19:23

    J'ai mis en place des graphiques pour m'assurer qu'il a fait tout ce qu'il est supposé faire. Maintenant, nous essayons de lui faire comprendre à quel point il est important de prendre des douches régulièrement. J’ai constaté que la cohérence est la clé du problème.

  • Alyson

    17 février 2015 à 00:39

    Chaque enfant Asperger est différent, donc les raisons d'avoir des problèmes d'hygiène sont variées. Le plus gros problème commun est probablement qu'ils ne comprennent pas bien les signaux sociaux, alors ne remarquez pas que d'autres enfants portent du déodorant, se douchent, etc. ou que ces enfants réagissent à eux en raison de leur mauvaise hygiène. Notre enfant a une tendance oppositionnelle / provocante en plus d'être maladroit. Il se douche tous les jours mais n'arrive généralement pas à nettoyer ses cheveux. Si on lui dit qu'il n'est pas propre, il crie qu'il l'a lavé. Si on lui dit de porter du déodorant, il dit qu’il n’en a pas besoin car il ne peut pas le sentir. Si on lui dit d'utiliser un Kleenex, il crie que c'est un gaspillage de papier. Si on lui dit que laver ses jeans tous les jours pour enlever les culottes est plus un gaspillage, il crie qu’ils n’ont pas besoin d’être lavés. Si on lui dit que se cueillir publiquement son nez / son cérumen / ses ongles de pied empêche les gens de vouloir lui son ami, il dit que personne ne le lui dit. À 15 ans, il est plus grand que moi (sa mère). Nous utilisons notre influence en tant que parents pour les plus gros problèmes. Si nous sommes en colère contre lui tout le temps, il apprend à ne pas se soucier du tout de ce que nous disons. Ses projets de vie comprennent la vie sur des terres non réclamées et la vente d'objets trouvés sur eBay. Alors avant de dire, «si j'étais sa mère…», souvenez-vous que vous ne l'êtes pas, et comprenez que les épreuves sont plus complexes qu'un étranger ne peut le deviner. Cela dit, certaines choses qui ont fonctionné pour nous sont:
    1. L'amour - cela nous rend tous plus heureux
    2. la louange - il est plus disposé à essayer de plaire quand il a le sentiment qu’il a quelque chose pour lui qu’il ne veut pas perdre.
    3. Humour - mes propres vidéos ou allusions amusantes - les publicités Old Spice, etc.
    4. Désaccentuer les problèmes - «hé dès que vous prenez votre douche, nous pouvons y aller. Vous pensez porter des shorts ou des jeans? Short? Ouais, il fait assez chaud. Ok, prends une douche et nous allons y aller. »
    5. Informations scientifiques convaincantes. «La raison pour laquelle votre nez vous démange encore / qui coule est que votre doigt apporte de nouvelles bactéries / pollen à chaque fois.»
    6. Comparaisons positives - «Vos cheveux ressemblent beaucoup à ceux de Luke Skywalker. Le sien est un peu plus blonds d'être vraiment propre, mais si vous avez vraiment frotté le vôtre… »
    7. Routine comme mentionné ci-dessus.
    8. Toujours à la recherche de plus de conseils, d'où la recherche Pinterest!

  • BRUMEUX

    27 avril 2015 à 16:20

    Que faites-vous quand vous avez un adolescent avec Asperger qui va prendre sa douche et se brosser les cheveux et les dents mais n'est pas minutieux? Je ne suis pas très pointilleux non plus lol. Le sujet est si sensible avec lui que si vous lui demandez de faire un meilleur travail, il se met à crier. Je pense que le pire problème que j'ai maintenant est d'essuyer après être allé aux toilettes. Mon mari a eu d'innombrables discussions avec lui et lui a donné toutes sortes de conseils, mais il se plaint TOUJOURS à l'école qu'il sent le caca. Je ne sais pas quoi faire à ce sujet. Il est trop vieux pour moi pour le faire lol

  • Mel

    23 juin 2015 à 06h07

    En tant que femme de 50 ans avec Aspergers, je peux vous dire que si l'hygiène quotidienne n'a jamais été un problème, je me douche tous les jours et j'adore l'anti-transpirant (je déteste les fosses humides avec passion!); quand j'ai eu la quarantaine, pour une raison quelconque, je suis devenu extrêmement paresseux de me brosser les dents tous les jours. Je ne sais pas d’où cela vient, car j’avais l'habitude de me brosser les dents deux fois par jour jusque-là, sans aucun scrupule. Maintenant, cela ressemble à une corvée fastidieuse que je dois littéralement me forcer à faire, ou je vais laisser tomber pendant des jours, défaite. Je suis un peu consterné par moi-même pour cela, mais il y a une autre partie de moi, qui aime négliger cette pratique nécessaire (corvée). Ne pas me brosser les dents n'est pas du tout un problème sensoriel. C'est juste une paresse extrême. Je me demande si cette inertie est à l’origine d’autres problèmes d’hygiène d’Aspie, ou non.

  • Kate

    15 janvier 2016 à 15h02

    Je suis une femme plus âgée avec des aspergeurs et des problèmes d'intégration sensorielle. Se brosser les cheveux quand j'étais enfant et être lavé étaient les choses les plus douloureuses imaginables. J'ai encore du mal à prendre une douche car c'est aussi très douloureux. L'eau sur la peau ressemble à des épingles coincées dans ma peau et l'air froid / l'eau chaude sur différentes parties de mon corps en même temps est très très inconfortable. Je suis beaucoup plus heureux dans le bain et j'y resterai longtemps. Je déteste m'habiller ou me déshabiller parce que c'est douloureux. Quand je me déshabille pour me coucher la nuit, je pleure parfois parce que l'air froid sur ma peau me fait mal. Se laver les dents est un cauchemar car cela m'a toujours donné envie d'étouffer et cela me fait bâillonner, de plus l'odeur et le goût du dentifrice sont très puissants quel que soit le type que j'utilise et me rendent malade. Je ne passe pas plus de deux jours sans me baigner, mais je trouve qu’il est très difficile de me faire laver les cheveux parce que c’est si désagréable. J’aime bien se sentir propre une fois que c’est fait. La raison pour laquelle je prends un bain est que parce que j’ai un odorat très développé, quand j’étais jeune, j’ai appris par moi-même que si les autres ne se lavaient pas et avaient une mauvaise hygiène, je pouvais le ramasser facilement et cela me faisait vomir. Je ne voulais pas sentir comme ça moi-même, alors ça m'a fait prendre un bain. J'étais souvent livrée à moi-même quand j'étais enfant et j'ai pensé qu'il valait mieux préparer mes vêtements la veille au soir, car cela m'évitait de paniquer. J'espère que cela aide quelqu'un, ne serait-ce qu'un petit peu.

  • Denise

    3 février 2016 à 05h58

    Mon fils de 14 ans a des problèmes de douche, de lavage des cheveux, d'hygiène bucco-dentaire, de changement de vêtements quotidiens. Il dit que ce n’est pas un problème sensoriel, il pense simplement que cela prend trop de temps (et que cela ne vaut donc pas la peine, je suppose). Je suis tellement frustré. Ayant 3 enfants plus âgés qui ne sont pas TSA, je dois dire que ce n'est pas un problème de compétences parentales médiocres; si vous n'avez pas d'enfant AS, il n'y a aucun moyen pour vous de vraiment comprendre à quel point c'est compliqué et difficile. Ce n'est pas du tout comme enseigner ces habitudes à un enfant NT.

  • Rebecca N.

    17 avril 2016 à 05:15

    Merci pour le conseil. Je fais face à ce genre de problèmes avec mon propre fils. Je suis monoparentale et je ne sais pas comment résoudre le problème du rasage. Nous avons été rejetés par Big Brothers / Big Sisters, à cause des Aspergers.

  • Xandria

    1er août 2016 à 10:38

    Ma fille adolescente Aspberger semble également avoir du mal à comprendre l'importance de l'hygiène. J'ai eu du mal avec elle pour qu'elle la brosse depuis l'âge de 8 ans. Elle refusait de se brosser les dents à l'âge de cinq ans chaque fois que je devais remplacer sa brosse à dents. Elle sait mieux se brosser les dents maintenant, mais refuse toujours d'utiliser la soie dentaire. Elle ne se soucie pas si elle colle, je devais lui faire un tableau pour qu'elle prenne une douche tous les jours et jusqu'à présent cela fonctionne, mais elle ne se soucie pas de se brosser les cheveux encore et oublie toujours de mettre deordorant. Je ne voulais pas l'attirer chez ses Aspbergers, mais il semble que beaucoup de parents d'enfants Aspbergers traversent la même épreuve que moi avec ma fille adolescente. Heureux de savoir que je ne me bats pas avec elle seule au monde. De plus, les parents qui n'ont pas d'enfants autistes ne comprendraient pas, c'est un défi constant, surtout avec un enfant Asbergers, ils doivent avoir une raison et une très bonne raison, cela ne peut pas être seulement une question d'acceptation sociale, car ils ne se soucient pas du tout d'être accepté socialement par les pairs.

  • Laura

    17 août 2016 à 17:58

    Ma fille aspie a 20 ans. Elle a l'habitude de se doucher tous les jours (je me souviens à quel point c'était plus facile lorsque nous passions d'un jour sur deux à tous les jours; c'est devenu une routine). Le problème est qu’elle ne fait toujours pas du très bon travail, surtout avec ses cheveux. Par désespoir, j'ai lavé ses cheveux dans l'évier de la cuisine récemment. Elle a dit que ça faisait mal quand je touchais son cuir chevelu, donc ça doit être un cas de difficultés sensorielles qui entravent la vie. Je ne sais pas comment la désensibiliser à cela. Elle semble également ne pas comprendre comment se laver les cheveux. Chaque fois que je l'ai regardée, elle met juste un peu de shampoing sur le dessus de sa tête quelque part, puis la rince. C'est une jeune femme intelligente qui commence l'université la semaine prochaine. Que ne peut-elle pas comprendre que vous devez mettre le shampooing là où se trouve l’huile? Je suppose que je vais devoir l'aider à se doucher tous les jours et j'espère qu'elle l'obtiendra enfin. Au moins, elle comprend que l’hygiène est importante, mais elle fait un si mauvais travail qui ne la mène pas très loin. Je sympathise avec tous les autres parents, et si quelqu'un a des idées sur le lavage des cheveux, je l'apprécierais.

  • Sonja

    1er avril 2020 à 06h11

    Salut… Je sais que je répondrai quelques années après la publication, mais j'ai trouvé ce site Web après avoir réalisé que j'avais besoin de plus de soutien avec ma fille Aspie, âgée de presque 20 ans. L'année dernière a été une année extrêmement difficile pour sa deuxième année à l'université. La personne que nous connaissions comme la plus motivée et la plus performante est devenue une sorte de fille régressée, au strict minimum. Je suis sûr que dans nos efforts pour encourager plus de capacités indépendantes dans la vie, son père et moi avons commis de nombreuses erreurs. Cela étant dit, je sais que nos efforts l’ont aidée à bien des égards. Néanmoins, en ce qui concerne le lavage des cheveux, avant cette dernière année de dépression extrême, heureusement, notre fille avait développé une grande routine avec son hygiène. Une chose qui l'a aidée (elle a les cheveux extrêmement longs) était d'avoir plusieurs pinces à cheveux sous la douche, de couper ses cheveux en petites sections, de faire mousser les racines de chaque section, puis de combiner tous les cheveux. Je lui ai appris que l'essentiel de ce qu'elle lavait était plus à la racine, et que lorsqu'elle se rinçait, la mousse lavait le reste de ses cheveux au fur et à mesure qu'elle était lavée. Quand elle était plus jeune, j'ai essayé de rendre le lavage des cheveux amusant, en ce sens que notre objectif était de «ressembler à une photo de George Washington avec une grande perruque blanche» (beaucoup de mousse et de bulles). Cela nécessite plus de rinçage, mais la coupe des cheveux avec des pinces a fait l'affaire. J'espère que ça t'as aidé!!

  • Pêche

    13 novembre 2016 à 18h02

    Je trouve étrange que quand beaucoup d'entre nous ont agi comme ça quand nous étions enfants, cela s'appelait être un gamin et être paresseux, mais maintenant ils doivent le nommer?! Non, les enfants n’ont pas ça, ils ne sont que des gamins paresseux et gâtés!

  • Bien

    4 août 2018 à 01h54

    Je vis avec un colocataire / petit ami avec Asperger et c’est un cauchemar. Il a 38 ans et n'a presque pas de compétences pratiques - nous vivons dans un très bel appartement, mais je pense qu'il préfère vivre dans une porcherie, à en juger par la façon dont il la traite. Il n'a aucun respect pour notre bel endroit loué et ne comprend apparemment pas que quand on est la propriété, on en est le gardien. Nous avons pu vivre dans la propriété en partie parce que les agents de gestion avec lesquels j'ai eu affaire savent que je suis propre et que l'endroit est respectable. Lui, d'autre part, agit comme un étudiant et ne semble pas faire preuve de bon sens ni penser à quoi que ce soit, changeant ses encres d'imprimante rechargeables à proximité de notre tapis beige et laissant des dégâts d'encre partout sur sa table, inconscient du fait. il doit être nettoyé. Je commence à en avoir assez de l’excuse d’Asperger et je ne pense pas que ce soit une excuse valable pour être paresseux. J'étais désordonné à l'adolescence, mais on suppose que l'on grandit à un moment donné, non?
    Il bégaye aussi beaucoup (prend environ 5 minutes pour sortir une phrase et n'ira pas en thérapie parce qu'il «aime être handicapé»). J'ai du mal à écouter plus longtemps qu'une certaine limite de temps, et il y a des moments où je veux juste m'enfuir. Il sent la mort, j'imagine en partie à cause de ses médicaments et en partie parce qu'il ne mange jamais rien de sain (il aime la malbouffe - si je fais une bonne salade, il n'en mange jamais - bien que cela améliore son odeur). Je dois constamment être sur lui pour prendre une douche / utiliser Febreze / allumer de l'encens / ranger, etc., et j'ai juste terminé. Il est la personne la plus gentille à d'autres égards, mais les problèmes de désordre et d'hygiène ne me concernent pas du tout. Si je lui tente quelque chose un jour et que cela est corrigé, 2-3 jours plus tard, il y a un autre problème de désordre / d'hygiène. J'envisage sérieusement de vivre seul comme je l'ai fait auparavant, car je ne peux pas supporter cela. J'ai été en larmes cette semaine et je lui ai donné plusieurs écoutes ces derniers jours à cause de son manque de respect pour notre maison et juste de sa révolte générale.
    Je n’avais pas eu de relation à long terme depuis un certain temps (j’ai 44 ans) et je pense que c’est peut-être ainsi que cela devrait rester.
    Il aime les comédies comme The Young Ones et Bottom, qui parlent essentiellement d'hommes adultes à divers stades de développement arrêté, vivant dans des décharges, avec des habitudes grossières. Il semble considérer cela comme un étalon-or. Je ne peux pas comprendre pourquoi quiconque ferait cela, plutôt que de vouloir que les choses soient belles, fraîches et propres. Yeuch.
    Je suppose qu'en m'exposant ici, je me suis dit tout ce que j'avais besoin de savoir ...

  • John P

    16 décembre 2016 à 20:38

    Ma copine a un garçon préadolescent qui a reçu un diagnostic d'Aspergers, il fonctionne très bien. Il semble juste très bizarre, et je déteste utiliser ce mot, mais ringard. Il ne se plaint pas vraiment de se doucher et de se brosser les dents, mais la plupart du temps, il faut lui rappeler de le faire. Quand il s'agit de se brosser les dents, il le fait, mais pas si bien. Il utilise des boules de dentifrice et des brosses si peu que la brosse à dents contient encore des boules comme s’il n’avait même pas brossé. Ou vous lui direz de se brosser les dents et il est dans la salle de bain pendant une minute. Quand il s'agit de douches, je me demande parfois s'il se lave réellement. Pendant très longtemps, il a semblé que ma petite amie était inconsciente de tout cela. Je ne comprends pas comment vous ne réalisez pas que votre enfant sent et que ses cheveux sont gras et impurs. Embrouille mon esprit. Ce que je ne comprends pas, c’est en quoi cela peut être un problème avec les aspies. Je peux comprendre pour ceux qui ont des problèmes sensoriels liés au lavage, mais pour les autres, je ne comprends pas. Ce n'est pas comme s'il se souvenait de tondre la pelouse, de sortir les poubelles, de faire d'autres tâches, etc. Son lavage. Le truc, c'est que dans ce monde, personne ne doit être votre ami, personne ne doit vouloir être autour de vous, ou doit vous donner le travail, ou sortir avec vous, etc. Et cela ne fait pas d'eux de mauvaises personnes. Peu importe si vous avez des aspergers ou non, vous devez être présentable, prendre soin de vous et sinon, vous en subissez les conséquences, à bout portant. Je ne dis pas que les gens devraient vous appeler, se moquer de vous, etc. Mais tant que les gens vous traitent avec gentillesse, c'est tout ce que vous méritez vraiment, chacun de nous. Le reste est extra. Si vous pouvez vous rappeler de vous asseoir et de jouer à des jeux vidéo pendant 10 heures, ou de regarder cette vidéo sur youtube, ou de manger votre nourriture préférée, etc., vous pouvez vous rappeler de vous nettoyer. Il y a une différence entre être solidaire et juste dorloter. Le monde ne vous dorlote pas, aspie ou pas

  • Jeanne

    16 mars 2018 à 11:17

    Je suis moi-même un aspie adulte et j'ai un fils de 14 ans qui est aussi un aspie. Je peux le dire à tout le monde… pour certains, c'est peut-être un problème sensoriel. Il est difficile pour nous de passer de la sensation de sécheresse partout et ensuite d’être mouillé partout. Imaginez qu'on vous dise de porter un body en papier de verre (sable face à la peau) pendant 20 minutes chaque jour afin que vous puissiez être socialement acceptable pour tout le monde autour de vous. Pouvez-vous imaginer faire face à cette douleur / surcharge tous les jours? Chaque jour face à savoir que vous devez faire face à cela? Une fois mouillé, il est également difficile de se sécher à nouveau… c’est un autre énorme changement sensoriel sur tout le corps. Mon fils a souvent du mal à sortir ainsi qu'à entrer et y restera 4 à 6 heures une fois sous la douche. Cela peut aller bien au-delà d'être éduqué sur ce qui est socialement acceptable et être purement trop accablant pour faire face à un choc de tout votre corps. Je le redoute moi-même et j’ai 43 ans. Essayez de les aider à ressentir la sensation, peut-être que cela pourrait marcher. Cela ne fonctionne pas pour nous, mais tout le monde est différent.

  • Marilyn Olinger

    10 janvier 2020 à 14h07

    Merci pour votre site; comme j'ai besoin d'informations car mon petit-fils a des aspergers, j'ai une question. Je viens d'emménager avec ma fille et nous avons notre jeune homme asperger de 20 ans. Il ne se douche pas souvent et quand il le fait, le savon n'est pas utilisé correctement (il pue). La maison sent mauvais. Ma fille est très bien éduquée et mon gendre aussi (pas de manque de QI bien sûr). Ils pensent qu'il fera mieux s'il a une petite amie; cependant je ne pense pas qu'elle ne pouvait pas en avoir assez. Demandez comment cela peut être résolu car je pense qu'ils ont abandonné et vivre ici avec l'odeur est le plus difficile à vivre. Ma fille et mon gendre ont vraiment mis tout leur cœur à l'aider, mais ils sont fatigués et épuisés.